Vidéo. Etats-Unis: la mort en direct, les réseaux sociaux sur la sellette    Immobilier: Les prix en repli de 4,9% au T1-2022    Météo au Maroc: les prévisions du jeudi 19 mai    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    DGSN: un trafiquant algérien interpellé à Oujda    Météo Maroc: températures maximales en hausse ce jeudi 19 mai    Oujda: saisie de 8.853 comprimés d'ecstasy, quatre individus interpellés    Coupe du monde des clubs 2003 : La belle anecdote de Ronaldinho après un match face au RCA    Equipe nationale: La liste de Vahid sera dévoilée mercredi prochain    Maroc-Portugal : Création d'un groupe de travail multisectoriel    ONU: Hilale décline à New York la vision humaniste de SM le Roi en matière de migration    Adhésion de la Finlande et la Suède à l'OTAN    Ukraine: La CE propose une nouvelle aide de 9 milliards d'euros    Coronavirus/Maroc: Le nombre de cas triple dans la région de Casablanca    Etudiants marocains de retour d'Ukraine, ceci vous concerne    Ligue des champions : Al Ahly veut la moitié des places au stade Mohammed V pour ses supporters    Un an après l'exode, presque tous les adultes marocains et 90% des mineurs ont quitté Ceuta    Larache : Un président d'un conseil communal arrêté pour enlèvement de deux élus    Maroc Historic Rally. C'est parti pour la 11ème édition    Université Ibn Tofail / Kénitra : Débat autour de l'enseignement du 7ème art    SIEL / Rabat : Contenu du pavillon France dévoilé    Présentation de la pièce «Bambara, le conteur de la sagesse »    La Fondation des arts vivants met le théâtre marocain à l'honneur    Les frères Tharaud et Jean Gaston Mantel sur l'écran d'Attakfia    Jeune Afrique : "Tunisie – Réforme constitutionnelle : la course contre la montre est lancée"    Efficacité énergétique: l'AMEE et l'ANEP coopèrent pour des bâtiments publics durables et résilients    Jazzablanca Festival reçoit de grosses pointures du Jazz à Anfa Park    L'Université Mohammed V de Rabat lance un nouveau cycle ingénieur    Lions de l'Atlas: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-USA (Amical)    Le Marocain Nasser Larguet nommé directeur technique national en Arabie saoudite    Véhicules d'occasion : L'entreprise marocaine Kifal Auto achetée par le Nigérian Autochek    Paris, première étape du "Light Tour" de l'ONMT    Covid-19. Voici les nouvelles conditions d'accès au territoire national par voie aérienne    Amnesty International « inquiète » pour l'état de santé d'un militant en détention en Algérie    Les villes intermédiaires au cœur du Sommet Mondial de Kisumu    Espagne/sécurité sociale: Les Marocains se maintiennent en tête du classement    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    Plus de 4 millions bénéficiaires du programme d'alphabétisation dans les mosquées    La sélection marocaine scolaire remporte deux médailles de bronze    Basketball : Plusieurs blessés après l'effondrement d'une tribune d'une salle à Tanger    Guerre en Ukraine : la Russie annonce expulser 34 diplomates français, Paris indigné    OCP : Un chiffre d'affaires de 25,32 milliards DH au 1er trimestre    Régionales de l'investissement : Une approche sectorielle innovante adoptée pour l'édition 2022    Le Maroc préside à Leipzig le sommet du Forum International des Transports    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    Dynamique de Marrakech : Deux autres pays réitèrent leurs appuis à la marocanité du Sahara    Ouverture des points de passage de Bab Sebta et Beni Ansar aux voyageurs    France: coup d'envoi du Festival de Cannes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Akhannouch , Inshallah pour un gouvernement de résultats
Publié dans Barlamane le 20 - 01 - 2022

Aziz Akhannouch n'a pas convaincu. Il n'a pas convaincu que malgré tous les « faux départs » de la période des 100 premiers jours pour reprendre l'expression du journaliste Tourabi, son gouvernement pourra redresser la barre de navigation pour honorer tout le programme gouvernemental.
Certes le Chef de gouvernement a rappelé le contexte difficile de la pandémie, mais le programme électoral de son parti, du PAM comme de l'Istiqlal a été élaboré dans cette perspective. C'est donc un épouvantail qu'il arrêter d'agiter.
Deux choses évidentes pour le CDG ressortent de sa prestation télévisée : d'une part, la réussite de la protection sociale et médicale. Ce chantier sera mené à terme car orientation royale.
Et d'autre part, les 125 000 emploi en 2022-2023 dans le cadre de Awrach. Comme nous l'avions précédemment écrit pour l'exercice prévisionnel de la loi de finances, le taux de croissance contredit la promesse de 1 million d'emplois du programme électoral du RNI. C'était le deuxième faux départ, le premier étant de s'affaiblir avec l'affaire Nabila Rmili au début de son mandat.
Le troisième était de prévoir une année agricole et une production céréalière normales alors qu'elles dépendent essentiellement des pluies. Le quatrième était de ne pas lancer la réforme de la caisse de compensation, laquelle contrairement à ce qu'a avancé le CDG lors de l'exercice télévisé, est nécessaire pour pouvoir améliorer le pouvoir d'achat des plus démunis comme pour financer, acommapgnée de la réforme fiscale, tout le programme social, dont la retraite, et pour juguler les inégalités sociales. Mais elle doit être accompagnée de son pendant, la concurrence loyale et donc la fin de l'économie de rente, ainsi que la reprise de la SAMIR, pour impacter le prix du carburant. Mais la réforme de la caisse de compensation n'est pas à l'ordre du jour, du moins pour le moment a-t-il nuancé. Il a fait mention de différents fonds disparates de financement mais n'a pas évoqué le fonds Mohammed VI de 45 milliards. Alors que Akhannouch a bien dit que l'Etat social est une orientation royale de politiques qui s'inscrivent dans la continuité depuis 20 ans.
Les suivants concernent des affirmations que contredit la réalité des marchés : en effet, le cinquième concerne la hausse de différents produits essentiels et non pas que l'huile ainsi que l'a soutenu Aziz Akhannouch. Et le sixième et non des moindres est d'assumer les décisions de dernière minute concernant la fermeture comme la réouverture des frontières. Des décisions soudaines qui ne peuvent que contracter le marché, baisser la confiance des investisseurs, des ménages et du citoyen. Ce « inshalla-isme » répété à souhait durant toute l'émission a d'ailleurs agité les internautes. Ils se sont demandés pourquoi Akhannouch a sciemment donné l'impression d'être un Chef de gouvernement assujetti à une commission interministérielle ou comité scientifique et à tel ou tel ministre selon le dossier du moment ?
Bien sûr, il a avancé des chiffres. Bien sûr il a dit que la mise en œuvre des chantiers sera difficile dans ce contexte de pandémie mais rien de prospectif sur le financement.
Au final la prestation n'aura pas amené les réponses posées par les citoyens, par l'OTRAGO (Observatoire du Travail gouvernemental), par les différents partis politiques et médias nationaux.
Il n'aura pas réussi à convaincre que ce gouvernement est celui des résultats, selon sa formule, ni celui de l'anticipation. Même si le CDG dit qu'inshallah vers avril-mai, il s'attend à une amélioration de la situation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.