« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Connaissez-vous (vraiment) la Déclaration des Droits de l'Homme ?    Destitution: Donald Trump et l'affaire ukrainienne    Bilan encourageant pour la Fondation marocaine pour la promotion de l'enseignement préscolaire    Journée internationale des droits de l'Homme : L'appel à la solidarité mondiale de Michelle Bachelet    SM le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football à Salé    Aéronautique: Un deuxième mandat pour le président du GIMAS et un bilan positif    Nouvelle nomination au Conseil de Surveillance de Maroc Telecom    Indice du développement humain : Encore du chemin à faire pour le Maroc !    Les femmes, cibles "par excellence" de la cyberviolence    Coupe de la Confédération africaine de football : Le HUSA et la RSB réalisent de bonnes opérations à l'extérieur    Coupe du Trône des clubs de saut d'obstacles : Le RCSE Dar Es Salam domine le classement des demi-finales    Hommage à Seddik Maâninou ce mardi à la MAP    La mosquée, l'école, le dispensaire…    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30e anniversaire de l'Association Al-Ihssane    La coordination «Akal» dénonce le laxisme des autorités    Marrakech : Un musée privé de la musique voit le jour    En Algérie, une présidentielle dont la population ne veut pas    Un grand dirigeant nous quitte    Le Hassania d'Agadir se ressaisit    Michael Benyahia, le premier pilote marocain et arabe chez McLaren    Bataille de chiffres entre Washington et Téhéran…    Des livreurs Chronopost disparaissent dans la nature... avec un million d'euros de marchandises    La justice égyptienne livre son verdict dans l'affaire de l'opposant Mohamed Ali    Fiscalité, OXFAM enfonce le clou    Casablanca : Les 41èmes journées de la Ligue pour la santé mentale les 13 et 14 décembre    Réforme de la justice : la cadence est au ralenti    Les cimes de la création à Imouzzer Kandar    Sylvestre Amoussou, réalisateur scénariste du Bénin    «Lalla Aïcha» de Mohamed El Badaoui, projeté en avant première au FIFM    Agadir : Grand engouement pour le 1er Salon international de l'arganier    Un élève soupçonné de dénonciation calomnieuse : Une enquête est ouverte à Fès    Poutine et Zelensky dialoguent mais actent leurs divergences à Paris    L'AMMC vise la note relative à l'émission de billets de trésorerie de Douja Promotion Groupe Addoha    Atlantic Dialogues Emerging Leaders : 50 jeunes professionnels de 27 nationalités rejoignent le réseau    La dictature du buzz    Aziza Jalal remonte sur les planches    Edito : Mobilité    Changement climatique : Le Maroc préside la réunion des Seychelles    Enseignants-cadres des AREF : Côté cour, côté jardin    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Ligue 1 : Marseille inarrêtable, Saint-Etienne de nouveau en panne    Le MCO défait à Oujda par l'ASFAR    Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    Participation du Maroc aux 21èmes Journées théâtrales de Carthage    Grand engouement du public au FIFM 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc : Une entreprise sur cinq recourt au financement externe
Publié dans Challenge le 20 - 11 - 2019

Au Maroc, une entreprise sur cinq recourt au financement externe, dont 93% provient du crédit bancaire, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).
Cette proportion s'élève à 46% pour les grandes entreprises (GE) contre 18% pour les très petites et moyennes entreprises (TPME), ressort-il des résultats de l'enquête nationale menée par le HCP entre janvier et juillet 2019 auprès des entreprises.
Les TPME, poursuit la même source, sont les plus confrontées aux difficultés d'accès au financement qui constitue un obstacle sévère pour 40% d'entre elles, précisant que dans l'ensemble, 58% des chefs d'entreprises sont insatisfaits des services offerts par les institutions financières et que ce mécontentement est plus accentué chez les TPE (63%).
En outre, le HCP relève que 35% des entreprises ont demandé un crédit auprès d'une institution bancaire au cours des trois dernières années. Cette proportion est de 56% pour les GE et de 27% pour les TPE, ajoute-t-il, soulignant que le taux d'intérêt élevé ainsi que les garanties exigées par les banques sont les principaux freins à la demande de crédit. L'enquête révèle aussi que près de 33% des entreprises évitent de recourir au crédit bancaire pour des raisons religieuses.
Pour les chefs d'entreprises sondés, les deux facteurs les plus déterminants pour l'accès au financement bancaire, à savoir les garanties exigées et le taux d'intérêt, se sont davantage resserrés durant la période considérée. L'enquête montre, d'autre part, que les principaux obstacles à la politique de recrutement sont l'insuffisance de l'activité pour 63% des entreprises et le coût élevé de la main d'œuvre dans 26% des cas.
Par ailleurs, 37% des entreprises déclarent que le système actuel d'éducation et de formation professionnelle ne leur permet pas de trouver sur le marché du travail des profils adéquats. L'industrie est le secteur qui souffre le plus de cette inadéquation, précise la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.