Décès de SAR la Princesse Lalla Malika, tante de SM le Roi Mohammed VI    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 28 septembre 2021 à 16H00    La BERD et l'IRESEN joignent leurs forces pour promouvoir les investissements verts au Maroc    42 session ordinaire du Comité des Représentants permanents de l'UA à Addis-Abeba    L'étau se resserre autour du chef des conservateurs    Parlement islandais : Les femmes étaient sur le point d'être majoritaires    «Les FAR sont désormais un leader régional»    La Jeunesse sportive Salmi s'offre l'Olympique Khouribga    Tournoi international en octobre à Hammamet avec la participation du Maroc    Juventus-Chelsea, Locatelli au défi du « professeur » Jorginho    Hilale présente à l'ONU les enjeux de la Première Commission de l'AG    Covid-19. 26 nouveaux décès au Maroc: la répartition par régions    Evolution du coronavirus au Maroc. 1192 nouveaux cas, 930.891 au total, mardi 28 septembre 2021 à 16 heures    Rabat / FNM : Le MMVI dévoile sa programmation culturelle du mois d'octobre    All you need is 40.000 euros: aux enchères au Danemark    Septième art : Le 11ème festival Ciné-Université prévu en octobre à Casablanca et Mohammedia    Mise en cause, la France juge «indécentes» les accusations d'abandon du Mali    Tabac. De nouvelles mesures en vigueur à partir de 2024    Hécatombe migratoire : Des dizaines d'Algériens périssent en mer    Explosion au port de Beyrouth : L'enquête suspendue, le juge dessaisi ?    Criminalité : Hausse de 30% des homicides aux USA en 2020    Le peuple marocain célèbre mercredi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa    Exposition "L'Art à travers trois générations", du 2 au 18 octobre à Rabat    Voitures électriques. Ford va créer quatre nouvelles usines    Bourita: Le scrutin du 8 septembre confirme l'attachement de la population du Sahara marocain à l'unité territoriale du Royaume    Cheikh Bannane du PI réélu président du Conseil provincial d'Aousserd    La FRMF dévoile la liste des entraîneurs des différentes sélections nationales    Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc    A l'occasion de la Journée mondiale du tourisme : L'ONMT met les professionnels à l'honneur    URGENT : Report du Conseil de BAM au 13 octobre    Business du halal et produits bio : L'Asmex à la conquête du marché canadien    UM5 : Ouverture de trois filières pour les futurs managers    Marrakech : De la prison ferme pour trois escrocs    Covid-19 : Le comité scientifique prévoit l'assouplissement des mesures restrictives    Marrakech : 1ère édition de la Fête de la moisson, du 15 au 31 octobre prochain    Affaire des sous-marins : dépité, Emmanuel Macron dit que «les Européens doivent sortir de la naïveté» vis-à-vis des Etats-Unis    La logistique Internationale 2.0 cherche opérateurs désespérément !    Fret aérien : des turbulences à prévoir sur le marché    Rabat : L'Exposition « Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc », se tient du 4 au 10 octobre    La 33ème édition en pleine préparation    Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"    Les conseillers clôturent le process électoral de 2021    Maroc, Algérie et Tunisie : la France sera plus rigide dans l'octroi des visas    Omar Essalki du RNI élu président du Conseil d'arrondissement de Guelliz    Lancement de la 19ème édition du Grand prix national de la presse    La France durcit l'octroi des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et la Tunisie    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement
Publié dans 2M le 31 - 07 - 2021

L'Union européenne a annoncé vendredi être en mesure d'imposer des sanctions ciblées aux dirigeants libanais, responsables du blocage politique, afin d'aider à la formation d'un gouvernement et à l'adoption de réformes pour sortir le Liban de l'impasse.
Les ministres des Affaires étrangères de l'UE avaient demandé au cours de leur dernière réunion le 12 juillet la mise en place d'un cadre juridique pour ces sanctions, qui a été approuvé vendredi, selon un communiqué.
La liste des personnes et des entités qui seront sanctionnées doit encore faire l'objet d'un accord à l'unanimité des Vingt-Sept de l'UE.
Ce cadre juridique "donne la possibilité d'imposer des sanctions à l'encontre de personnes et d'entités qui sont responsables de l'atteinte à la démocratie ou à l'Etat de droit au Liban", est-il précisé dans le communiqué.
Les Etats-Unis se sont félicités de la décision de l'UE de "faire usage de ce moyen important pour faire rendre des comptes aux responsables dans le monde entier", dans un communiqué commun du chef de la diplomatie Antony Blinken et de la secrétaire au Trésor Janet Yellen.
"Les sanctions sont destinées, entre autres choses, à forcer à des changements de comportement et à faire rendre des comptes aux dirigeants corrompus", ont-ils souligné, se disant prêts à coopérer avec l'UE sur le dossier libanais.
La prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE est prévue pour le 21 septembre.
Le nouveau Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, 65 ans, a promis mardi de former un nouveau gouvernement dans les plus brefs délais.
Les sanctions européennes viseront les personnes qui feront obstacle à ce processus, selon le communiqué de l'UE.
Elles consistent en une interdiction de voyager dans l'Union européenne et en un gel des avoirs des personnes ainsi que des entités concernées. En outre, il est interdit aux personnes et entités de l'UE de mettre des fonds à la disposition des personnes figurant sur la liste.
L'UE se donne également les moyens de sanctionner les personnes coupables de "saper la mise en oeuvre des plans approuvés par les autorités libanaises et soutenus par les acteurs internationaux concernés, y compris l'UE, pour améliorer la responsabilité et la bonne gouvernance dans le secteur public ou la mise en oeuvre de réformes économiques essentielles", poursuit le communiqué.
Sur ce dernier point, il mentionne les secteurs bancaire et financier et "l'adoption d'une législation transparente et non discriminatoire sur l'exportation de capitaux".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.