Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    GB: les femmes enceintes fortement encouragées à se faire vacciner, face au variant Delta    Hausse de 4,1% du crédit bancaire en juin (BAM)    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    Causalités foireuses et jugement médiatique orienté    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19. Le ministère de la Santé lance un appel à éviter les centres de vaccination à grande affluence    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    CEA-ONU : Les Initiatives Royales pour la promotion de la condition de la femme, saluées par Vera Songwe    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Le président russe félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    BCP : Un Produit net bancaire de 10,2 milliards DH à fin juin    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Banques participatives/ BAM : les dépôts à vue collectés grimpent de 49% en 2020    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    Marocanité du Sahara : Une reconnaissance américaine historique    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



122e semaine du Hirak en Algérie : «Monsieur 23 %, dehors !»
Publié dans Barlamane le 19 - 06 - 2021

Pour la 122e vendredi depuis la naissance du mouvement antirégime Hirak, plusieurs milliers de personnes sont de nouveau descendues dans la rue, au moment où le pouvoir accentue sa répression alors que la rue rejette les résultats des élections législatives.
Ils dénoncent «une mascarade électorale», réclament «d'autres choix de société» et rejettent «un président faible qui puise dans le réservoir des pratiques de ses prédécesseurs» : les Algériens ont de nouveau manifesté, vendredi 18 juin, lors de marches devenues traditionnelles du mouvement populaire Hirak mais que le régime cherche à étouffer, au moment où le parti au pouvoir en Algérie, le Front de libération nationale (FLN), a remporté les élections législatives organisées avant une semaine, dans un contexte très tendu de très forte abstention (23 % de votants seulement) et de crise politique, selon l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).
Plusieurs milliers de personnes ont ainsi participé à la marche hebdomadaire surtout à Tizi-Ouzou fief de la contestation, ainsi qu'en province, notamment à Béjaïa, grande ville de Kabylie (nord-est), à Beni Ourtilane, près de Sétif, à Annaba et Constantine (nord-est), selon les réseaux sociaux et le CNLD, a constaté Barlamane.com.
«Vendredi 122 : Stop Prévarication, Injustice et Répression», pouvait-on lire sur des pancartes, en référence à la 112e semaine depuis la naissance du mouvement prodémocratie, le 22 février 2019. Des protestataires ont également demandé la «liberté pour les prisonniers».
Quelques détenus d'opinion, en lien avec le Hirak et/ou les libertés individuelles, sont toujours incarcérés dans le pays, selon le site spécialisé Algerian Detainees. Plus d'une vingtaine observent une grève de la faim depuis une dizaine de jours.
Les manifestations se sont déroulées au milieu d'un important déploiement des forces de l'ordre essentiellement devant les bâtiments officiels, selon nos sources. Mais aucune caméra d'organisme de presse n'a pu documenter l'avancement du cortège vendredi.
De leur côté, les autorités continuent de viser opposants politiques, militants, journalistes et internautes, multipliant poursuites judiciaires et condamnations sommaires, tandis que les manifestants contestent la rhétorique complotiste du président qui accuse «des forces obscures qui veulent semer le chaos» en Algérie, dénonçant «des forces rétrogrades et des organisations occultes à la solde des puissances étrangères et des feuilles de route émanant d'outre-mer».
Le Comité national de libération des détenus (CNLD), une association qui vient en aide aux prisonniers d'opinion, n'était pas mesure de préciser si des arrestations avaient eu lieu.
Né en février 2019 du rejet massif d'un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, impotent et reclus, le Hirak réclame un changement radical du « système » politique en place depuis l'indépendance du pays, en 1962.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.