Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un an après les explosions de Beyrouth, les besoins des enfants restent critiques (UNICEF)
Publié dans 2M le 04 - 08 - 2021

Un an après les explosions dévastatrices dans le port de Beyrouth, au Liban, les besoins des enfants et des familles affectés restent aigus, accentués par l'effondrement de l'économie, l'instabilité politique et la pandémie de Covid-19, indique le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) dans une nouvelle enquête.
"Un an après les événements tragiques, la vie des enfants reste profondément affectée. C'est ce que nous disent leurs parents", a déclaré la Représentante de l'UNICEF au Liban, Yukie Mokuo.
L'évaluation de l'UNICEF souligne la gravité du traumatisme subi par les enfants et les besoins criants des familles. Sept ménages sur 10 ont demandé une assistance de base après les explosions du 4 août 2020 et presque toutes ces familles ont encore besoin d'aide.
Un tiers des familles ayant des enfants de moins de 18 ans ont déclaré qu'au moins un enfant de leur foyer présentait encore des signes de détresse psychologique. Dans le cas des adultes, c'est presque la moitié.
"Ces familles se sont efforcées de se remettre des conséquences des explosions au pire moment possible - au milieu d'une crise économique dévastatrice et d'une pandémie majeure", a déploré Yukie Mokuo.
Les explosions ont dévasté de larges pans de Beyrouth, tuant plus de 200 personnes, dont six enfants, et blessant plus de 6.500 personnes, dont 1.000 enfants.
Les entreprises ayant été détruites, des dizaines de milliers de travailleurs ont perdu leur emploi et peinent à nourrir leur famille et fournir les soins de santé dont leurs enfants ont besoin.
L'enquête de l'UNICEF montre que deux familles sur trois (68,6 %) n'ont pas eu accès aux soins de santé ou aux médicaments depuis les explosions. Pour aggraver les choses, un membre du foyer sur quatre a été testé positif à la Covid-19 depuis les explosions.
Selon l'enquête, basée sur des entretiens téléphoniques réalisés en juillet auprès de 1187 ménages, presque toutes leurs maisons avaient besoin de réparations après les explosions et pour la moitié d'entre elles, la situation persiste.
"Depuis l'explosion, le Liban est en chute libre, confronté à une triple crise : économique, politique et la pandémie de Covid-19. Cela menace de laisser presque tous les enfants du Liban vulnérables et dans le besoin", a déclaré le Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Ted Chaiban.
"Si le changement, le redressement et la responsabilité ne se produisent pas maintenant, ils pourraient ne pas se produire du tout, entraînant le pays plus loin dans l'abîme et dans un lieu sans retour", a-t-il insisté.
L'UNICEF insiste, par ailleurs, pour une enquête transparente et crédible pour déterminer la cause de l'explosion, demander des comptes aux responsables de l'explosion et rendre justice aux familles touchées, y compris celles qui ont perdu leurs proches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.