Coupe du Trône: les FAR se qualifient pour les quarts et affronteront le Raja (VIDEO)    Le variant sud-africain du virus impacte les matchs organisés par la CAF    Soufiane Rahimi, son parcours et ses aspirations    Futsal : Les Lions de l'Atlas face à l'épreuve argentine les 6 et 8 mars    Vaccination: l'OMS félicite le Maroc (tweet)    Les marines marocaine et américaine mènent un exercice conjoint    Le 18 : un Riad culturel à Marrakech    A l'initiative du Maroc, l'ONU proclame le 10 mai Journée internationale de l'arganier    Programme Intelaka: La Banque Populaire sur le terrain pour rencontrer les porteurs de projets    Toyota Corolla Cross Roads : la famille s'agrandit    Maroc : 18 pays sur la liste noire    Covid-19 / Maroc : 594 nouveaux cas, 557 guérisons et 8 morts    Mercato: quel club choisira Erling Haaland ?    Approbation de projets de loi    Incapable d'apaiser le Hirak, Tebboune s'en prend au Maroc !    Le PPS exhorte le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Le crédit maintient sa tendance baissière    La TVA, principale composante qui influence le secteur informel    Le taux de reproduction du Coronavirus se stabilise à 0,98    Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d'éducation présentés à Rabat    Salé: ouverture d'une enquête suite au décès d'une fille    Fès-Meknès : 4,4 milliards de dhs pour atténuer les disparités territoriales    Coupe du Trône : Le MAS au bout du suspense    Casablanca: nouvelles coupures d'eau prévues par la Lydec    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !    Message du roi Mohammed VI au président bulgare    Signature de 12 contrats-objectifs et lancement du projet du géo-portail national des documents de l'urbanisme    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Décès de la légende du reggae Bunny Wailer    Le Maroc, puissance diplomatique émergente, se dote d'une voix audible en Afrique    Plus de blanchiment d'argent ni de fuite de capitaux    Covid-19 : la stratégie de vaccination marocaine encensée par la BBC    Participation du Maroc à la 155ème session du Conseil de la Ligue arabe    Une plainte visant les attaques chimiques attribuées au régime syrien déposée à Paris    Johnson soutient une éventuelle candidature Royaume-Uni/ Irlande au Mondial 2030    Election à la présidence de la CAF : Le candidat ivoirien se révolte contre la FIFA !    Pays-Bas : explosion près d'un centre de dépistage Covid-19    L'Association d'amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis    15.754 audiences à distance et 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Concerts live et sessions digitales au menu de la nouvelle édition de Visa For Music    Spike Lee prépare une série documentaire pour le 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat
Publié dans Challenge le 22 - 01 - 2021

Le Maroc a réceptionné le 22 janvier ses premières commandes du vaccin AstraZeneca (2 millions de doses) en provenance de l'Inde. Suite à cette opération, l'ambassade de l'Inde au Maroc tient à donner quelques détails.
« L'approvisionnement du vaccin anti-COVID-19 de l'Inde au Maroc sous contrat commercial «Covishield» a commencé aujourd'hui. Le premier envoi contenant 2 millions de doses du vaccin Covid-19 Covishield développé par AstraZeneca et l'Université d'Oxford et produit par le Serum Institute of India (SII), le plus grand producteur mondial des vaccins, a été expédié de l'Inde vers le Maroc aujourd'hui. Le Maroc et le Brésil font partie des premeirs pays vers lesquels la première exportation commerciale du vaccin anti-COVID-19 a été autorisée par le gouvernement de l'Inde », souligne la représentation diplomatique de l'Inde au Maroc.
Lire aussi| Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021
L'ambassade ajoute que cette décision est une autre démonstration des relations excellentes entre l'Inde et le Maroc. « Auparavant, le Gouvernement indien avait autorisé l'exportation de 6 millions de comprimés d'hydroxychloroquine (HCQ) vers le Royaume du Maroc. Plusieurs stages de formationont été organisées au profit des agents et cadres de la santé des pays partenaires dont le Maroc dans le cadre du programme de coopération technique et économique de l'Inde (ITEC). Préalablement à la livraison des vaccins, un programme de formation, couvrant les aspects administratifs et opérationnels, a été organisé les 19-20 janvier 2021 pour des responsables de la vaccination, la chaîne du froid, des la communication et les gestionnaires de données des pays bénéficiaires, tant au niveau national que provincial », précise-t-on.
L'ambassade poursuit en faisant remarquer que l'Inde est parmi les premiers pays producteurs de produits pharmaceutiques au monde et est mondialement reconnue comme la «pharmacie du monde» et que la force de l'industrie pharmaceutique indienne a permis au pays non seulement de répondre aux grands besoins de sa propre population, mais également d'exporter des médicaments indispensables vers plusieurs pays amis.
Lire aussi| Produits industriels : nouvelles normes d'application obligatoire pour le contrôle de conformité
« L'Inde est l'un des plus grands producteurs de vaccins au monde. 60% de la production mondiale de vaccins provient de l'Inde. Les producteurs indiens fournissent 1,5 milliard de doses par an pour plus de 150 pays. L'Inde est le plus grand fournisseur mondial de vaccins DTC, BCG et rougeole. L'OMS achète 70% de ses vaccins essentiels de Inde. La pandémie COVID-19 a mis en évidence la position de l'Inde en tant que partie prenante fiable dans les chaînes d'approvisionnement mondiales des soins de santé, avec des atouts majeurs en matière de fabrication, de R&D et de l'innovation », précise l'ambassade. On note que 6 vaccins expérimentaux, dont 3 développés en Inde, sont en phase de développement clinique et 3 vaccins expérimentaux sont dans un stade avancé de développement préclinique. De même, deux vaccins COVAXIN de Bharat Biotech et Covishield d'AstraZeneca-Oxford-Serum Institute ont reçu une autorisation d'utilisation d'urgence le 2 janvier 2021.
« Le Gouvernement de l'Inde avait reçu plusieurs demandes d'approvisionnement de vaccins fabriqués en Inde par des pays voisins et partenaires principaux. En réponse à ces demandes, et conformément à l'engagement déclaré de l'Inde d'utiliser la capacité de production et de distribution de vaccins de l'Inde pour aider toute l'humanité à lutter contre la pandémie de Covid, des approvisionnements à titre gratuit au Bhoutan, aux Maldives, au Bangladesh, au Népal, au Myanmar et aux Seychelles ont commencé à partir de 20 Janvier 2021. En ce qui concerne Sri Lanka, l'Afghanistan et Maurice, la confirmation des autorisations réglementaires nécessaires est attendue. L'approvisionnement en quantités commercialisée a également commencé à partir du 22 janvier 2021 vers le Brésil, le Maroc, l'Afrique du Sud et de l'Arabie saoudite », détaille l'ambassade.
La représentation diplomatique de l'Inde au Maroc souligne également que l'industrie indienne des vaccins, à travers son échelle et ses économies, a eu un impact non seulement sur la disponibilité des vaccins sur le marché mondial des vaccins, mais qu'elle a également fait baisser les prix. « En raison de ses atouts dans les domaines biopharmaceutique et des vaccins, l'Inde est l'un des principaux centres des efforts transnationaux de lutte contre la pandémie. L'Inde mettra ses atouts en matière de vaccins à la disposition de la communauté internationale pour lutter contre la pandémie de COVID. Le Premier ministre Narendra Modi avait déclaré, lors du lancement de la campagne de vaccination nationale de l'Inde le 18 janvier, que nous sommes déterminés à ce que les vaccins indiens, notre capacité de production, servent l'intérêt de l'humanité tout entière », a conclu l'ambassade.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.