Covid-19: Les prix des vaccins flambent, les gains des labos cartonnent    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Record des transactions par carte bancaire en juillet    Intelaka : 2,7 milliards de DH de crédits accordés à fin 2020    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    JO-2020: Soufiane El Bakkali champion olympique du 3000 m steeple    Soufiane El Bakkali offre l'or olympique au Maroc    La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique    Une réunion de hauts responsables militaires marocains et américains à Rabat    Compteur coronavirus : 4.206 nouveaux cas et 52 décès en 24h    Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : le vaccin est l'unique parade à la Covid-19    Campagne de vaccination: le Maroc cible les jeunes de plus de 18 ans    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Maroc-Algérie : "Notre conviction intime est que les frontières soient et demeurent ouvertes"    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Fête du Trône: La communauté juive marocaine d'Israël réitère son attachement à la monarchie et à la Mère-patrie    BAM: hausse de la masse monétaire de 8,4% en 2020    Programmation informatique: Python dans la cour des grands    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Marsa Maroc : l'Etat cède 35% du capital à Tanger Med    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Protection des données : OCP et UM6P adhérent au Data-Tika    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Reprise: ces secteurs qui marquent à nouveau le «Stop»    Covid-19 : la vaccination fait baisser le taux de mortalité et le nombre des cas graves (Spécialiste)    La cause du décès de Abdellah Habib Bilal remise en question par sa famille et des membres du polisario    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Coupe du Trône / WAC-MAT : Les relégués éliminent les champions et passent en finale    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    «Enti Hayati», le duo de Saâd Lamjarred et Calema cartonne    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    Abdelati El Guesse et Nabil Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800m    JO-2020 de Tokyo: Voici le programme du mardi 03 août 2021    Le Maroc remporte le titre avec 13 médailles, dont 9 en or    Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)    Le réalisateur belgo-marocain Adil El Arbi en direct sur Info Soir de 2M (VIDEO)    Boutaïna El Fekkak, l'amour de soie    Tout artiste est lui-même    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Washington dresse au G7 sa nouvelle approche sur le dossier nord-coréen
Publié dans Barlamane le 03 - 05 - 2021

Sur fond de pandémie de coronavirus ravageant l'Inde à l'heure où l'horizon s'éclaircit pour les pays occidentaux, le Royaume-Uni accueille les chefs de la diplomatie du club des pays riches, pour préparer la sortie de la pandémie et le Sommet du G7 le mois prochain dans le sud-ouest de l'Angleterre.
Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a entamé lundi la première rencontre en personne des ministres des Affaires étrangères du G7 depuis deux ans en présentant l'approche de l'administration Biden sur la Corée du Nord, déjà dénoncée par Pyongyang.
Sur fond de pandémie de coronavirus ravageant l'Inde à l'heure où l'horizon s'éclaircit pour les pays occidentaux, le Royaume-Uni accueille les chefs de la diplomatie du club des pays riches, pour préparer la sortie de la pandémie et le Sommet du G7 le mois prochain dans le sud-ouest de l'Angleterre.
Inde, Corée du Sud, Afrique du Sud et Brunei, qui préside l'ASEAN, ont été invités pour ces trois jours de discussions, qui aborderont également les tensions croissantes avec la Russie et la Chine, ainsi que les discussions pour remettre sur pied l'accord nucléaire iranien.
Avec un arsenal de strictes mesures anti-Covid-19, Antony Blinken a rencontré séparément à son hôtel ses homologues japonais et sud-coréen quelques jours après que Joe Biden a passé en revue sur la politique américaine à l'égard de la Corée du Nord.
«Nous sommes très reconnaissants d'avoir cette occasion de tenir des discussions approfondies avec les Etats-Unis après les conclusions de la revue de votre politique», a déclaré le chef de la diplomatie sud-coréenne Chung Eui-yong, saluant «le message très positif et ouvert» de Joe Biden au Congrès la semaine dernière.
Le président américain a affirmé qu'il utiliserait «la diplomatie tout autant qu'une dissuasion sévère» pour contenir les ambitions nucléaires de Pyongyang.
Selon le département d'Etat américain, Antony Blinken et son homologue japonais Toshimitsu Motegi ont «partagé leur préoccupation au sujet du programme de missiles nucléaires et balistiques de la Corée du Nord» lors de leur entretien.
Ils ont convenu de travailler ensemble, ainsi qu'avec la Corée du Sud, pour aller vers «une dénucléarisation de la péninsule coréenne», selon un communiqué.
Voie intermédiaire
Le président américain Joe Biden a demandé une revue de la politique nord-coréenne, après l'approche hautement personnalisée de son prédécesseur Donald Trump et ses trois rencontres taillées pour les télévisions avec Kim Jong-un.
Elle propose un terrain d'entente en s'éloignant de la tentative ambitieuse, mais finalement infructueuse, de Trump de parvenir à un accord de grande envergure qui, après sept décennies, pourrait enfin mettre officiellement fin à la guerre de Corée.
Mais la Maison-Blanche veut aussi discuter avec la Corée du Nord, un changement par rapport à la politique de «patience stratégique» de l'ancien président Barack Obama, qui consistait à maintenir Pyongyang à distance jusqu'à ce que son comportement change.
La Corée du Nord a dénoncé dimanche l'approche de Joe Biden, affirmant qu'il conserve une «politique hostile» en vigueur depuis la moitié d'un siècle.
«La soi-disant "diplomatie" américaine est une pancarte fallacieuse destinée à couvrir leurs actes hostiles, et la "dissuasion" annoncée est simplement un moyen de poser des menaces nucléaires à la RPDC», a récemment déclaré un responsable du ministère nord-coréen des Affaires étrangères Kwon Jong Gun, utilisant le nom officiel de la Corée du Nord.
Les Etats-Unis s'attendent à une réaction stridente de Pyongyang, connue pour ses déclarations colorées, notamment en 2019 où elle a décrit Biden comme un «chien enragé» qui «doit être battu à mort avec un bâton».
La Corée du Nord se trouve avec l'Iran au menu des discussions du dîner d'ouverture du sommet.
Washington et Londres ont tempéré les informations selon lesquelles Téhéran va libérer leurs citoyens respectifs détenus en Iran.
La diplomatie britannique a affirmé dimanche que les «discussions légales se poursuivent», au sujet de l'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe, récemment condamnée en Iran à une nouvelle peine de prison, et le traitement relève selon Londres de la «torture».
Après le G7 qui se tient à Londres jusqu'à mercredi, le secrétaire d'Etat américain se rend à Kiev pour témoigner du soutien «indéfectible» des Etats-Unis à l'Ukraine après le déploiement de troupes russes à la frontière, sur fond de relations tendues avec la Russie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.