Marché des voitures neuves. Les ventes progressent à fin juillet    Covid/Iran: Plus de 39.000 contaminations en 24h, nouveau record    CHU Ibn Rochd: Avec la saturation du service de réanimation, le personnel médicale craint le pire (Reportage)    L'ONU lance la course contre la crise climatique    Liban: un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion (ONU)    Tunisie : l'Egypte exprime son «plein soutien» au président Saïed    L'ex-président de la CAF, Issa Hayatou, suspendu un an de toute activité relative au football par la FIFA    Tunisie: Saied poursuit la purge des ministres et les arrestations de députés    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de l'actrice feue Fatima Regragui    Mobilité électrique : signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil    Maroc / USA : La coopération militaire prend son rythme de croisière    Attaque du pétrolier israélien: Washington pour une «réponse collective», Téhéran répondra à tout «aventurisme»    Covid-19 : Le pic attendu « dans les tout prochains jours »    Abderrahmane Benbouzid : euphémisme ministériel face aux victimes du Covid    Fuite d'éléments des Forces auxiliaires vers Sebta: le démenti du ministère de l'intérieur    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    SPECIAL MRE. Loin des yeux, près du cœur    Covid-19: le Maroc reçoit 1 million de doses du vaccin Sinopharm    Une étude montre l'efficacité des vaccins contre les variants du Covid    Maroc-Algérie : Cette presse algérienne qui dédaigne la voie de l'apaisement !    Elections professionnelles. Le rendez-vous du 6 août    Pegasus : Ali Lmrabet, faux-monnayeur éhonté et fainéant complotiste    « Forte hausse » du chômage au Maroc, même pour les diplômés    Tokyo 2020/Athlétisme: Le Marocain Soufiane Boukentar éliminé du 1er tour de 5.000 m    JO-2020: Le programme du mercredi 4 août (en heures GMT):    JO 2020: le roi Mohammed VI félicite Soufiane El Bakkali    Covid-19 : l'Espagne prolonge son dispositif social pour les plus vulnérables    Performance mensuelle: la Bourse de Casablanca termine juillet en baisse    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Politique : Chabat quitte l'Istiqlal    Tokyo 2020 : Grave affaire politique, l'athlète Krystina Tsimanouskaya menacée de prison en Biélorussie    Mobilité électrique : un accord de transfert de technologie conclu entre le Maroc et le Brésil    Inclusion financière : BAM met les bouchés doubles    Covid-19: le télétravail s'impose de nouveau    Le drapeau marocain illumine des édifices emblématiques du Monde    Des projets pilotes pour l'artisanat : Deux «Centres d'excellence» pour le Tapis et la Poterie    Niger : quinze militaires tués et six portés disparus après une attaque    JO 2020. Abdellatif Sadiqui qualifié pour les demi-finales du 1500 m    JO-2020 / 3000 m steeple : Soufiane El Bakkali, un champion en or    Merci Soufiane    Madagascar : nouvelles interpellations après un coup d'Etat déjoué    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le furtif échange entre Sánchez et Biden mal digéré par la presse espagnole
Publié dans Barlamane le 14 - 06 - 2021

La brève entrevue lundi entre Pedro Sánchez et Joe Biden a interpellé une partie de la presse espagnole qui s'étonne de cette rencontre fortuite et du mot importante employé par le gouvernement de Madrid pour la qualifier.
Il y a de ces anecdotes qui d'un trait caractérisent toute une situation ; comme celle de la rencontre ébruitée de manière tapageuse entre le président américain et le chef du gouvernement espagnol. Loin des annonces bruyantes et clinquantes, seulement peut-on reconnaître que les apparences furent (un peu) sauvées, et que, grâce d'une part à des ménagements respectueux du président Biden, un modus vivendi de quelques secondes a été trouvé avec Pedro Sánchez, plus affaibli que jamais sur la scène locale. «Il était commode, pour le gouvernement espagnol, de pouvoir donner à croire au public que cette rencontre avait été réciproque et simultanée et à l'époque où nous sommes parvenus, Madrid est moins un théâtre d'action diplomatique qu'un poste d'observation, et l'idée que Pedro Sánchez se fait de son pouvoir, de son poids sur la scène européenne, lui tiennent partout les mains liées» pointe La Razon.
«Beaucoup d'attentes avaient été créées mais finalement elles ont été invisibles. Le premier contact entre le président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez et le président américain Joe Biden depuis que ce dernier a pris la présidence des Etats-Unis le 20 mai, lors du sommet des dirigeants de l'Alliance atlantique qui a lieu ce lundi à Bruxelles, n'a pas pas dépassé une minute, le temps de parcourir la distance qui sépare le lieu où était prise la traditionnelle photo de famille de la salle de réunion» rapporte, dépité, El Periodico
«Dès que la photo de famille a été prise, Sánchez en a profité pour saluer Biden, un moment qui a été capté par les caméras. Selon l'explication de Moncloa, les deux dirigeants voulaient "se saluer, se rencontrer personnellement et établir un premier contact". Et c'est ce que leurs équipes respectives avaient convenu. Bien que la réunion ait été initialement présentée comme une réunion pour aborder la coopération sur les questions de migration et de stabilité en Méditerranée, au Moyen-Orient et en Amérique latine, elle est finalement restée dans une brève salutation qui a duré un peu moins de quarante secondes» rapporte la même source.
«Entre autres choses, il avait été convenu que son salut soit capté par les caméras "comme preuve de l'excellente relation qui existe entre les deux pays", ont expliqué les mêmes sources qui n'ont pas précisé les sujets sur lesquels ils ont discuté dans la demi-minute» détaille la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.