Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Représailles chinoises contre des sanctions américaines et canadiennes
Publié dans Albayane le 28 - 03 - 2021

La Chine a annoncé des sanctions contre les Etats-Unis et le Canada, en représailles de celles imposées en début de semaine par ces pays face au traitement de sa minorité ouïghoure, ce qui selon Washington ne fera qu'intensifier «l'attention internationale» sur ce dossier opposant Pékin aux pays occidentaux.
Deux membres de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale, GayleManchin et Tony Perkins, ainsi que le député canadien Michael Chong et une commission parlementaire canadienne sur les droits de l'Homme sont interdits d'entrée en Chine continentale, à Hong Kong et à Macao, a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères.
«Les sanctions de la Chine sont une attaque envers la liberté d'expression, la transparence et la démocratie», a réagi le Premier ministre Justin Trudeau dans un tweet.
Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a dénoncé de son côté des sanctions «sans fondement», assurant que cela n'allait que renforcer «l'attention internationale» sur le «génocide» au Xinjiang.
«Les tentatives de Pékin d'intimider et de faire taire ceux qui défendent les droits de l'Homme et les libertés fondamentales ne font que contribuer à l'attention internationale croissante sur le génocide et les crimes contre l'humanité qui sont en cours au Xinjiang», a déclaré M. Blinken dans un communiqué.
«Le Canada est solidaire de ses parlementaires contre ces mesures inacceptables et continuera de défendre les droits de la personne avec ses partenaires internationaux», a ajouté M. Trudeau.
«Nous devons nous unir pour rappeler à ceux qui violent les droits de la personne et les droits démocratiques que le monde est aux aguets», a souligné de son côté le chef de la diplomatie canadienne Marc Garneau, jugeant lui aussi «inacceptables» les sanctions chinoises.
Le député canadien visé, le conservateur Michael Chong, a déclaré considérer la sanction chinoise contre lui comme une «distinction honorifique». «Nous avons le devoir de demander des comptes à la Chine pour sa répression à Hong Kong et son génocide des Ouïghours», a-t-il fait valoir.
Plus tôt, dans un entretien enregistré avant l'annonce des nouvelles sanctions chinoises, le ministre Garneau avait comparé la Chine à une «brute» de cour d'école, ajoutant que ce genre de brutes «ne changent que si on leur adresse des messages très clairs».
Selon le ministère chinois des affaires étrangères, les Etats-Unis et le Canada imposent des sanctions «sur la base de rumeurs et de désinformation».
Les responsables sanctionnés, à qui il est également interdit de faire des affaires avec des citoyens et des institutions chinoises, «doivent cesser toute manipulation politique sur les questions liées au Xinjiang, cesser de se mêler des affaires intérieures de la Chine de quelque façon que ce soit», a indiqué le ministère.
«Sinon, ils se brûleront les doigts», prévient le communiqué du ministère des Affaires étrangères.
L'Union européenne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Canada avaient imposé lundi des sanctions coordonnées contre des dirigeants passés ou actuels de la région du Xinjiang, où Pékin impose depuis quelques années une surveillance policière drastique, et Pékin a immédiatement riposté avec des sanctions contre des personnalités européennes et britanniques.
«Nous sommes solidaires avec le Canada, le Royaume-Uni, l'UE et d'autres partenaires et alliés dans le monde en appelant la République populaire de Chine à mettre fin aux violations des droits de l'homme et aux abus à l'encontre des Ouïghours majoritairement musulmans et de membres d'autres groupes ethniques et religieux minoritaires au Xinjiang et à libérer les personnes détenues arbitrairement», a déclaré M. Blinken.
Selon des études publiées par des instituts américain et australien, rejetées par Pékin, au moins un million de Ouïghours ont été internés dans des «camps» au Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, et certains soumis à du «travail forcé», notamment dans des champs de coton. Washington estime que la répression de cette minorité musulmane constitue un «génocide».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.