De la nécessité d'investir dans la jeunesse    Jeux africains : l'Egypte domine le classement, le Maroc 4ème    Fouzi Lekjaa démissionne de la présidence de la RSB    L'orchestre philharmonique Symphonyat attendu à l'hippodrome de Casablanca    Kelaât Sraghna : Elle rend l'âme lors d'une soirée arrosée    Festival «Oued Eddahab » : Le coup d'envoi ce vendredi    Festival Tifawin : Les arts du rural en fête    Le KACM signe un contrat de haut niveau    Vers la création d'un centre sino-marocain de médecine traditionnelle    Retour en Europe : Ce passage est à éviter ce weekend    Transfert: Le PSG « intransigeant » sur le cas Neymar, selon la presse    Les ministres de tutelle veulent professionnaliser le sport dans le continent    Le cinéma sans frontières fait escale à Berkane    Des migrants privés de terre ferme, d'autres de secours    Italie: Deuxième jour de consultations pour sortir de la crise    Boris Johnson reçu par Macron, tenant de la fermeté sur le Brexit    Crise de Hong Kong: Craignant un Tian an men 2, Pékin tergiverse…    Le «grand jihad», lancé à l'aube de l'Indépendance, se poursuit    Marché immobilier : Les ventes toujours en repli    Finance climatique. Une délégation marocaine en Corée    Ces jeunes artistes marocains qui brillent de mille feux    Arrestation à Sidi Slimane d'un individu soupçonné d'assener des coups mortels à sa femme    Service militaire : Démarrage de l'incorporation des appelés    Casablanca : des têtes d'ânes découvertes à Hay Mohammadi    Maroc–Iles Fidji : Vers un partenariat mutuellement bénéfique    20 ans de règne : Un billet commémoratif de 20 DH émis par BAM    Grâce à la recharge *5 : Inwi démocratise l'achat d'applications sur Google Play Store    Fête de la Jeunesse : 443 personnes graciées    La relance sur fond de responsabilité    Edito : Révolution    Service militaire obligatoire : 900 candidats accueillis à Oujda    Accidents de la route : 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain    Discours du roi. Un modèle de développement aux spécificités marocaines    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Ronaldo: 2018 a été l'année la plus difficile sur le plan personnel    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Monétique : Explosion du nombre d'opérations e-com
Publié dans Finances news le 15 - 11 - 2010

La carte bancaire de paiement au cœur des transactions commerciales.
Un succès dû à la simplicité et à la rapidité de son utilisation.
Le nombre de cartes atteint les 7 millions !
Devant les caisses, les Marocains prennent de plus en plus l'habitude d'utiliser leurs cartes monétiques pour régler leurs achats. Une tendance de fond qu'illustrent régulièrement les chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI).
En effet, la monétique au Maroc constitue une véritable industrie qui émerge et qui se révèle génératrice d'une forte valeur ajoutée. L'expansion de ce procédé accompagne naturellement le développement économique, en général, et celui du secteur moderne de l'économie, en particulier.
Cette évolution, très significative, peut être illustrée par le développement des cartes bancaires (locales et étrangères) dont le nombre a atteint 6,9 millions au terme de septembre 2010, soit une évolution de 11 % par rapport à fin 2009. Selon le rapport que vient de rendre public le CMI, «il s'agit de
5,8 millions de cartes de paiement et retrait émises sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale CMI (Centre monétique interbancaire)».
La croissance de l'encours s'est traduite par une réduction de 24% du nombre des cartes privatives de retrait et une importante progression de 22% des cartes de paiement par rapport à fin 2009.
Pour leur part, les opérations par cartes ont évolué. «117 millions d'opérations enregistrées jusqu'à fin septembre 2010, pour un montant global de
102 milliards de DH. Ce montant est en progression de 17% par rapport à la même période de l'année précédente», lit-on dans le même rapport. Cet essor n'a été possible que grâce aux efforts déployés, notamment par le secteur bancaire, qui a su renforcer le parc des guichets automatiques et le développement des TPE (terminaux de paiement électronique).
Ainsi, «au terme des neuf premiers mois de 2010, les cartes GAB marocaines génèrent 110 millions d'opérations pour un montant de 91 milliards de DH. Pour leur part, les cartes étrangères totalisent 7 millions d'opérations et représentent un montant de 11 milliards de DH», souligne la même source.
Le nombre d'opérations de paiement par cartes marocaines auprès des commerçants affiliés au CMI a également progressé. «Il s'établit à 7,4 millions pour un montant de 4,6 milliards de DH, en progression de 25% par rapport à la même période de 2009», confirme le CMI.
Quant aux opérations par cartes étrangères, elles ont porté sur 38% pour les transactions de paiements, et
62% pour les transactions de retraits d'argent. «Ils atteignent respectivement un montant de 4,1 milliards de DH, en hausse de 24%, et 6,7 milliards de DH, en progression de 8,6%», précise le CMI.
Par ailleurs, à fin septembre dernier, les commerçants affiliés au CMI ont enregistré 9,8 millions d'opérations de paiement par cartes bancaires marocaines et étrangères. «Le montant global de ces opérations s'est élevé à 8,7 milliards de DH, soit 25% de plus comparativement à la même période de l'année précédente», indique le même document.
Les cartes marocaines à validité internationale ont totalisé 141.000 opérations à l'étranger et ont porté sur des opérations de retraits et de paiements, avec un volume de transactions de
307 millions de DH, en hausse de 18%.
Pour les transactions en ligne via des cartes bancaires auprès des sites marchands affiliés au CMI, elles ont enregistré un nouveau record. «Elles ont progressé de 228% par rapport à la même période de 2009, passant de
63 à 207 millions de DH», indique la même source.
Sur un tout autre registre, l'activité des cartes bancaires marocaines a évolué de 238%, tandis que celle des cartes étrangères a atteint 137% au terme des trois premiers trimestres 2010. Mieux encore, le nombre de transactions e com est passé de 40.000 à 190.000 opérations, soit une évolution de 470%. Ce créneau reste largement dominé par les cartes bancaires marocaines, qui représentent 93% du volume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.