Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : Parachèvement en matériel informatique de 34 établissements scolaires    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Onde de choc dans le secteur de la distribution des produits informatiques et électroniques
Publié dans Challenge le 03 - 08 - 2020

Le secteur de la distribution du matériel informatique et électronique est de nouveau ébranlé par une énième « affaire ». En effet, après la débandade du distributeur Microchoix qui avait laissé une ardoise de plusieurs dizaines de millions de dirhams aux grossistes du métier, c'est au tour d'un autre poids lourd de la distribution de sombrer et d'assombrir avec lui l'horizon de plusieurs de ses fournisseurs.
Il s'agit cette fois-ci de PC d'Or qui opère pour sa part en tant que semi-grossiste ayant pour clients les petits distributeurs, notamment régionaux, qui ne traitent pas directement avec les importateurs tels Disway et Disty ni avec les constructeurs tels Samsung et LG. Aussi, cet acteur basé à Témara (autre point en commun avec Microchoix) est aux prises depuis quelques mois avec plusieurs ventes aux enchères à son détriment ordonnées par le tribunal de commerce de Rabat suite à des actions en justice entamées par une kyrielle de fournisseurs qui risquent d'y laisser de grosses plumes. Motif des plaignants : des impayés totalisant en cumulé plus de 60 millions de dirhams et pour certaines correspondant à des factures remontant à début 2019.
Lire aussi | RAM s'allie avec Air France pour les départs à partir du Maroc
Aussi, après la fuite de l'actionnaire dirigeant à l'étranger (là aussi à l'image du feuilleton quasi-similaire de Microchoix !) qui a laissé une entreprise exsangue d'un point de vue financier, c'est la course chez les créanciers pour mettre la main sur le stock de matériel encore vendable chez leur client moribond.Une situation des plus déplorables pour une PME qui a atteint plus de 300 millions de dirhams de chiffre d'affaires, employait plus d'une cinquantaine de salariés et qui comptait plusieurs centaines de clients répartis dans différentes régions du Maroc. Pour l'instant, on ne connait pas encore l'ampleur des dégâts mais selon une source proche du dossier, l'affaire n'a pas encore livré tous ses secrets et la « casse » risque d'être beaucoup plus importante...en attendant une éventuelle décision de redressement judiciaire ou carrément de liquidation.
Lire aussi | Mehdi El Fakir : « Si on se retrouve en septembre avec ces restrictions, l'impact sur l'économie marocaine sera conséquent »
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.