Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Tourisme national : un secteur d'avenir    Bisazza ouvre sa première vitrine virtuelle au Maroc    Greenvillage.ma : Une plateforme ultra moderne pour le Bio voit le jour    Pacte pour la relance économique et l'emploi : A quoi s'engage l'Etat...    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche à Berkane    Tanger/Covid-19: les mesures de contrôle durcies davantage    Explosions au Liban: l'aide marocaine est arrivée à Beyrouth    HCP: cinq régions concentrent plus de 70% des chômeurs    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Contrat programme tourisme 2022-22 : l'Etat consent à des efforts pour sauver le secteur    La terre a tremblé en Algérie    OMS: Six vaccins en phase III des essais cliniques    OMS: Dr. Tedros prie les Américains de revenir à l'OMS    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    La fondation Mohammed V entame l'envoi d'aides alimentaires au Liban    Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda    Météo France: 45 départements placés en vigilance orange canicule    Le bilan s'alourdit au Liban    Foot féminin: Le contrat d'objectifs signé    Le directeur régional de la chambre de commerce de Rabat-Salé-kénitra limogé    Quelle carrure économique pour le football national ?    Le Raja continue sa pression sur le WAC    Saaid Amzazi : Le concours commun d'accès aux Facultés de médecine vise à assurer l'égalité des chances    Tour de Pologne : L'état de Jakobsen stabilisé, coureur placé dans le coma    Une édition virtuelle : Festival International Maroc des Contes    Guéri du Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout harcèlement    Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes de soutien    Le patrimoine financier des ménages s'élève à 833 MMDH à fin 2019    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    La convention contre les pires formes de travail des enfants enfin ratifiée    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    Donald Trump salue les réalisations du Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Lions de l'Atlas    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    Cheb Kader revient avec 3 nouvelles chansons en septembre 2020    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Après la blessure de Mbappé, nouveau coup dur pour le PSG    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Flexibilité du dirham : la solution de Jouahri en cas de choc externe
Publié dans Challenge le 20 - 10 - 2019

Le Maroc est en mesure de passer à la deuxième phase de flexibilité du dirham dès le premier signe d'un choc externe, tel qu'une flambée des prix du pétrole, a affirmé le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri.
Après la première phase de réformes de l'année dernière, Bank Al-Maghrib continuera de maintenir la cotation du dirham dans un panier euro-dollar avec un ratio de 60% à 40% respectivement, a déclaré Jouahri, dans une interview à l'agence Bloomberg. La prochaine étape consiste à élargir davantage la bande de fluctuation dès le premier signe d'un choc externe sur son économie, a ajouté le gouverneur de la banque centrale qui participait aux Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, qui se tiennent du 14 au 20 octobre à Washington.
« Pour nous, la réforme vise à absorber les chocs externes et à renforcer la compétitivité du Maroc », a affirmé le wali de Bank Al-Maghrib, ajoutant que le FMI estime que le moment était opportun pour faire avancer les réformes.
Lire aussi : Abdellatif Jouahri distingué à Washington
Après la deuxième phase de sa réforme du régime de change, Bank al-Maghrib « distanciera » le dirham du panier de cotation et donnera au marché la marge de manœuvre nécessaire pour fixer les taux du dirham, a-t-il déclaré. « L'offre et la demande détermineront la valeur du dirham », a-t-il expliqué à ce propos. Il a noté que l'avancée dans les réformes dépend de la discipline budgétaire qui constitue un « pré-requis » dans la mise en œuvre d'un régime plus flexible. Pour aller de l'avant avec la prochaine phase de changement, Jouahri veut s'assurer que les entreprises, en particulier les PME, s'adaptent aux réformes introduites l'année dernière.
Le Maroc avait adopté, le 15 janvier 2018, un régime de change flottant, en vertu duquel la parité du dirham est déterminée à l'intérieur d'une bande de fluctuation élargie à ±2,5%, contre ±0,3% auparavant. Plus d'un an et demi après sa mise en œuvre, les objectifs de cette première phase ont été pleinement atteints, selon Bank al-Maghrib, les craintes des opérateurs et du public quant à une dépréciation excessive du dirham s'étant dissipées, puisque les cours de change de la monnaie nationale évoluent à l'intérieur de la bande de fluctuation fixée, sans intervention de la banque centrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.