Fatima Zahra Mansouri élue maire de Marrakech    Elections 2021 : Les efforts engagés n'arrivent toujours pas à féminiser la vie politique du Royaume    Législatives: «Il sera plutôt difficile d'entrevoir la composition de l'opposition»    Kalila Bounaylat : «Je serai attentive aux besoins des artistes»    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 17 septembre 2021    Immobilier: Le ministère de l'Habitat confirme la reprise des mises en chantier    Bourse de Casablanca: une nouvelle composition pour le MSI20    Emprunts extérieurs: gare au revers de l'alourdissement de la dette    Pour une couverture plus performante : Orange Maroc offre la technologie Wi-Fi 6    L'Etat a déboursé 3,6 milliards de dirhams à la société civile en 2018    Stations-service : Yoom obtient la certification ISO 9001    Le Maroc compte développer une industrie de drones kamikazes pour Israël    Arrivée à Agadir des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Algérie : une vague d'arrestations arbitraires contre le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    Conseils des régions. Le RNI, le PAM et l'Istiqlal se partagent la présidence    Agadir : rapatriement des corps des deux chauffeurs marocains tués au Mali    Les Forces armées royales participent à un défilé militaire au Mexique    Kenya : Ouverture de 30 laboratoires biomédicaux pour renforcer la recherche sur la Covid-19    Fake news : Le PNUD au Maroc lance une initiative d'intelligence collective    Tiflet : Deux policiers contraints d'user de leur arme pour interpeller un dangereux multirécidiviste    Lancement du programme ClimOliveMed avec la contribution du Maroc    Imane Feriani dévoile sa nouvelle série à la galerie Bab El-Kebir    Aymeric Chauprade pointe «la porosité» des liens entre le Polisario et les groupes terroristes    La chef de la diplomatie néerlandaise annonce sa démission après l'évacuation chaotique d'Afghanistan    Washington valide un contrat de maintenance d'armement avec l'Arabie saoudite    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Guelmim Oued Noun : Belfkih dit adieu à la politique    Maroc: des doses du vaccin Pfizer attendues cette semaine    Conseil national de l'Istiqlal : Majorité ou opposition... la question à trancher    Installation du Procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat    Prix de l'année 2021 / La championne Dina Asher-Smith et sa chronique gagnante sur le racisme : « C'est ma première médaille pour l'écriture »    Mise en échec d'une tentative d'immigration à Mellilia : l'Espagne loue les efforts du Maroc    Sahel : Le chef de l'EIGS et mercenaire du « Polisario » tué par la force Barkhane    Attente...    Israël : Vers le lancement d'un projet de fabrication de drones au Maroc    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mobilité électrique : signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil
Publié dans 2M le 03 - 08 - 2021

Le Green Energy Park (GEP), une plateforme de recherche et de formation en énergie solaire basée dans la ville verte de BenGuerir, a signé un accord de transfert de technologie avec un réseau de chercheurs brésiliens en matière de chargeurs de batteries de voitures, indique la Chambre de commerce arabo-brésilienne.
L'accord a été signé entre l'Inesc P&D Brasil, une institution scientifique et technologique non gouvernementale, et GEP, qui est le fruit d'un partenariat entre le Groupe OCP et l'Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (l'Iresen).
Le président d'Inesc P&D Brésil, Vladimiro Miranda, cité par ANBA, l'agence de presse de la Chambre de commerce, a expliqué qu'il ne s'agit pas du premier partenariat entre l'institution brésilienne et le Maroc.
Dans un autre projet initié pendant la pandémie, des chercheurs brésiliens, portugais et marocains ont travaillé ensemble sur le "vita pneuma", un appareil utilisé en cas d'urgences liées au covid-19. La coopération tripartite consistait à échanger des informations et à développer des produits locaux, répondant aux spécificités de chaque pays.
"Cette fois, le partenariat est maroco-brésilien et concerne le secteur de la mobilité électrique. Le projet précédent était réussi et, par conséquent, on nous a demandé de coopérer sur d'autres projets", a expliqué M. Miranda, ajoutant que "le défi maintenant est d'accompagner le Maroc dans la fabrication des chargeurs rapides pour les véhicules électriques à l'échelle industrielle".
Le Maroc est connu pour ses investissements dans les domaines des énergies renouvelables, en l'occurrence dans le domaine des véhicules propulsés à l'électricité, a-t-il souligné, notant que "Le Maroc est un pays qui a une politique énergétique très avancée, notamment éolienne et solaire. Le Royaume dispose d'un plan de mobilité électrique et veut s'y conformer afin de contribuer à la décarbonation", a noté le président d'Inesc P&D Brésil.
"Le moyen pour encourager l'utilisation de véhicules de ce type est, principalement, de préparer des bornes de recharge. L'idée est qu'avec une structure répartie dans tout le pays et prête à charger des voitures, les marques et les consommateurs se sentiront plus en confiance pour investir" dans les véhicules électriques, a-t-il détaillé.
Au Brésil, les efforts autour du projet se concentreront sur l'équipe de l'Institut d'électronique de puissance (Inep) de l'Université fédérale de Santa Catarina (UFSC, sud), l'un des partenaires d'Inesc Brasil. "Avec l'expérience que ce groupe a déjà accumulée, nous pouvons offrir un savoir-faire pour le développement industriel", a expliqué Miranda.
La coopération devrait durer neuf mois et l'objectif est de développer des chargeurs pouvant être utilisés pour différents véhicules.
Les contacts entre Marocains et Brésiliens se feront principalement à distance, mais on s'attend à ce qu'une fois les restrictions liées à la pandémie de covid-19 levées, il sera possible de mener des échanges en présentiel.
Selon la même source, le prototype sera développé au Brésil, et un "jumeau" sera créé au Maroc, les équipements étant développés au Brésil.
En plus de la signature de cet accord, par visioconférence, une autre convention a été signée et porte sur un projet conjoint de recherche et développement, qui couvrira un plan plus large de coopération entre le Brésil et le Maroc.
INESC P&D Brésil est une association privée à but non lucratif, visant avec les universités publiques brésiliennes et l'Institut d'ingénierie des systèmes et de technologie et science informatique du Portugal (INESC TEC), à coordonner un réseau de coopération en matière de recherche, de développement et de transfert de technologie au Brésil.
INESC P&D Brésil a un modèle d'innovation similaire à celui utilisé en Europe, en particulier par INESC TEC, mais conforme à la réalité brésilienne.
* Energie électrique: Hausse de 7,2% de la production à fin mai (DEPF)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.