Covid-19 : le Maroc dément avoir fermé l'accès à quelques villes du pays    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    BTP/Maroc: Les ventes de ciment progressent de 24,4% à fin juin (DEPF)    La Bourse de Casablanca dans le vert du 19 au 23 juillet    Aéroport d'Essaouira: forte chute du trafic aérien à fin juin    Covid-19 au Maroc: la vaccination élargie aux 25-29 ans    DGSN : Attaque à l'arme blanche dans un café, trois multirécidivistes interpellés    VIDEO// Paris - Cap Vert à vélo, l'incroyable challenge climatique de Nordine Fayek    Covid-19: les centres de vaccination ouverts tous les jours jusqu'à 20 heures    Casablanca-Settat : Les entreprises du secteur privé appelées à privilégier le télétravail    L'ICESCO apporte un fort soutien au système éducatif au Maroc    JO-2020 : Le programme de dimanche    JO Tokyo : Le programme des Lions de l'Atlas    JO-2020 (taekwondo/-58 kg) : Médaille d'argent pour le Tunisien Khelil Jendoubi    Une délégation américaine de haut rang en visite au Maroc dans les prochains jours    Pegasus : selon Me Olivier Baratelli, l'objet de la procédure lancée est de faire tomber les masques    La DGM se dote du supercalculateur le plus puissant des centres météorologiques africains    Pluies de mousson en Inde: au moins 76 morts et des dizaines de disparus    Maghreb-Afrique subsaharienne. Les hypothèses injustifiées de certains think tanks allemands [Par Lahcen Haddad]    Compteur Coronavirus : Explosion des contaminations, 5.494 nouveaux cas en 24H !    JO / Foot féminin : Deux joueuses ont marqué 7 buts lors du match Zambie-Chine (4-4)    La 4ème édition du festival du film éducatif pour les enfants des centres d'estivage du 28 au 31 juillet    Le marché monétaire retrouve légèrement son souffle (AGR)    Port d'Essaouira : Les débarquements de la pêche côtière et artisanale en baisse de 55% à fin juin    Décès de l'ancien dirigeant sportif Mohamed Moufid, à l'âge de 80 ans    Hakim Ziyech vers un prêt au Milan AC ?    JO-2020: le programme des épreuves olympiques perturbé par un typhon    368 migrants secourus en Méditerranée par la Marine royale    Un élan de développement tous azimuts, grâce au programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »    La moyenne des délais de paiement à 40,4 jours à fin juin 2021 (DEPP)    ONU : la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale en septembre, en présentiel à New York    Tunisie: prolongation de l'état d'urgence de six mois    France : les députés adoptent le projet de loi controversé visant l'islamisme    Fête du Trône 2021: les festivités et cérémonies reportées    Noyades : L'OMS appelle à l'action pour prévenir une cause majeure des décès    Fête du Trône: Report des festivités    Parlement: Présentation du PLF-2022, mercredi prochain    En Allemagne, 180 morts dans les inondations, selon un nouveau bilan    Maroc/Météo: Temps chaud, ce samedi 24 juillet    Israël rejoint l'Union africaine en tant qu'observateur    Le message du roi Mohammed VI au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Une première, Rhita, chanteuse marocaine sur le billboard du Times Square    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?
Publié dans Les ECO le 21 - 01 - 2021

Alors que la pandémie de la Covid-19 continue de faire ravage à travers le monde, l'industrie pharmaceutique indienne s'est imposée en force et a pu maintenir des chaînes d'approvisionnement même durant la période de confinement. Les médicaments génériques, les Ingrédients pharmaceutiques actifs (API), les masques de protection et les dispositifs médicaux, sont autant de produits mis sur la liste des exportations indiennes vers plus de 150 pays. Un véritable leadership mondial qui maintient ainsi l'image du pays en tant que «Pharmacie du monde». Selon des statistiques officielles, l'Inde contribue à hauteur de 60% à la production mondiale de vaccins et fournit plus de 43% des médicaments génériques utilisés dans le monde. Mais, Quid de la production et la distribution des vaccins ? Au moment où les campagnes de vaccination s'enchaînent à travers le monde, plusieurs pays ont jeté leur dévolu pour l'approvisionnent en vaccins sur l'Inde qui a déjà lancé une méga-campagne de vaccination de ses 1,3 milliard d'habitants.
En fait, le géant asiatique a récemment autorisé pour «une utilisation d'urgence» deux vaccins, l'Oxford-AstraZeneca, produit par le Serum Institue of India (SII), sous le nom de Covishield, et le Covaxin, développé localement par la société indienne Bharat Biotech. Comme c'était le cas pour le fameux Hydroxychloroquine, l'Inde a affirmé à maintes reprises son intention d'exporter les vaccins Covid19 tout en assurant ses besoins intérieurs. Fière de son industrie pharmaceutique très développée et de son réseau titanesque de quelque 3.000 sociétés pharmaceutiques et 10.500 unités de fabrication, la troisième économie de l'Asie jouera à coup sûr un rôle clé dans la distribution des vaccins dans le monde. Alors que des sociétés indiennes comme Bharat Biotech, Zydus et Genova œuvrent d'arrache-pied pour assurer la production de vaccins 100% indiens, d'autres entreprises nationales collaborent avec des entreprises mondiales telles que le SII avec AstraZeneca, Biological E avec Johnson & Johnson et le Dr Reddy's Laboratories avec Spoutnik V. Outre le SII, la société indienne Bharat Biotech, l'un des premiers laboratoires à développer des vaccins contre les maladies virales comme Chikungunya et Zika, entend également commercialiser son Covaxin. Bien qu'approuvé «en urgence» par les autorités indiennes, le Covaxin a fait couler beaucoup d'encre chez les milieux scientifiques, notamment préoccupés par le manque de données sur ses essais cliniques. Des inquiétudes dissipées par le directeur de Bharat Biotech, Krishna Ella, qui a affirmé que «notre travail n'était pas inférieur à celui de Pfizer». Dominé à 95% par les médicaments génériques, le secteur pharmaceutique indien est susceptible de passer à une industrie de 65 milliards de dollars d'ici à 2024 puis à 120 milliards de dollars à l'horizon 2030. «C'est le moment le plus opportun pour investir dans ce secteur en Inde», estime le ministre indien des Produits chimiques, Sadananda Gowdale qui a noté que le segment des dispositifs médicaux a le potentiel de croître de 28% par an pour atteindre 50 milliards de dollars d'ici à 2025. Un appel à l'investissement qui s'explique en grande partie par les efforts de la troisième économie de l'Asie visant à relancer une économie en berne qui a enregistré une contraction record de 23,9% au premier trimestre de l'exercice en cours, avant que le repli du PIB ne se rétrécisse à 7,5% au deuxième trimestre. L'Inde mène depuis des années une «diplomatie du médicament», mais elle a dû reconnaître qu'elle dépendait, elle-aussi, de la Chine, l'autre géant du médicament générique pour s'approvisionner en API. En fait, l'Inde achète 70% de ses matières premières pharmaceutiques auprès de la Chine. Une dépendance qui inquiète plusieurs parties en Inde ayant déjà commencé à explorer les moyens à même d'assurer la production en masse des API en Inde.
Sami Nemi avec MAP / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.