Bab Sebta : mise en échec d'une tentative de trafic d'environ 39 000 euros    Premier League : Manchester City surclasse United (VIDEO)    Le crédit bancaire progresse de 3,6% au T2-2022 (BAM)    Covid-19: 11 nouveaux cas au Maroc ce dimanche 2 octobre    La CEDEAO suit avec une « grande préoccupation » l'évolution de la situation au Burkina Faso    Jazz au Chellah : Dock in Absolute et Ernesto Montenegro Quintet étalent leurs talents    Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    Quelle culture voulons-nous ?    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Art et culture : Une Fondation pour El Jadida    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    Programme des principaux matchs du dimanche 2 octobre    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des eurodéputés appellent l'UE à appuyer le Maroc, un pays ''crédible et fiable'' dans la lutte contre l'immigration illégale
Publié dans EcoActu le 30 - 06 - 2022

Des eurodéputés ont appelé l'Union européenne à appuyer la politique migratoire humaine du Maroc, qui est un pays "crédible et fiable" dans la lutte contre les réseaux mafieux d'immigration illégale.
Réagissant à la dernière tentative d'assaut groupé de migrants clandestins, issus de pays d'Afrique subsaharienne, contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, utilisant une violence inouïe, les parlementaires européens ont souligné l'impératif d'aider le Maroc à faire face à ces mafias internationales qui ne reculent devant rien.
''Le Maroc est un partenaire stratégique pour l'UE. Les principaux coupables de la tragédie qui s'est produite à Mellila et des regrettables pertes en vies humaines sont les mafias internationales, qui organisent ces violentes attaques'', a affirmé l'eurodéputé Petar Vitanov.
Plaidant pour l'appui des efforts du Royaume, le parlementaire européen, Tomáš Zdechovský, a souligné, quant à lui, que ''le saut massif de 2000 migrants subsahariens à la frontière espagnole est une autre preuve que le Maroc est un partenaire crédible de l'Union européenne, qui souffre également de la pression migratoire''.
Le vice-président de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe (ALDE) au sein du Parlement européen, l'eurodéputé bulgare Ilhan Kyuchyuk, a appelé, de son côté, à soutenir ''la politique migratoire humaine du Maroc en Afrique''.
''Nous devons appuyer le Maroc en tant que principal partenaire stratégique et fiable de l'UE pour lutter contre le trafic, les mafias et contrôler la migration irrégulière'', a-t-il tweeté.
Depuis la tentative d'assaut groupé contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, provoquant une bousculade énorme et des chutes mortelles du haut de la clôture, plusieurs voix en Europe ont appelé à accompagner l'action du Maroc, qui assume pleinement ses responsabilités dans la gestion migratoire, pour protéger ses frontières et freiner l'afflux des immigrés illégaux.
Dernière réaction en date est celle du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, qui a plaidé pour le soutien du Maroc, qui souffre des conséquences du phénomène de l'immigration illégale.
"Le Maroc, comme pays de transit, souffre du problème migratoire illégal, et nous devons l'aider à gérer les mafias de la traite des êtres humains et à contrôler les flux migratoires'', a-t-il déclaré à la radio ''Cadena Ser''.
Le dernier bilan de la tentative de passage en force, où 140 éléments de la force publique ont été blessés à différents degrés, faisait état de 23 morts parmi les Subsahariens clandestins. Elle a été marquée par l'usage d'une violence inouïe par les candidats à l'immigration irrégulière face aux éléments des forces de l'ordre, qui ont agi avec professionnalisme et dans le respect des lois et des règlements.
Armés de pierres, de matraques et d'objets tranchants, ces candidats à l'immigration clandestine ont opposé une résistance violente aux forces de l'ordre, mobilisés pour les empêcher de franchir la clôture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.