Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Anass Salah-Eddine : "Je peux m'adapter très vite"    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Le Congrès national de la Société marocaine de psychiatrie se penche sur la schizophrénie    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Fusillade au Texas : SM le Roi adresse un message de condoléances à Joe Biden    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    Sommet extraordinaire de l'UA sur les questions humanitaires avec la participation du Maroc    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'offensive de charme allemande pour accélérer le dégel des relations avec le Maroc
Publié dans Barlamane le 17 - 01 - 2022

Le nouveau gouvernement tripartite allemand entend mettre un terme à la crise avec le Maroc, estime le journal El País.
Le nouveau gouvernement allemand «est déterminé à accélérer la réconciliation avec le Maroc et à clore un épisode qui dure depuis plus de 10 mois», écrit El País. La crise diplomatique entre les deux pays «semble proche de sa fin au vu les démarches, d'abord subtiles, désormais plus claires, faites par la tripartite dirigée par Olaf Scholz et de la riposte du Maroc.»
Rabat a bien accueilli les déclarations «positives» et «constructives faites récemment par le nouveau gouvernement fédéral d'Allemagne». «Ces annonces permettent d'envisager une relance de la coopération bilatérale et le retour à la normale du travail des représentations diplomatiques des deux pays à Rabat et à Berlin», explique la diplomatie marocaine. Rabat a suspendu tous ses contacts avec l'ambassade d'Allemagne au Maroc le 1er mars en raison de «malentendus profonds» avec Berlin. Le 6 mai, l'ambassadrice du Maroc a été rappelée pour consultation, Berlin étant notamment accusé d'«actes hostiles».
Déjà en 2022, à l'occasion du nouvel an, l'Allemagne a encore envoyé un autre signal à Rabat. Le président fédéral Frank-Walter Steinmeier a écrit au roi Mohammed VI pour l'inviter à se rendre à Berlin. M. Steinmeir a assuré que la proposition marocaine d'autonomie pour le Sahara occidental est une bonne base pour résoudre le conflit. Le texte salue les vastes réformes entreprises par le monarque et le rôle du Maroc dans la résolution du conflit en Libye.
La lettre «se voulait un exemple de diplomatie de l'ombre pour adoucir les relations avec Rabat», note le journal espagnol qui a interrogé le porte-parole du ministre des affaires étrangères : «Tant l'Allemagne que le Maroc ont intérêt à poursuivre les relations diplomatiques étendues et très bonnes qui existaient jusqu'à récemment», a-t-il dit, ajoutant que Berlin «se félicite que des mesures soient prises pour sortir de la crise.»
Des sources diplomatiques confirment que le nouvel exécutif sorti des urnes en septembre a proposé de jeter au plus vite des ponts avec Rabat et qu'il espère que les gestes successifs envers le Maroc se traduiront par le retour de l'ambassadeur et l'arrivée du nouveau représentant allemand dans la capitale marocaine. «C'est le signal définitif qu'attend Berlin pour considérer que les relations se sont enfin normalisées», a-t-on noté. Le porte-parole d'Olaf Scholz y faisait référence il y a quelques jours : «Les attentes mutuelles peuvent être beaucoup mieux clarifiées avec le dialogue, et cela serait intensifié en délivrant rapidement le placet à l'ambassadeur allemand désigné», rapporte El País.
«La glace fond. Il y a un intérêt clair des deux côtés à revenir à des relations diplomatiques amicales car la crise devient coûteuse, pas seulement en termes économiques», explique Kressen Thyen, chercheur à l'université de Brême et spécialiste de l'Afrique du Nord.
Le gouvernement espagnol «n'est pas allé aussi loin que l'allemand, qui a qualifié la proposition marocaine d'autonomie du Sahara d'effort sérieux et crédible et de bonne base pour parvenir à un accord». Cependant, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, s'est montré ouvert mardi dernier favorable à l'autonomie comme option, lorsqu'il a déclaré que l'Espagne était favorable à «la recherche d'une solution à un conflit qui n'a que trop duré». En d'autres termes, «l'Espagne n'exige pas la tenue d'un référendum d'autodétermination et est disposée à accepter l'autonomie si les parties en conviennent et si l'ONU l'approuve», note El País.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.