L'Iran proteste l'arraisonnement de ses navires et détourne deux pétroliers grecs    Ukraine: l'armée russe confirme la conquête de la localité clé de Lyman    Lions de l'Atlas : Noussair Mazraoui forfait contre les Etats Unis    Lors de son 8è congrès, l'Alliance de l'enseignement privé adopte le statut et du règlement intérieur    Congo-Cameroun. 347 km de fibres optiques    Une digitalisation « déshumanisée » n'atteindra jamais son objectif (Hassan Alaoui)    Transport/logistique: Abdeljalil souligne la nécessité d'asseoir une souveraineté nationale    Zimbabwe. L'inflation atteint des sommets    Vidéos. Un étudiant marocain, accusé d'avoir combattu pour l'Ukraine, risque la peine de mort    Inflation au Maroc: Fitch alerte sur la détérioration des finances publiques    Real Madrid vs Liverpool: Paris, capitale mondiale du foot le temps d'un duel de prestige    PSG : Achraf Hakimi était au courant pour la prolongation de Kylian Mbappé    Forfait, Riyad Mahrez s'offre des moments de détente à Marrakech    Maroc: la croissance prévue à 1,8% en 2022, selon la BAD    Hépatite d'origine inconnue chez les enfants : 650 cas probables dans le monde    Intégration des étudiants d'Ukraine. Les solutions du ministère    L'Union africaine souligne la responsabilité des pays d'accueil dans la protection des réfugiés    Le Marocain Aomar Boum cosigne le livre «Wartime North Africa : A Documentary History, 1934–1950»    Benslimane : Le 15e Festival national de zajal célèbre le «Zajal au féminin» du 3 au 5 juin    La 5ème édition des rencontres Internationales de Toumliline, du 31 mai au 2 juin    Sahara : Le Burkina Faso appuie le plan d'autonomie comme seule et unique solution    La HACA signe une convention de partenariat avec le régulateur des médias capverdien    Les ventes à l'export de Chery ont augmenté de janvier à avril 2022    Indice mondial de performance des ports à conteneurs : Tanger Med en 6è position    Marine Royale: 1,5 tonne de drogue saisie au large de Tanger    Revue de presse quotidienne de ce samedi 28 mai 2022    Sothema. Le chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre 2022    UA : La solidarité agissante du roi Mohammed VI en Afrique, socle de l'engagement humanitaire du Maroc    Plus de 700 exposants de 55 pays, à l'occasion de la 27ème édition du SIEL    Chelsea annonce un « accord final et définitif » pour son rachat    Faouzi Lekjaa rend visite au Wydad    La revue de presse du samedi 28 mai    Maroc : interdiction d'une manifestation non autorisée contre la vie chère    Le secteur des assurances au Maroc appelé à relever plusieurs défis    Fusillade au Texas: la police sous le feu des critiques    Tottenham: Conte tranche pour son avenir    Météo au Maroc: les prévisions du samedi 28 mai    5 façons dont les partenariats de l'ONU favorisent la paix et le développement    Tests PCR : le Conseil de la Concurrence juge les marges des laboratoires "élevées"    Billets WAC-Al Ahly : « En ligne »...d'attente !    Nasser Bourita représente SM le Roi aux deux sommets extraordinaires de l'UA à Malabo    Le SIEL sera-t-il organisé en permanence à Rabat?    Casablanca : 1er championnat de lecture rapide et mind mapping en Afrique les 28 et 29 mai    L'ONU rend hommage à l'action des Casques bleus marocains déployés en RDC    «Yallah Rouh», nouveau single de Samira Saïd en dialecte marocain    Maintien de la paix: l'ONU exprime son « extrême reconnaissance » au Maroc    Patrimoine urbain : Appel au renforcement de l'arsenal juridique    Festival de Cannes 2022 : Sofia Saidi attire les regards sur le tapis rouge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021
Publié dans EcoActu le 27 - 01 - 2022

La nouvelle année judiciaire 2022 s'est ouverte, mercredi à Rabat, avec la Haute Approbation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). L'occasion de dresser le bilan 2021.
A l'occasion de l'ouverture de la nouvelle année judiciaire 2022, le premier président de la Cour de cassation, président délégué du CSPJ, Mohamed Abdennabaoui a relevé que l'ouverture de l'année judiciaire est l'occasion de mettre en évidence les efforts des magistrats du Royaume, ajoutant qu'il s'agit aussi de dresser une évaluation objective des prestations de la justice et de dévoiler les objectifs stratégiques et les projets à venir.
Cité dans un communiqué du CSPJ, M. Abdennabaoui a souligné que les tribunaux ont enregistré quelque 4.611.236 affaires au titre de l'année 2021, appelant à soutenir davantage le système judiciaire marocain par le recrutement de nouveaux magistrats pour les prochaines années.
Ainsi, le nombre de jugements a augmenté de 44,4% par rapport à l'année judiciaire 2020, a relevé le responsable judiciaire, mettant en avant l'augmentation considérable des affaires enregistrées au titre de l'année 2021 (+38%).
A la lumière de la pandémie de Covid-19, les tribunaux du Royaume ont déployé d'importants efforts dans la poursuite de leurs missions constitutionnelles, en tranchant notamment sur 100,02% des différentes affaires en cours, soit 3.858.046 sur 3.857.389 affaires en 2021, indique-t-on de même source.
Malgré ces chiffres encourageants, 753.315 affaires demeuraient en instance dans les différentes salles d'audiences au Maroc à la fin de l'année judiciaire, a relevé M. Abdennabaoui, ajoutant que chaque juge a en moyenne traité quelque 1.800 dossiers par an.
Il a souligné, dans le même contexte, que l'engorgement des tribunaux par les affaires a dépassé les capacités humaines dont dispose le corps judiciaire, puisque 89% des affaires sont en instance devant les tribunaux de premier degré (4.126.520 affaires sur 4.611.361), mettant en avant le manque considérable en ressources humaines par rapport au nombre important d'affaires.
Aussi, selon les données exposées par M. Abdennabaoui, la Cour de Cassation n'a pas été épargnée par cette crise, étant donné que 2% des affaires ont été traitées devant cette Cour en 2021.
En effet, 45.304 dossiers ont été jugés en 2021 en Cour de Cassation, à raison de 300 dossiers par conseiller, a-t-il fait savoir, mettant en garde contre les difficultés futures que risque de rencontrer le système judiciaire, en rapport notamment avec les délais de décision et le nombre de dossiers.
S'agissant de l'expérience des procès à distance, engagée dans le cadre des mesures préventives liées à la propagation de la Covid-19, M. Abdennabaoui a souligné que 19.700 audiences ont été tenues à distance, ayant permis le traitement de 425.000 affaires et auxquelles les détenus ont comparu à quelque 494.760 reprises.
Pour sa part, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, El Hassan Daki a souligné que 45.304 dossiers ont été jugés en 2021, soit une hausse de 4.743 dossiers par rapport à l'année 2020, à raison de 214 dossiers par conseiller et par an, soit 19 dossiers mensuels par conseiller, précisant que ce taux s'élève à 31 pour les conseillers en chambre criminelle.
Dans ce sens, il n'a pas manqué de mettre en avant l'impact considérable de la pandémie de Covid-19 sur le nombre des nouvelles affaires enregistrées au titre de l'année 2020 (31.448 affaires, soit 20.000 de moins comparé à 2019).
Sur un autre volet, E. H. Daki a souligné les différentes contraintes auxquelles sont confrontés les magistrats et cadres de la Cour de Cassation, au vu de l'augmentation constante du nombre d'affaires enregistrées chaque année, devant atteindre les 100.000 au cours de l'année judiciaire 2022.
S'agissant de la détention provisoire, le responsable à mis en avant la hausse remarquable des taux de détention provisoire, qui s'élevait à près de 46% au premier semestre 2021, une augmentation attribuée principalement aux répercussions de la pandémie de Covid-19.
L'ouverture de la nouvelle année judiciaire a été suivie de présentations axées sur le nouveau portail électronique du CSPJ, la stratégie d'action du conseil pour la période 2021-2026, le programme d'information pour la publication des décisions de la Cour de cassation ou encore la publication des décisions disciplinaires dans l'espace réservé aux juges.
Aussi, des magistrats de la Cour de Cassation ont reçu, à l'issue de la cérémonie, des Wissams Royaux dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI a bien voulu les gratifier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.