Décès du journaliste et militant Mustapha Iznasni    Suivez en direct la finale de la Coupe du Trône    MBS félicite le roi Mohammed VI à l'occasion de la Fête de l'indépendance    Nouzha Bouchareb participe au Salon Al Omrane Expo MDM à Paris    Google fête l'indépendance du Maroc    La prison "Oukacha" dément "les fausses allégations" d'une avocate    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Le BCIJ arrête deux présumés terroristes à Rabat    23.000 candidats aux concours des enseignants-cadres à Tanger    Les participants au 12ème Forum MEDays adoptent la Déclaration de Tanger    Le Premier secrétaire s'entretient avec l'ambassadrice de l'UE au Maroc    Driss Lachguar reçoit une délégation du gouvernement de la jeunesse marocaine    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son appui au Plan d'autonomie    Le Onze national accroché par la Mauritanie    Coupe du Trône : Le HUSA et le TAS pour l'ultime acte    Euro 2020 : Allemagne et Pays-Bas décrochent leur qualification    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Devoxx 2019 : Les développeurs en conlave à Agadir    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Salon du livre de l'enfant et de la jeunesse    Le grand maître du cinéma européen, Costa Gavras, à la rencontre des étudiants marocains    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Lutte ouvrière!    Le PPS et la Loi de Finances 2020    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Flexibilité du dirham : la solution de Jouahri en cas de choc externe
Publié dans Challenge le 20 - 10 - 2019

Le Maroc est en mesure de passer à la deuxième phase de flexibilité du dirham dès le premier signe d'un choc externe, tel qu'une flambée des prix du pétrole, a affirmé le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri.
Après la première phase de réformes de l'année dernière, Bank Al-Maghrib continuera de maintenir la cotation du dirham dans un panier euro-dollar avec un ratio de 60% à 40% respectivement, a déclaré Jouahri, dans une interview à l'agence Bloomberg. La prochaine étape consiste à élargir davantage la bande de fluctuation dès le premier signe d'un choc externe sur son économie, a ajouté le gouverneur de la banque centrale qui participait aux Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, qui se tiennent du 14 au 20 octobre à Washington.
« Pour nous, la réforme vise à absorber les chocs externes et à renforcer la compétitivité du Maroc », a affirmé le wali de Bank Al-Maghrib, ajoutant que le FMI estime que le moment était opportun pour faire avancer les réformes.
Lire aussi : Abdellatif Jouahri distingué à Washington
Après la deuxième phase de sa réforme du régime de change, Bank al-Maghrib « distanciera » le dirham du panier de cotation et donnera au marché la marge de manœuvre nécessaire pour fixer les taux du dirham, a-t-il déclaré. « L'offre et la demande détermineront la valeur du dirham », a-t-il expliqué à ce propos. Il a noté que l'avancée dans les réformes dépend de la discipline budgétaire qui constitue un « pré-requis » dans la mise en œuvre d'un régime plus flexible. Pour aller de l'avant avec la prochaine phase de changement, Jouahri veut s'assurer que les entreprises, en particulier les PME, s'adaptent aux réformes introduites l'année dernière.
Le Maroc avait adopté, le 15 janvier 2018, un régime de change flottant, en vertu duquel la parité du dirham est déterminée à l'intérieur d'une bande de fluctuation élargie à ±2,5%, contre ±0,3% auparavant. Plus d'un an et demi après sa mise en œuvre, les objectifs de cette première phase ont été pleinement atteints, selon Bank al-Maghrib, les craintes des opérateurs et du public quant à une dépréciation excessive du dirham s'étant dissipées, puisque les cours de change de la monnaie nationale évoluent à l'intérieur de la bande de fluctuation fixée, sans intervention de la banque centrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.