Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mounia Boucetta, : directrice du Commerce intérieur au ministère du Commerce et de l'Industrie
Publié dans Challenge le 25 - 04 - 2009

Le projet de loi sur la protection du consommateur est au cœur des débats depuis presque
une décennie. Ces dernières semaines devraient être décisives. Il est souligné de toute part le défaut de protection du consommateur. D'autres mesures seront-elles prises?
Challenge Hebdo : le projet de loi s'est fait dans la douleur, après près de huit ans d'élaboration. Quels sont les obstacles à sa mise exécution ?
Mounia Boucetta : au début, il y a lieu de noter que le projet de loi 31-08 édictant des mesures de protection des consommateurs, comme tous les projets de loi, a suivi, sans douleur, son cheminement normal d'élaboration et de concertation avec les différents acteurs qui interviennent dans le domaine de la protection du consommateur. Ainsi, et parce que ce projet est un texte transversal qui touche plusieurs secteurs d'activités, il a fait l'objet de plusieurs réunions, avec l'ensemble des départements ministériels, des associations de protection des consommateurs, des organisations et chambres professionnelles ainsi que du monde universitaire. Aujourd'hui, il n'y a aucun obstacle à sa mise en exécution, qui ne peut avoir lieu qu'une fois le projet promulgué.
C. H. : que s'est-il passé depuis la mouture du texte de 2001 (n°27-00), sachant que les départements de la santé et de l'agriculture avaient rejeté le projet de loi. Quelles ont été les concessions faites par le ministère pour contourner le refus ?
M. B. : il est à souligner que le projet de loi n'a fait l'objet d'aucun rejet des départements ministériels. Les ministères cités ont contribué efficacement à la réalisation de ce nouveau cadre juridique lors des travaux de la commission ministérielle créée à cet effet. De même, il n'y a pas eu lieu de faire de concessions sur ce projet, qui vise l'intérêt de toutes les parties qu'elles soient privées ou publiques et celui de la protection du consommateur.
C. H. : qui est-ce qui justifie que les associations de consommateurs n'aient toujours pas la possibilité d'ester en justice ? N'est-ce pas un rouage déterminant dans l'application de ce texte ?
M. B. : le rôle du mouvement consumériste national est prépondérant en matière de renforcement et de protection des droits des consommateurs et ce, à travers l'information, la sensibilisation et l'éducation du consommateur, ainsi que la défense de ses intérêts auprès de la justice. Pour défendre les intérêts collectifs des consommateurs, le projet de loi a prévu que l'association dispose du statut d'utilité publique et ce, en conformité avec la loi du 15 Novembre 1958 réglementant le droit d'association et les amendements apportés par la loi n° 75-00 du 23 Juillet 2002 et le décret n° 2-04-969 du 10 Janvier 2005, qui ont introduit de nouvelles dispositions quant à la reconnaissance du statut de l'utilité publique à une association. Pour l'obtenir, ce département les accompagne dans ce processus à travers des actions de formation et d'expertise technique. Ainsi, deux associations ont déposé officiellement leurs dossiers pour l'obtention de ce statut.
C. H. : on reproche au texte d'être particulièrement focalisé sur les transactions commerciales et non pas sur la protection du consommateur en elle-même. Qu'en pensez-vous ?
M. B. : à travers ses dix titres et ses 203 articles, le projet de loi n°31-08 se propose de renforcer et de compléter le dispositif en vigueur de manière significative par des mesures appropriées. Le projet de loi a pour objectif majeur de protéger le consommateur dans le cadre de la relation qui s'établit entre lui et le fournisseur ou prestataire, qu'elle soit à titre onéreux ou gratuit. Pour cette raison, la nuance est importante : ce texte ne se focalise pas sur les transactions commerciales, il renforce la protection du consommateur dans le cadre des transactions commerciales.
C. H. : en matière de procédure juridictionnelle, quelles mesures ont été prises ? Nombreux sont les citoyens rebutés par la procédure.
M. B. : le projet de loi définit la procédure d'enquête. Il accorde aux associations le droit d'ester en justice à travers l'exercice des droits reconnus à la partie civile par le biais des actions au profit de l'intérêt collectif ou pour la suppression des clauses abusives ou illicites. De même, elles peuvent intervenir devant la justice pour ordonner toute mesure destinée à faire cesser des agissements illicites ou à supprimer dans le contrat ou le type de contrat proposé aux consommateurs une clause illicite. En outre, elles peuvent exercer des actions en représentation conjointe, si elles ont été mandatées. Par ailleurs, les guichets conseils mis au niveau de certaines associations, avec l'appui de ce Département et la coopération allemande, assurent le règlement des litiges par des procédures extrajudiciaires. Le nombre de requêtes traitées par les 4 guichets opérationnels actuellement dépasse les 4000. Aussi, le centre Marocain de la Consommation, qui sera mis en place par ce département, en 2010, compte parmi ses missions la médiation dans les affaires de consommation. Ce service sera opérationnel en collaboration avec des associations professionnelles et des consommateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.