Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre
Publié dans Barlamane le 04 - 08 - 2021

«Notre système de santé est le meilleur au Maghreb et en Afrique», a déclaré Abdelmadjid Tebboune en juin 2020. Mais la réalité est plus cruelle. La crise sanitaire met de nouveau en lumière la vétusté du système de santé algérien, alors que la colère publique monte contre le manque de préparation du gouvernement face à cette vague épidémique.
Sur les réseaux sociaux, des images circulent, montrant des patients à même le sol dans des hôpitaux débordés dans la capitale ou dans des régions du nord, comme Tlemcen. Confronté à un effondrement économique et à une propagation du coronavirus, l'Algérie connait une sévère pénurie de médicaments et d'oxygène.
L'Algérie, pays des contrastes. Alors que les autorités ont indiqué que le gouvernement a presque quadruplé sa production d'oxygène médical pour la porter, selon le ministre de l'industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, à 430 000 litres d'oxygène liquide par jour (soit près de 390 millions de litres d'oxygène gazeux), les pouvoirs publics ont réquisitionné, ces dernières semaines, des entreprises exerçant dans le transport et la production de l'oxygène liquide, au moment où les concentrateurs d'oxygène et autres dispositifs médicaux manquent dans les hôpitaux algériens, affectant les performances du «meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» comme l'a affirmé le président Tebboune, qui a été transféré le 28 octobre 2020 en Allemagne pour se soigner après avoir contracté la Covid-19.
La faiblesse des ressources dans les hôpitaux, où des patients ont péri du fait des pénuries d'oxygène, était montrée du doigt par certains tweets émanant d'internautes désabusés mais aussi d'élus de l'opposition. Le variant Delta, plus contagieux, contribue à la flambée galopante de l'épidémie en Algérie (70 % des cas recensés).
La vaccination, elle, se montre poussive (moins de 6 % de la population a reçu sa première dose, selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies). Pour certains professionnels de la santé alarmés, les chiffres officiels des contaminations et de la mortalité, qui ne tiennent compte que de ceux procédé à une analyse PCR, sont en-deçà de la réalité. Au cours du mois de juin, les bilans journaliers tournaient autour de 400 contaminations et 14 morts par jour. Ils ont grimpé ces derniers jours à plus de 1 600 contaminations et 30 décès.
Le gouvernement avait décidé d'étendre le couvre-feu de 20 heures à 6 heures dans 35 des 58 wilayas (préfectures) du pays, dont Alger, selon un communiqué publié récemment à l'issue d'un conseil des ministres. Cette décision s'accompagne d'une nouvelle salve de décisions restrictives visant les activités de loisirs, en pleine saison d'été et au moment où l'Algérie connaît une forte canicule.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.