Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    CAN U20: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    Le gouvernement Netanyahou approuve l'accord de reprise des relations Maroc-Israël    L'Espagne doit privilégier la raison pour tirer profit des récents développements intervenus au Sahara marocain    El Mouloudi Benhammane, président de la FNBTP    L'Europe doit devenir une puissance climatique mondiale    Demi Lovato reviendra sur son overdose    Shakira vend son catalogue à un fonds d'investissement    Scolarité des enfants : les conséquences de la pandémie relevées par la Fondation IPSOS    Hassan Baraka réalise une nage de 1.600 mètres en eau glacée    Le silence, quels bénéfices pour la santé ?    Projection virtuelle du documentaire "Dans tes yeux, je vois mon pays "    Nasser Bourita : Le Maroc accompagnera les parties libyennes jusqu 'à résolution de la crise    Compteur coronavirus : 520 cas testés positifs et 22 décès en 24H    Une Marocaine tente de voyager avec un test falsifié    Calcio : L'AC Milan, championne d'hiver    Communication de marque : ce que cache le changement de logo des constructeurs    Mohamed Ayouch, le chanteur qui détricote les mensonges du Polisario    Maroc-Grande Bretagne: une amitié séculaire    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    L'AMMC dévoile ses actions prioritaires pour 2021    Le Maroc se contente du nul face au Rwanda    L'UFC vire Azaitar!    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    Céréaculture: Le baromètre de la réussite de la saison agricole    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19    Vaccins Vs Nouveaux variants    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    La M.N.A entre vents et marées!    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Guerguarate – Sources autorisées : Situation calme et normale malgré de nouvelles vaines provocations du Polisario    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois
Publié dans Challenge le 28 - 05 - 2020

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a invité la presse nationale à une e-conférence, mercredi 27 mai 2020, afin d'exposer au grand public son plan de relance à la veille de la préparation du projet de loi de finances rectificative.
La conférence a été animée par Chakib Alj, président de la CGEM, assisté par Mehdi TAZI, Vice-Président, Hakim MARRAKCHI de la Commission Fiscalité et Douane et Hicham Zouanat de la Commission Sociale. Concernant l'impact de la crise sanitaire, le Président de la CGEM s'est montré très confiant et a affirmé croire fermement à l'économie du Maroc, car les entreprises marocaines ont pu s'adapter à la crise et ont su rebondir. L'image du pays s'en sort très renforcée au niveau international. La crise a été aussi une occasion pour le rétablissement et le renforcement de la confiance entre l'administration publique et l'entreprise, condition sine qua non pour aller de l'avant et rattraper le temps perdu.
Lire aussi |Plan de sauvetage de l'industrie automobile française enfin dévoilé : un grand soulagement pour le Maroc
Pour la préparation de son plan de relance, la CGEM a mobilisé toutes ses composantes et fédérations pendant trois semaines. Les travaux acharnés de 25 fédérations ont abouti à un plan qui se veut ambitieux, intégré, cohérent et équilibré entre l'Etat, le secteur privé et le citoyen, selon les termes du Président. Pour préserver l'appareil productif et éviter une récession durable, ce plan insiste sur le renforcement de la demande du made in Morocco et l'accélération de la commande publique.
Il insiste aussi sur l'intégration de l'informel, la simplification des relations entre l'Etat et l'entreprise, l'inclusion financière et l'atténuation de l'épineux problème du délai de paiement. S'agissant du coût de ce plan, la CGEM a avancé une première estimation d'un montant de 100 milliards de DH sur une période de 12 mois, et ce, à partir de juillet 2020. Il s'agit de :
-60 milliards de DH qui vont couvrir la garantie accordée dans le cadre de Damane Relance ;
-10 milliards de DH pour la capitalisation des entreprises publiques afin d'apurer leurs dettes envers leurs fournisseurs ;
-10 milliards de DH pour la subvention des entreprises en difficulté, soit sous forme de financement du chômage partiel, si la mesure est acceptée, soit sous forme de support de la demande à travers la réduction de la TVA de 20% à 10% ;
-20 milliards de DH pour la création d'un fonds d'investissement sectoriel pour supporter certains secteurs en grande difficulté.
Parmi les grands axes du programme de relance proposé au Comité de Veille Economique (CVE), il y a lieu de citer les mesures transverses qui concernent l'intégration de l'informel. Ces mesures contiennent trois volets:
-La réduction des écarts de compétitivité avec le secteur formel par l'introduction d'une TVA à 10% sur 18 mois concernant les produits fortement concurrencés par l'informel ;
-L'inclusion des entreprises informelles et des salariés qui en dépendent dans le formel avec la mise en place d'un statut fiscal et social particulier de type auto-entrepreneur et la création d'un statut spécifique au niveau de la CNSS pour intégrer les salariés qui n'en bénéficient pas ;
-Le renforcement de certaines règles de transparence telle la généralisation de l'Identifiant Commun de l'Entreprise (ICE) et la mise en place de mesures plus sévères contre la contrebande et la sous-facturation à l'importation.
Le plan de relance détaillé contenant 500 mesures a été envoyé aux ministères de tutelle des différents secteurs pour discussion et affinement, dans le cadre de l'élaboration du projet de loi de finances rectificative.
Lire aussi | L'Egypte devance le Maroc dans l'indice mondial RECAI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.