Le Bahreïn réaffirme son soutien à la souveraineté et l'intégrité territoriale du Maroc    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Sommet de l'Otan: Quand Sanchez s'humilie et humilie son pays    Opération Marhaba 2021: Forte baisse des prix pour la liaison maritime    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Régionales de l'investissement: les étapes Laayoune et Dakhla font carton plein    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Euro 2020 : La Slovaquie prend le dessus sur la Pologne de Lewandowski    Vacances au Maroc: les premiers MRE débarquent à l'aéroport de Fès (PHOTOS)    Compteur coronavirus : 476 nouveaux cas, 9.368.046 personnes vaccinées    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    L'anesthésie après la vaccination anti-covid peut-elle causer la mort ?    Soulaiman Raissouni et Omar Radi confrontés à de charges concrètes, dit le ministère public    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    Réforme de l'administration : pénalisant ''bug'' législatif !    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Usage licite du cannabis : Vers l'adoption définitive de la loi    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Agriculture : un nouveau dispositif de soutien aux petits agriculteurs    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Mohamed Bouldini évoluera en Liga NOS avec Santa Clara    L'ONDA fortement mobilisé pour la sécurité sanitaire des voyageurs    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR
Publié dans Barlamane le 14 - 05 - 2021

La crise des réfugiés rohingyas ne doit pas être oubliée, a alerté vendredi le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), appelant à «à un soutien renouvelé et fort de la communauté internationale en faveur» de ces civils qui ont fui le Myanmar.
Pour l'Agence de l'ONU pour les réfugiés, la communauté internationale ne peut pas se détourner du sort des réfugiés rohingyas. «Cette crise ne doit pas tomber dans l'oubli», a déclaré lors d'un point de presse ce vendredi à Genève, Andrej Mahecic, porte-parole du HCR.
Alors que la crise des réfugiés entre dans sa quatrième année, l'Agence onusienne estime que le Bangladesh a besoin d'un soutien international solide et durable pour assurer la sécurité et le bien-être des réfugiés rohingyas apatrides. «Tant les réfugiés rohingyas que le Bangladesh, qui les a généreusement accueillis pendant des décennies, doivent voir le monde se tenir à leurs côtés», a insisté M. Mahecic.
«Ajoutant à la complexité de cette crise, la pandémie a aggravé les vulnérabilités des réfugiés et des communautés d'accueil», a-t-il ajouté. À ce jour, le gouvernement du Bangladesh, avec le soutien de la communauté humanitaire, a géré «efficacement la réponse à la Covid-19 et la propagation de la maladie dans les camps de Rohingya et les zones environnantes, bien que la trajectoire du virus reste imprévisible».
Les besoins des réfugiés rohingyas vont au-delà de la subsistance et de la sécurité physique. «Les réfugiés, comme toute autre personne, ne peuvent pas être autorisés à attendre pendant des années sans avoir accès à l'éducation et sans avoir la possibilité de mener une vie décente et d'avoir un avenir digne de ce nom», a fait valoir le porte-parole du HCR.
Selon le HCR, la communauté internationale doit non seulement maintenir son aide aux réfugiés et à leurs hôtes, mais aussi «s'adapter aux besoins nouveaux et émergents et poursuivre la recherche de solutions durables». Et la recherche de solutions durables doit rester axée sur le retour volontaire, sûr, digne et durable des réfugiés rohingyas dans leurs foyers au Myanmar, lorsque les conditions le permettent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.