La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Covid-19 : adoption d'une batterie de mesures pour le contrôle de la situation épidémiologique dans la province de Safi    Alerte météo : forte vague de chaleur au Maroc de dimanche à mardi    Le rapatriement des Marocains de l'étranger se poursuit    France : la configuration du nouveau gouvernement bientôt dévoilée    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    La propagande algéro-polisarienne vise à perturber le développement socio-économique des provinces du Sud    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Coronavirus : 310 nouveaux cas et 9.410 guérisons au total, dimanche 5 juillet à 10 H    PJD: le communiqué de la honte    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Madagascar: essai clinique de la solution injectable Artesunate IV extraite de l'artemisia    Coronavirus : 310 nouveaux cas confirmés au Maroc, 14.132 au total    Allemagne. Les travailleuses du sexe réclament leurs clients    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    Temps généralement stable dans le pays, ce dimanche    Marrakech: interpellation d'un individu soupçonné d'homicide volontaire avec séquestration et mutilation    Transport aérien – hécatombe mondiale : 84 milliards de dollars de pertes et 1,2 milliards de passagers en moins    Sahara marocain: des experts dénoncent la propagande algéro-polisarienne    ONCF: un homme se jette sur les rails entre Témara et Rabat-Agdal    Le Maroc attend toujours la réponse d'Amnesty international (responsable)    Accès à l'information : Le Parlement partage son fonds documentaire et ses archives avec le HCP    L'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie reprennent les pourparlers sur un barrage contesté    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Mohamed Amekraz, le ministre à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), inéligible à ce poste    Ces 33 belles destinations sans visa pour les Marocains    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois
Publié dans Challenge le 28 - 05 - 2020

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a invité la presse nationale à une e-conférence, mercredi 27 mai 2020, afin d'exposer au grand public son plan de relance à la veille de la préparation du projet de loi de finances rectificative.
La conférence a été animée par Chakib Alj, président de la CGEM, assisté par Mehdi TAZI, Vice-Président, Hakim MARRAKCHI de la Commission Fiscalité et Douane et Hicham Zouanat de la Commission Sociale. Concernant l'impact de la crise sanitaire, le Président de la CGEM s'est montré très confiant et a affirmé croire fermement à l'économie du Maroc, car les entreprises marocaines ont pu s'adapter à la crise et ont su rebondir. L'image du pays s'en sort très renforcée au niveau international. La crise a été aussi une occasion pour le rétablissement et le renforcement de la confiance entre l'administration publique et l'entreprise, condition sine qua non pour aller de l'avant et rattraper le temps perdu.
Lire aussi |Plan de sauvetage de l'industrie automobile française enfin dévoilé : un grand soulagement pour le Maroc
Pour la préparation de son plan de relance, la CGEM a mobilisé toutes ses composantes et fédérations pendant trois semaines. Les travaux acharnés de 25 fédérations ont abouti à un plan qui se veut ambitieux, intégré, cohérent et équilibré entre l'Etat, le secteur privé et le citoyen, selon les termes du Président. Pour préserver l'appareil productif et éviter une récession durable, ce plan insiste sur le renforcement de la demande du made in Morocco et l'accélération de la commande publique.
Il insiste aussi sur l'intégration de l'informel, la simplification des relations entre l'Etat et l'entreprise, l'inclusion financière et l'atténuation de l'épineux problème du délai de paiement. S'agissant du coût de ce plan, la CGEM a avancé une première estimation d'un montant de 100 milliards de DH sur une période de 12 mois, et ce, à partir de juillet 2020. Il s'agit de :
-60 milliards de DH qui vont couvrir la garantie accordée dans le cadre de Damane Relance ;
-10 milliards de DH pour la capitalisation des entreprises publiques afin d'apurer leurs dettes envers leurs fournisseurs ;
-10 milliards de DH pour la subvention des entreprises en difficulté, soit sous forme de financement du chômage partiel, si la mesure est acceptée, soit sous forme de support de la demande à travers la réduction de la TVA de 20% à 10% ;
-20 milliards de DH pour la création d'un fonds d'investissement sectoriel pour supporter certains secteurs en grande difficulté.
Parmi les grands axes du programme de relance proposé au Comité de Veille Economique (CVE), il y a lieu de citer les mesures transverses qui concernent l'intégration de l'informel. Ces mesures contiennent trois volets:
-La réduction des écarts de compétitivité avec le secteur formel par l'introduction d'une TVA à 10% sur 18 mois concernant les produits fortement concurrencés par l'informel ;
-L'inclusion des entreprises informelles et des salariés qui en dépendent dans le formel avec la mise en place d'un statut fiscal et social particulier de type auto-entrepreneur et la création d'un statut spécifique au niveau de la CNSS pour intégrer les salariés qui n'en bénéficient pas ;
-Le renforcement de certaines règles de transparence telle la généralisation de l'Identifiant Commun de l'Entreprise (ICE) et la mise en place de mesures plus sévères contre la contrebande et la sous-facturation à l'importation.
Le plan de relance détaillé contenant 500 mesures a été envoyé aux ministères de tutelle des différents secteurs pour discussion et affinement, dans le cadre de l'élaboration du projet de loi de finances rectificative.
Lire aussi | L'Egypte devance le Maroc dans l'indice mondial RECAI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.