Open d'Australie: Shapovalov fait tomber Zverev (VIDEO)    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    USA: La région de Big Sur en Californie frappée par un important feu de forêt    Nouvelles manifestations en France avant l'entrée en vigueur du passe vaccinal    Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : Le régulateur marocain approuve le vaccin de Johnson & Johnson pour fortifier la réponse immunitaire du pays
Publié dans Barlamane le 11 - 03 - 2021

Le Maroc a approuvé le vaccin du géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson pour pouvoir diversifier son offre immunitaire. Il présente deux avantages considérables en matière logistique : il ne s'administre qu'en une seule dose et peut être stocké à des températures de réfrigérateur.
Les autorités sanitaires marocaines ont donné leur feu vert au vaccin à injection unique contre la Covid-19 de Johnson & Johnson, le quatrième à recevoir un avis positif pour son déploiement dans le royaume. La pandémie a fait plus de 8 700 morts au Maroc, selon un bilan établi par Barlamane.com à partir de sources officielles, jeudi 11 mars. Dans le même temps, la vaccination gagne du terrain sur tout le pays, avec plus de quatre millions de doses administrées.
Cette décision est un coup de pouce majeur au programme de vaccination marocain, encensé pour son effectivité, même si différentes sources indiquent que les premières doses de Johnson & Johnson pourraient ne pas arriver que dans quelques semaines.
Avant son feu vert au vaccin de Johnson & Johnson, le Maroc avait déjà donné son approbation à trois vaccins : ceux de Sinopharm, le russe Spoutnik V et AstraZeneca-Oxford.
Le vaccin de Johnson & Johnson est le premier bénéficiant d'un feu vert au Maroc à ne nécessiter qu'une seule injection au lieu de deux, en plus d'être considéré comme plus simple à stocker.
Le Maroc a connu un déploiement massif de la vaccination à partir de janvier, en raison d'une livraison à temps de doses produites par les ses fournisseurs et une logistique bien rôdée.
Ce qu'il faut savoir sur le vaccin
Le vaccin présente plusieurs avantages. Il ne nécessite qu'une seule injection, contrairement aux vaccins de Sinopharm ou AstraZeneca, qui sont administrés en deux doses espacées de plusieurs semaines.
De plus, il peut être conservé durant trois mois à des températures de réfrigérateur standard, ce qui facilite sa distribution.
Quelle efficacité ?
Son efficacité a été testée lors d'essais cliniques sur environ 40 000 personnes âgées de 18 ans ou plus dans plusieurs pays. Environ la moitié a reçu le vaccin, l'autre moitié un placebo, et les deux groupes ont été comparés.
Le vaccin s'est révélé efficace à 85 % pour empêcher les formes graves de la Covid-19, une donnée cruciale car c'est ce qui évite les hospitalisations et les décès. Aucune personne vaccinée n'est morte de la Covid-19 lors des essais, contre sept décès dans le groupe placebo.
La vaccin était par ailleurs efficace à 66 % pour prévenir les formes modérées à sévères de la maladie. Un taux qui regroupe des réalités différentes entre les pays : de 72 % aux Etats-Unis, il passait à 64 % en Afrique du Sud, où un variant (B.1351) était déjà ultra-majoritaire au moment de l'essai clinique, selon les données analysées par l'Agence américaine des médicaments.
Et par rapport aux autres vaccins ? Le résultat de 66 % ne peut pas totalement être comparé avec les quelque 95 % d'efficacité affichée par les vaccins de Pfizer et Moderna, avertissent les experts. En effet, les essais cliniques de ces deux derniers ont été menés alors que les variants, notamment le variant sud-africain, n'étaient pas encore répandus.
Quelle technologie ?
Le vaccin de Johnson & Johnson est un vaccin à «vecteur viral».
Il utilise comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter des instructions génétiques d'une partie du virus responsable de la Covid-19. Une fois dans les cellules, une protéine typique du SARS-CoV-2 est produite, éduquant le système immunitaire à le reconnaître.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.