Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Bancarisation : l'offre de BCP pour les 12-17 ans    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    La Bourse de Casablanca clôture en légère hausse ce mercredi    Transport routier : c'est parti pour les primes à la casse    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Rabat: Hammouchi reçoit son homologue espagnol    PLF 2023: le gouvernement veut réduire les disparités territoriales    La CAF lance la Super League    Vahid Halilhodzic va quitter les Lions de l'Atlas (L'Équipe)    Covid. 148 nouveaux cas et 2 décès enregistrés au Maroc (Bilan quotidien)    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: Appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    CAF: la Super Ligue africaine dès août 2023    Relever le nez du guidon !    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    L'hépatite C trop peu soignée à causes de « barrières » dans l'accès aux traitements    Le tableau se précise sur les symptômes et la transmission    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Le Guatemala est un « allié fiable » du Maroc en Amérique centrale (ministre des relations extérieures)    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Célébration de la « Journée du migrant » : Entre acquis et défis des temps futurs    Espagne : près d'un million de demandes de résidence et de travail en 2021, un record !    KFC ouvre un nouveau restaurant à Derb Ghallef    La 6ème édition du forum international de la TPE à Dakhla    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc
Publié dans H24 Info le 27 - 06 - 2022

L'Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC) et Fidaroc Grant Thornton ont présenté ce lundi 27 juin 2022, la 3e édition du «Rapport d'Impact du Capital Investissement au Maroc – Exercice 2021». Une étude réalisée sous la houlette de la Commission Etudes & Statistiques de l'AMIC.
Les entreprises investies présentent une contribution fiscale (TVA, IR, IS, autres impôts et taxes) plus importante entre l'année d'entrée et l'année de sortie du fonds (ou 2021 pour les entreprises encore investies). Sur près de 150 PME accompagnées entre 2000 et 2021 et dont les données sont disponibles, la contribution fiscale du secteur a augmenté de plus de 2.6 milliards de dirhams pour une durée moyenne de détention de 6 ans.
Car depuis 2000, les données disponibles pour les entreprises marocaines investies dont sont exclues les entreprises cotées, permettent de mesurer l'impact du capital-investissement marocain sur l'évolution de leurs chiffres d'affaires, de leurs effectifs, de leur responsabilité sociale et environnementale, de leur gouvernance ainsi que leurs contributions fiscales.
Lire aussi: Fonds souverains: ASIF, un forum pour dynamiser l'investissement en Afrique
Un chiffre d'affaires en croissance
«En 2021, bien que les effets du Covid-19 soient encore bien présents sur l'ensemble du tissu économique, les entreprises investies par le capital-investissement ont fait preuve d'agilité et de résilience», indique dans un document parvenu à H24Info, Tarik Haddi, président de l'AMIC.
Il explique que ces dernières ont affiché une amélioration de leur structure financière par le renforcement de leurs fonds propres et l'amélioration de leur capacité d'endettement, et donc d'investissement à long terme.
En ce sens, cette même source explique que les entreprises ont amélioré leurs capacités organisationnelles, managériales et de gouvernance, et renforcé leur responsabilité sociale et environnementale ainsi que leur capacité à innover et à adapter leur business model.
«Le capital-investissement marocain s'est élargi aux stades amorçage et capital-risque grâce à l'initiative Innov Invest, puisque 60% des entreprises investies en 2021, l'ont été par le capital-innovation. Ainsi les start-ups marocaines ont pu participer à la croissance économique et à la création d'emplois à l'échelle du pays», souligne Tarik Haddi.
En effet, en 2021, le chiffre d'affaires des entreprises investies enregistre une croissance significative, soit plus de 27,5% malgré les effets de la crise sanitaire, tiré par certains secteurs et des effectifs qui ont augmenté de manière considérable, soit un peu plus de 19,1%. Au 31/12/2021, l'échantillon des 72 entreprises marocaines ayant répondu à l'enquête affiche un chiffre d'affaires de 27,8 milliards de dirhams et emploient 39 541 salariés.
Lire aussi: Akhannouch: l'investissement, une priorité et un chantier capital
Dans ce sillage, la croissance de leur chiffre d'affaires est de +27,6 % alors que celle du PIB national augmente de plus de 7,4%. Le CA des start-up affiche le plus fort taux de croissance qui progresse de 56% à 63%.
Les secteurs dont la croissance du chiffre d'affaires est la plus forte sont la Construction/BTP (+39%), les Services (+36%) et la Distribution et Négoce (+24%).
Une amélioration des indicateurs RSE
Par ailleurs, l'adoption d'une politique RSE formalisée par plus de la moitié des sociétés de gestion poursuit sa tendance haussière. Elle exprime leur démarche et définit leurs engagements en matière sociale et environnementale. 65% d'entre elles intègrent des indicateurs chiffrés pour mesurer leurs engagements dans le cadre de la politique RSE (parité, empreinte carbone, actions locales et autres.)
Lire aussi: Nadia Fettah: le taux de réalisation des investissements publics à 40% à fin avril 2022
Lesdites entreprises affichent pareillement une amélioration significative de leurs indicateurs RSE entre la date de la prise de participation et la date de cession (ou à fin 2021 pour les entreprises encore investies par les fonds). Leur quasi-totalité répond à terme aux exigences des fonds d'investissement en matière d'amélioration de la gouvernance et de mise en place d'outils de communication et de transparence financière.
La parité entre femmes et hommes se maintient tant au niveau des équipes de gestion que dans les sociétés investies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.