Résolution du Parlement européen: Les pays Arabes font front commun autour du Maroc    Algérie: Une APN qui n'a rien de populaire    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    Covid-19 au Maroc: 270 nouveaux cas et 168 guérisons    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Vers la création d'une task-force dédiée à l'économie bleue ?    Pour un meilleur accueil des MRE: Prix raisonnables et nombre de rotations suffisant    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Le Roi Mohammed VI intervient pour faciliter l'arrivée des MRE    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    MRE: le Roi exhorte la RAM et les opérateurs de tourisme à pratiquer des prix raisonnables    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Province de Jerada : Remise de matériel agricole pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Oriental Le développement des zones frontalières, priorité pour l'Istiqlal    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Migrations : le Maroc, un allié précieux pour l'Europe, dit le vice-président de la Chambre italienne des députés    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Patrimoine: la Villa Harris fait peau neuve
Publié dans Finances news le 11 - 05 - 2021

Témoin d'une époque épique comme brillante, méconnue par certains et jetée aux oubliettes par d'autres. Nous remuons le souvenir, ici.

Par R. K.Houdaïfa

Port au-delà des continents, pont unissant l'Europe à l'Afrique, ville trouble où les eaux se mêlent, Tanger ne cesse de relier présent et passé. Celuici se surcote comme une vieille liqueur, se conte avec gourmandise, se décrit à coup de superlatifs. Il transparaît partout, transperce le voile de la mémoire, fuse de derrière les murs, les murailles, les bouges et les palaces. Tanger est une ville du passé où les fantômes sont vivants.
Au quartier de Malabata subsiste la bâtisse que le journaliste britannique Walter Burton Harris (envoyé spécial du londonien The Times), avait imaginé et construit dans un style néo-mauresque très en vogue à la fin du XIXème siècle. Il y recevait l'élite du monde politique et intellectuel. Il en fait un lieu de discussions des grands évènements, d'alliances et de négociations... Mais suite à des dettes de jeu, il a été contraint de se séparer de son petit paradis qu'il céda au propriétaire espagnol du Casino Onofre Zapata.
De fait, la belle demeure et son parc sont transformés en Casino-Parc, jusqu'à l'occupation de Tanger par les troupes espagnoles lors de la seconde guerre mondiale. Dans les années 60, le domaine est racheté par le Club Med pour y aménager l'un de ses villages. En 1992, le Club Med quitte Tanger, laissant le domaine intact et inhabité. Jadis florissant, le bâtiment séchait du pied, patinait, avait mis la clé sous la porte… il n'était que l'ombre de son ombre, parvenant si bas qu'il devait mécaniquement remonter. Pour ce faire, une impulsion était nécessaire. Elle fut donnée, après vingt ans d'abandon, par l'Agence pour la promotion et le développement du Nord, dans le cadre du projet Tanger Métropole…
D'un vestige à un musée d'art moderne
A vrai dire, c'est grâce à une étroite collaboration entre la Fondation nationale des musées (qui est fidèle à son objectif de doter chaque ville d'un musée) avec la wilaya de Tanger et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports que ce bijou architectural a été rénové, et surtout converti en un espace muséal.
Actuellement, le lieu abrite une exposition qui offre à voir les œuvres d'une constellation d'artistes occidentaux qui, happés par le Maroc, se sont évertués à en restituer les splendeurs. Des tableaux d'artistes majeurs du début du XXème siècle, tels que Frank Tapiro, Jacques Majorelle, Claudio Bravo ou encore Edy-Legrand se confrontent aux œuvres des premières générations d'artistes marocains qui ont façonné la modernité artistique du Royaume, de Ben Ali R'bati et Mohamed Sarghini à Jilali Gharbaoui, Fatima Hassan, Mohamed Hamri et Farid Belkahia, entre autres.

*Collection issue d'une donation offerte par El Khalil Belguench


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.