Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Un communiqué riche en enseignements    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Amélioration à tous les étages    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Al-Omrane: reprise progressif des chantiers à l'échelle régionale    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amnistie Royale : un acte hautement humanitaire
Publié dans Challenge le 05 - 04 - 2020

5654 détenus ont pu bénéficier d'une amnistie Royale, ce dimanche 5 avril. Toutes les mesures de précaution sanitaire ont été prises pour garantir le bon déroulement de cette action Royale hautement humanitaire et tant espérée par les ONG de défense et de protection des droits humains.
Cette grâce Royale a concerné 5654 détenus, en priorité, sur la base de critères relatifs notamment à l'âge des personnes, la fragilité de l'état de santé, la durée de détention, ainsi que le comportement positif pendant la période de détention.
En effet, tenant compte des risques inhérents à la pandémie due au Covid19, cette opération humanitaire devra se dérouler en observant des règles strictes de prévention sanitaire. Elle devra se dérouler progressivement et se traduire notamment par l'application de tests et la mise en quarantaine, mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus.
Ainsi, cet acte Royal est une réponse humanitaire à une situation d'urgence sanitaire qui n'exclut aucun être humain au niveau national face au risque de contamination.
Lire aussi : Coronavirus : 41 nouveaux cas annoncés ce dimanche à 8h00
Le surpeuplement des prisons dont la population a dépassé le seuil de 84 000 en 2019 est en effet un facteur qui expose les détenus au danger de la contamination du Covid19 dans l'espace pénitentiaire. C'est aussi une menace pour l'ensemble des fonctionnaires qui œuvrent au sein de l'administration pénitentiaire.
Souhaitons un bon retour aux personnes libérées parmi leurs familles et surtout une bonne et solide réinsertion sociale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.