Intelaka : 3,3 milliards de dirhams octroyés par Attijariwafa bank à fin août    Averses orageuses localement fortes avec rafales de vent prévues lundi et mardi    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Cinq questions aux réalisateurs Belgo-Marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    Intempéries : Le Canada durement frappé par l'ouragan Fiona    Tunisie : affrontements dans le nord-ouest du pays sous des slogans anti-Kaïs Saïed    Fusillade dans une école russe: au moins neuf morts dont cinq enfants    Le célèbre théologien cheikh Al-Qaradawi n'est plus    Lions de l'Atlas : Maroc – Danemark en amical avant le Mondial ?    Triathlon: Le Marocain Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    Ligue des Nations : Belgique et Croatie, deux adversaires du Maroc, deux issues différentes    À l'ONU, le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Akhannouch à Tokyo pour représenter le Roi aux funérailles de Shinzo Abe    Cours des devises du lundi 26 septembre 2022    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    Vidéo-photos. La patrouille de voltige «La Marche Verte» fait sensation à Toulouse    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Sahara    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pedro Sanchez plaide pour le soutien du Maroc, qui souffre des conséquences de l'immigration illégale
Publié dans Al3omk le 29 - 06 - 2022

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a plaidé, mercredi, pour le soutien du Maroc, qui souffre des conséquences du phénomène de l'immigration illégale.
»Le Maroc, comme pays de transit, souffre du problème migratoire illégal, et nous devons l'aider à gérer les mafias de la traite des êtres humains et à contrôler les flux migratoires'', a affirmé Sanchez, qui était l'invité de l'émission ''Hoy por Hoy'' de la radio ''Cadena Ser''.
Relevant que ''les principaux responsables de ce qui s'est passé à Nador sont les mafias de la traite des êtres humains, qui ont mené une attaque violente, comme le montrent les images qui circulent sur la toile et les réseaux sociaux'', le chef de l'Exécutif espagnol a déploré les décès survenus lors de cet assaut et exprimé sa solidarité avec leurs familles.
''Nous devons nous mettre à la place des forces de sécurité espagnoles (...) et des forces publiques marocaines'', qui ont subi de graves dégâts à la suite de cette violente attaque, a-t-il souligné.
Sanchez a rappelé qu'au cours des 12 derniers mois, ''au moins huit attaques violentes ont été orchestrées par des mafias au niveau de la clôture métallique à Nador, avec des personnes armées, utilisant des crochets, des bâtons, des couteaux et des haches''.
''Le drame de l'immigration illégale est complexe, et nous ne pouvons pas l'envisager d'un seul point de vue. Le phénomène doit être analysé selon une approche globale et transversale'', a indiqué le président du gouvernement espagnol, ajoutant que ''l'Espagne et l'UE sont appelées à augmenter l'aide au développement des pays d'origine et de transit qui souffrent de ce phénomène''.
Et de poursuivre que ''nous devons travailler avec les pays d'origine et ceux de transit, en l'occurrence le Maroc, pour apporter une réponse globale à un phénomène aussi complexe que l'immigration irrégulière''.
Des migrants clandestins, issus de pays d'Afrique subsaharienne, ont mené, vendredi matin, une tentative d'assaut groupé contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, utilisant des méthodes très violentes et provoquant une bousculade énorme et des chutes mortelles du haut de la clôture.
Le dernier bilan faisait état de 23 morts parmi les Subsahariens clandestins.
Cette tentative de passage en force, où 140 éléments de la force publique ont été blessés à différents degrés, a été marquée par l'usage d'une violence inouïe par les candidats à l'immigration irrégulière face aux éléments des forces de l'ordre, qui ont agi avec professionnalisme et dans le respect des lois et des règlements.
Armés de pierres, de matraques et d'objets tranchants, ces candidats à l'immigration clandestine ont opposé une résistance violente aux forces de l'ordre, mobilisés pour les empêcher de franchir la clôture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.