Affaire Ghali: La justice espagnole "enterre" l'affaire après 1 an d'enquête    Météo Maroc: temps assez chaud à chaud ce vendredi 27 mai    L'acteur américain Ray Liotta, star des "Affranchis", décède à 67 ans    Hussein al-Cheikh, nouveau secrétaire général de l'OLP    [Vidéo] Jets d'oeufs et de tomates accueillent la visite de Tebboune en Italie, confronté à la diaspora du Hirak    Sénégal: Macky Sall limoge son ministre de la Santé après la mort de 11 bébés    Nayef Aguerd se rapproche de la Premier League    « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani à Cannes    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Un impératif et non une option pour le CESE    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Inflation : la facture de compensation s'alourdit de 15 milliards de dirhams    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Variole du singe: plus de 200 cas confirmés dans le monde    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Maroc: Les arrivées de touristes grimpent à 1,5 million à fin avril 2022    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Revue de presse quotidienne de ce mardi 28 décembre 2021
Publié dans Hespress le 28 - 12 - 2021

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 28 décembre 2021
L'Économiste
Plans stratégiques: L'intérieur digitalise son management de programmes. Fini les allers-retours des walis, gouverneurs et autres décideurs vers Rabat pour débloquer un programme, un projet ou un financement. Le tout se fera désormais de manière digitale. C'est d'ailleurs l'un des dossiers prioritaires du ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit. La mise en place d'un « Project management office » (PMO) et d'une plateforme de suivi et de pilotage des programmes de développement (PSPPD) sont en cours de finalisation. Qualifiée par Laftit d' »outil de référence », cette plateforme qui sera accessible « sous la même image » par l'ensemble des acteurs, permet une reprise de l'ensemble des données qui sont traitées au niveau des projets, grâce à des informations sûres et pertinentes.
Assurance-vie: La parade des assureurs contre les taux bas. Au cours des quatre dernières années, le rendement moyen des contrats libellés en dirhams a baissé de pratiquement 1 point de pourcentage et cette tendance n'est pas prête de s'inverser. Les assureurs disposent de plusieurs leviers pour contrecarrer cette érosion. L'un d'eux est la promotion de nouveaux contrats: les unités de compte. Par ailleurs, des discussions sont engagées avec le régulateur pour le relèvement du plafond des placements en immobilier à 30% et l'étalement de la provision sur la participation aux bénéfices sur une durée plus longue.
Aujourd'hui Le Maroc
Budget 2022: Mise à jour des dispositions douanières. Le nouveau budget a apporté son lot de nouvelles dispositions douanières. Dans ce sens, l'ADII (Administration de la douane et des impôts indirects) vient de publier la circulaire relative aux dispositions douanières de la loi de Finances pour l'année budgétaire 2022. L'une des premières nouveautés concerne la suppression du rayon des douanes. Concrètement, toutes les dispositions du code des douanes relatives au rayon des douanes ont été abrogées. « Conformément aux dispositions de l'article 24 du code des douanes, l'action de l'administration s'exerce sur l'ensemble du territoire douanier et une zone de surveillance spéciale, appelée rayon des douanes, est organisée le long des frontières terrestres et maritimes. Dans cette zone, la circulation des marchandises est soumise à des conditions particulières pour lutter contre la fraude et la contrebande » apprend-on auprès de l'ADII. Toutefois et compte tenu de l'évolution de la législation et de la réglementation douanières ayant conforté les prérogatives des agents des douanes en matière de contrôle et de surveillance sur toute l'étendue du territoire douanier, le maintien de cette notion ne paraît plus opportun, précise l'ADII.
Publication du rapport sur la situation des prisons au Maroc. Le Centre d'études en droits humains et démocratie (CEDHD) et le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF), en collaboration avec la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), ont élaboré un rapport sur la situation des prisons au Maroc couvrant la période 2016-2020 selon une approche fondée sur les droits de l'Homme. Premier en son genre dans la région, ce travail à vocation analytique et visant à faire des propositions constructives est le fruit d'une collaboration tripartite à laquelle la DGAPR a grandement contribué à travers les dialogues organisés, les données fournies et sa réactivité aux problématiques posées.
L'Opinion
Pollution sonore au Maroc: le remue-ménage d'un bruit qui court toujours. La pollution sonore est devenue un mal insidieux que les habitants des villes du Royaume sont souvent obligés de subir. Entre tapages, incivilités, absence de normes pour l'isolation des bâtiments et multiplication des chantiers bruyants, les nuisances sonores sont, pour beaucoup, un véritable supplice dont les retombées se font tôt ou tard ressentir sur le plan sanitaire ou social. Ce fléau est également difficile à évaluer vu la rareté d'études au Maroc qui se penchent sur son coût humain et économique. Pourtant, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que le bruit est, au niveau mondial, le deuxième facteur le plus impactant sur la santé.
Expo 2020 Dubaï: Célébration hautes en couleurs à l'occasion de la journée nationale du Royaume. Lancées depuis la place Al Wasl, cœur battant de l'Expo 2020 Dubaï, par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et de la ministre de l'Économie et des Finances, commissaire du Pavillon marocain à l'Expo 2020 Dubaï, Nadia Fettah Alaoui, les célébrations ont débuté par une cérémonie de lever de drapeaux marocain et émirati, sur fond d'hymnes nationaux des deux pays. A l'issue des allocutions d'ouverture d'Aziz Akhannouch et du Sultan bin Ahmad Al Jaber, ministre émirati de l'Industrie et des Technologies avancées, dans lesquelles ils ont souligné la profondeur des relations bilatérales et les perspectives de les développer, ainsi que les opportunités de coopération qu'elles offrent, l'assistance, qui comptait également Cheikh Ahmed bin Saeed al-Maktoum, président de l'Autorité de l'aviation civile de Dubaï, PDG de la compagnie aérienne Emirates Airline et président du Haut Comité de l'Expo 2020 Dubaï, a été conviée à apprécier des pièces de piano jouées par l'artiste Marwan Benabdallah.
Le Matin
Covid-19 : 291 nouveaux cas durant les dernières 24 heures. Un total de 291 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19) et 415 guérisons a été enregistré au Maroc ces dernières 24 heures, a indiqué lundi le ministère de la Santé et de la protection sociale. Dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique, le ministère a relevé que le nombre de primo-vaccinés a atteint 24.532.459, celui des personnes ayant reçu deux doses s'élève à 22.896.869, alors que 2.738.512 personnes ont eu trois injections. Le nouveau bilan des infections porte à 956.410 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé au Maroc en mars 2020, tandis que le nombre des personnes rétablies est passé à 938.120, soit un taux de guérison de 98,1%
Afif : « Il est temps de tirer la sonnette d'alarme sur la vitesse de propagation d'Omicron ». Depuis quelques jours, le Maroc enregistre une hausse des cas de contamination à la Covid-19. Face à cette situation, Dr Moulay Saïd Afif, membre du Comité scientifique et technique de la vaccination, tire la sonnette d'alarme et appelle au respect strict des mesures de précaution pour éviter une détérioration des indicateurs épidémiologiques au Maroc. Cette mise en garde intervient alors que le ministère de la Santé a annoncé que les cas actifs encore sous traitement ou sous suivi médical ont atteint 3.458 personnes, dont 113 cas graves. Ceci intervient également alors que la communauté scientifique n'a aucune maîtrise des données scientifiques sur les niveaux d'infection au nouveau variant Omicron chez les personnes vaccinées contre Covid-19.
Libération
La troisième vague de transmission communautaire liée au variant Omicron, qui a débuté il y a deux semaines au Maroc, serait plus rapide et plus courte que la vague Delta, a estimé le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique, Mouad Merabet. « Selon notre approche en épidémiologie du terrain, basée sur les expériences et les observations, la vague actuelle sera probablement plus rapide et plus courte que la vague Delta », a indiqué Merabet, également président de l'Association nationale d'épidémiologie du terrain, dans un commentaire sur la situation épidémiologique de covid-19 au 26 décembre. Cette vague va durer probablement onze semaines, avec un pic durant la semaine du 17 au 23 janvier 2022, a-t-il précisé, soulignant que tout dépend du degré d'adhésion de la population aux mesures préventives et aux dispositifs mis en place par le gouvernement.
La vulnérabilité des entreprises marocaines relativement stable entre 2006 et 2019. La vulnérabilité des entreprises marocaines est restée relativement stable durant la période 2006-2019 quoiqu'elle ait enregistré une légère hausse à partir de 2014 en lien avec l'atonie de la croissance économique, selon un document de recherche publié par Bank Al-Maghrib (BAM). « Le degré de vulnérabilité dépend des caractéristiques individuelles des entreprises (taille, âge, secteur d'activité et région) », soulignent les auteurs de cette étude intitulée « Analyse de la vulnérabilité du tissu productif marocain » et qui propose un indice agrégé de vulnérabilité qui se base sur le concept de la dette-à-risque. En effet, les jeunes entreprises et les très petites et moyennes entreprises (TPME) sont relativement plus vulnérables que les vieilles et les grandes entreprises, précise la même source, qui estime que les résultats de l'étude sont globalement en ligne avec ceux obtenus dans le cadre de travaux similaires menés par plusieurs banques centrales et institutions internationales pour des pays émergents et en développement.
Al Bayane
Le magazine tchèque »Trade News'' consacre un numéro spécial au Maroc. Le magazine tchèque « Trade News'' a publié un numéro spécial consacré au Maroc, mettant en lumière la grande dynamique de développement que connaît le Royaume dans les différents domaines, à la faveur des divers chantiers structurants initiés sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI. Dans ce dossier illustré par la carte du Royaume de Tanger à Lagouira, le magazine tchèque met en relief la position stratégique privilégiée du Maroc, en tant que carrefour des cultures et hub commercial, ainsi que la stabilité dont il jouit, les multiples atouts et les opportunités prometteuses qu'il offre, et les facteurs d'attractivité du Royaume pour les investissements dans les différents secteurs. La publication, qui cite, entre autres, « Tanger Med, ce port géant doté d'une zone franche logistique au nord du Maroc, symbole de l'essor du pays ces dernières années'', relève que « le Maroc est progressivement devenu une plaque tournante pour les industries automobile et aéronautique''.
Maroc/Libye: Focus sur le développement des échanges commerciaux (ASMEX). Les moyens de développer les échanges commerciaux entre le Maroc et la Libye ont été au menu d'une rencontre à Casablanca, entre le président de l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX), Hassan Sentissi El Idrissi, et l'ambassadeur de Libye au Maroc, Abubakr Ibrahim Ataweel. Le Président de l'ASMEX, Hassan Sentissi El Idrissi, accompagné d'une délégation du Bureau Exécutif de l'Association, ont reçu mercredi 22 décembre à Casablanca, l'ambassadeur de Libye au Maroc, Abubakr Ibrahim Ataweel ainsi que Mhammed Taieb, Consul Général de Libye à Casablanca et Yahia Faraj, opérateur économique libyen, indique un communiqué de l'ASMEX. « L'Ambassadeur de Libye a profité de cette réunion afin de rappeler le rôle important du Maroc en tant que médiateur de la crise libyenne lors des différents rounds de négociations organisés à Skhirate, Bouznika et Tanger entre les différentes composantes politiques libyennes », ajoute le communiqué.
Maroc Le Jour
Le processus de développement dans les provinces du Sud en débat. Un colloque sur « Le processus de développement dans les provinces du Sud, fondements et priorités » s'est tenu à Laâyoune, à l'initiative du Réseau indépendant des droits de l'Homme. Le président de cette instance, Moulay Lahcen Naji, a souligné que l'organisation de ce colloque, animé par des universitaires, des chercheurs et des militants des droits humains, s'inscrit dans le cadre d'une série de panels de discussion organisés par cette ONG afin d'ouvrir un dialogue « objectif » qui accompagne la dynamique de développement que connaissent les provinces du Sud. Il a ajouté que cette rencontre constitue une opportunité pour aborder un ensemble de thématiques à même de contribuer à la mise en place d'un processus de développement « juste » dans les régions du Sahara marocain garantissant une justice sociale et territoriale et le respect des droits humains.
Une feuille de route pour promouvoir l'emploi. Une rencontre de concertation régionale sur la mise en œuvre du programme gouvernemental 2021-2026 en matière d'emploi, d'inclusion économique et de soutien aux initiatives individuelles s'est tenue au siège de la wilaya de Dakhla-Oued Eddahab, afin de présenter les programmes et les initiatives lancés dans ces domaines et de promouvoir la création d'opportunités d'emploi dans la région. S'exprimant à cette occasion, le ministre de l'Inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a souligné qu'en application des Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, le gouvernement a établi une feuille de route des programmes structurants dans le domaine de l'emploi et de la création d'entreprises, rappelant que ces programmes qui revêtent une importance particulière dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement. Sekkouri a également fait savoir que l'exécutif a mis en route des programmes d'emploi au niveau national, en prenant en considération toutes les tranches d'âge et les spécificités territoriales, afin de donner une forte impulsion à l'emploi.
Al Massae
Automobile: le taux d'intégration s'est établi à 63% en 2021. Le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire, marquée par la montée en puissance des compétences, de la technologie et de la décarbonation, a souligné à Tanger, le ministre de l'Industrie et du commerce, Ryad Mezzour. « Avec l'industrialisation de nouveaux modèles de véhicules au Maroc, dont les véhicules électrifiés, le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire marquée par la montée en puissance des compétences, de la technologie et de la décarbonation », a affirmé Mezzour, qui intervenait lors de la cérémonie du lancement de la « Presse XL High Speed », la nouvelle ligne d'emboutissage de haute précision technologique de l'usine Renault de Tanger, une première en Afrique. Le ministre a fait savoir que le taux d'intégration de l'industrie automobile au Maroc s'est établi à 63% en 2021, avec pour objectif d'atteindre 80% à terme, « ce qui permettra de transformer le Royaume en plateforme la plus compétitive au monde », soulignant le rôle moteur de l'écosystème Renault dans le développement d'une plateforme d'approvisionnement et une base d'exportation industrielle mondiale au Maroc.
La couverture sociale aux artisans non fiscalisés inscrits sur le Registre National de l'Artisan fixée à 135 dirhams mensuelle. La Couverture sociale aux artisans non fiscalisés inscrits sur le Registre National de l'Artisan a été fixée à 135 DH mensuelle, a indiqué le ministère du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Économie Sociale et Solidaire. Le Conseil de Gouvernement a adopté le décret fixant le cadre réglementaire d'Assurance Maladie Obligatoire (AMO) pour les artisans non fiscalisés, fait savoir un communiqué du ministère. Afin de permettre aux artisans et leurs familles de bénéficier de la couverture sociale, le décret a fixé une contribution adaptée aux revenus des professionnels sur la base d'un coefficient de 0,75 de la valeur du SMIG, précise le communiqué, notant que cette contribution est équivalente à 135 dirhams par mois par artisan.
Al Ittihad Al Ichtiraki
Le Maroc et le Nigeria collaborent pour la mise en place d'initiatives d'énergie solaire. Le gouvernement fédéral du Nigeria, en collaboration avec le Maroc et le gouvernement de l'État de Jigawa, travaille sur la mise en place d'initiatives d'énergie solaire afin de stimuler l'utilisation de l'énergie dans la zone nord-ouest et dans d'autres régions du pays, a révélé le commissaire de l'État de Jigawa pour les Terres, le Logement et la Planification urbaine et régionale, Sagir Musa Ahmed. Ahmed a indiqué que le projet prévu serait implanté dans le conseil local de Gwiwa, zone du gouvernement local de l'État de Jigawa, avec une allocation de terres estimée à 200.000 hectares pour le projet, a rapporté le journal local « The Guardian » dans son édition de vendredi. Selon lui, l'énergie solaire est une initiative du gouvernement marocain, en collaboration avec le gouvernement fédéral et le gouvernement de l'État de Jigawa, visant à améliorer l'approvisionnement en électricité dans le pays, en particulier dans les États de Zamfara, Jigawa, Katsina et Yobe, a indiqué le journal, ajoutant que le projet devrait contribuer à l'amélioration de la production d'électricité dans les États susmentionnés et dans le pays en général.
Le Maroc et la Corée du Sud se préparent à fêter le 60è anniversaire de leurs relations diplomatiques. Le Maroc et la Corée du Sud se préparent à fêter en 2022, le 60è anniversaire de leurs relations diplomatiques avec un riche programme d'activités et d'évènements mettant en exergue l'excellence des liens de coopération unissant les deux pays. Ainsi, la Korea Arab-Society (KAS), en collaboration avec l'ambassade du Maroc en Corée du Sud et l'ambassade de la République de Corée à Rabat, vient de dévoiler le logo officiel retenu pour ces évènements commémoratifs, qui auront lieu tout au long de l'année pour donner à cet anniversaire tout l'éclat qu'il mérite à l'image des excellentes relations qui ont toujours existé entre les deux pays. Réalisé par Anas Sidki, un jeune créateur de la ville d'Afourar, le logo vainqueur a été conçu d'une manière reflétant un brassage harmonieux des figures géométriques de l'art architectural marocain et la calligraphie coréenne.
Assahra Al Maghribia
Baraka: Le Maroc a adopté une politique efficace pour garantir la sécurité hydrique et le développement durable. Le Maroc a adopté une politique hydrique efficace pour garantir la sécurité hydrique et le développement durable, a indiqué à Béni Mellal le ministre de l'Équipement et de l'eau, Nizar Baraka. Cette politique vise un développement durable et intégré des ressources hydriques en tenant compte des défis et des besoins actuels et futurs ainsi que l'impact éventuel du dérèglement climatique sur notre pays, a affirmé le ministre qui présidait la réunion du conseil d'administration de l'Agence du bassin hydraulique de l'Oum Er-Rbia au titre de l'année 2021. Lors de cette réunion, Baraka a passé en revue les principaux axes de cette politique qui vise une meilleure gestion des ressources hydriques à travers notamment la construction des barrages, relevant, à ce propos, que le Maroc compte désormais 149 grands barrages d'une capacité totale de 19,3 milliards de mètres de cubes et 136 petits barrages pour pouvoir accompagner le développement local.
Ministre émirati: les relations maroco-émiraties solides. Le ministre émirati de l'Industrie et des Technologies avancées, Cheikh Sultan bin Ahmad Al Jaber, a souligné que les relations maroco-émiraties se renforcent et se consolident de plus en plus, notant que ces relations avancent avec optimisme vers un avenir dominé par la coopération dans plusieurs domaines. S'exprimant à l'occasion des célébrations officielles de la Journée nationale du Royaume du Maroc à l'Expo 2020 Dubaï, le ministre émirati a indiqué que le Maroc et les Émirats arabes Unis ont des opportunités multiples et variées de tisser davantage de partenariats qui profitent aux deux pays et à l'ensemble de la région arabe. Le responsable émirati a exprimé les remerciements et la gratitude de son pays pour la participation marocaine distinguée à l'Exposition universelle « Expo Dubaï 2020 », saluant dans ce contexte la conception du pavillon du Maroc, qui allie modernité et originalité.
Al Ahdath Al Maghribia
Le gouvernement Akhannouch commémore les 100 jours par l'annonce de plans stratégiques. Le gouvernement devrait annoncer, avant l'étape des 100 jours après son investiture par la Chambre des représentants, les grandes stratégies sectorielles concernant les domaines vitaux relatifs à la sécurité énergétique et alimentaire. Une source gouvernementale a révélé au journal que les départements stratégiques du gouvernement se penchent depuis longtemps sur l'élaboration de plans d'action qui s'étendent sur toute la période du mandat du gouvernement afin de mettre en œuvre les grandes orientations liées à la sécurité énergétique et alimentaire et à la protection sociale. Les détails de ces plans seront dévoilés avant l'étape des 100 jours de l'investiture du gouvernement Akhannouch.
Incendie dans un complexe commercial à Nador, pas de victimes (autorités locales). Un incendie s'est déclaré, dimanche vers 21h00, dans le complexe commercial municipal de la ville de Nador sans faire de victimes, ont indiqué les autorités locales de la province de Nador. Aussitôt après le déclenchement de l'incendie, les autorités locales et les services de la Protection civile sont intervenus, en mobilisant tous les moyens pour venir à bout des flammes, relève la même source, notant que l'incendie a été maîtrisé vers 23h00. Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes pour déterminer les causes de l'incendie, qui a endommagé 22 locaux commerciaux parmi les 554 que compte le complexe.
Al Alam
Bank Al Maghrib: 5 entreprises sur 10 vulnérables. Bank Al Maghrib a indiqué dans une étude sur la vulnérabilité des entreprises qu'environ 5 entreprises sur 10 sont vulnérables selon au moins un critère entre 2006 et 2019. Au niveau global, l'indice de vulnérabilité des entreprises est resté relativement stable sur cette période bien qu'il ait enregistré une légère hausse à partir de 2014, en lien avec l'atonie de la croissance économique. En termes de résultats, un processus de désendettement financier s'est amorcé à partir de 2013 particulièrement dans le secteur de l'immobilier, relève cette étude. Une part non négligeable de l'endettement financier a été substituée par la dette commerciale chez les petites, moyennes et grandes entreprises par la dette auprès des associés pour les TPE, souligne la même source.
Les batailles de Jbel Baddou en 1933, une épopée glorieuse de la lutte nationale pour s'affranchir du joug colonial. Le peuple marocain, avec à sa tête la famille de la résistance et de l'armée de libération, célèbre, mardi, le 88è anniversaire des batailles de Jbel Baddou, menées par les fils de la province d'Errachidia en août 1933 contre les forces d'occupation françaises et considérées comme une épopée glorieuse de la lutte nationale pour s'affranchir du joug colonial. A cette occasion, le Haut Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération souligne que ces batailles illustrent le courage et la bravoure des résistants qui ont farouchement combattu le colonisateur, dont les forces régulières affluaient des zones militaires installées à Tadla, Marrakech et Meknès.
Bayane Al Yaoum
Pr. Ibrahimi: Les vaccins, la meilleure méthode actuellement disponible pour lutter contre Covid-19 et ses variants. Les vaccins sont actuellement le meilleur moyen disponible pour lutter contre le coronavirus et ses différents variants, notamment « Omicron », a affirmé le directeur du Laboratoire de Biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie et membre du Comité national scientifique et technique, Pr. Azeddine Ibrahimi. Le variant « Omicron » se caractérise par l'émergence de multiples mutations, qui, malgré leur grand nombre, peuvent ne pas affecter la létalité du virus, mais sa vitesse de propagation élevée peut causer un grand nombre de personnes affectées, ce qui exposerait le système de santé à « d'énormes pressions », a indiqué Ibrahimi qui était l'invité de M24. Face à cette situation, la vaccination et les mesures préventives, dont le port correct d'un masque de protection et la distanciation physique, restent parmi les armes les plus marquantes pour faire face à ces variants, notamment « Omicron », a soutenu le Pr. Ibrahimi.
Le Maroc préside la 17-ème réunion du comité de pilotage du Forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique. Le Comité de pilotage du Forum des organismes de réglementation nucléaire en Afrique (FNRBA) a tenu, dernièrement, sa 17-ème réunion consacrée notamment à l'état d'avancement des projets en cours et aux plans d'action pour l'année 2022, indique lundi l'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR). La réunion a rassemblé des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), des spécialistes internationaux et des représentants des autorités réglementaires africaines membres du FNRBA. Le président du Forum et Directeur général de l'AMSSNuR, Khammar Mrabit, a souligné, à cette occasion, l'importance de cette réunion pour mettre en lumière les réalisations du réseau et les défis auxquels celui-ci a été confronté durant ces deux dernières années marquées par la propagation de Covid-19, ajoute la même source.
Al Yaoum Al Maghribi
Les Tijanes de Dakar organisent leurs 41è Journées culturelles islamiques sous le Haut patronage de SM le Roi, Amir Al-Mouminine. La Coordination Tijane de Dakar a organisé la 41-ème édition des « Journées culturelles islamiques », un événement annuel placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, et la présidence d'honneur du Président de la République du Sénégal, Macky Sall. En raison de la situation épidémiologique due à la Covid-19, la 41-ème édition de cette manifestation religieuse, tenue également sous l'égide du Khalife général des Tijanes, Serigne Babacar Mbaye Mansour Sy, s'est déroulée à travers un plateau spécial sur la chaîne « Asfiyahi TV ». Dans une allocution de bienvenue, le président de la Coordination des Tijanes de Dakar, El Hadji Tidiane Gaye, a souligné que cette année, les Journées culturelles islamiques dédiées au Vénéré guide Cheikh Ahmed Attijani Chérif, sont célébrées dans un contexte de pandémie de Covid-19, ajoutant que cette « situation nous a contraints à des comportements visant à respecter les mesures barrières édictées par les structures sanitaires ».
L'accord tripartite Maroc-USA-Israël incarne les valeurs de coexistence et de tolérance portées par SM le Roi.L'accord tripartite Maroc-USA-Israël incarne les valeurs de coexistence et de tolérance portées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ont affirmé des universitaires lors d'une émission télévisée diffusée sur « Medi1 TV ». Cet accord permet aux trois parties de renforcer la coopération dans divers domaines, au service de la paix, de la sécurité et du développement, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ont-ils indiqué durant l'émission « Ma Waraa Al Hadath », consacrée à la célébration du premier anniversaire de l'Accord tripartite Maroc-Etats Unis-Israël.
Rissalat Al Oumma
Le Maroc a prouvé sa capacité à défendre ses intérêts à l'abri de toute surenchère (journaliste et écrivain libanais). Le Maroc a prouvé sa capacité à défendre ses intérêts à l'abri de toute forme de surenchère, a déclaré le journaliste et écrivain libanais Khairallah Khairallah, expliquant que l'année 2021 a été une success story marocaine par excellence, réalisée malgré toutes les difficultés que traverse le monde, notamment à la lumière de la nouvelle vague de propagation de la pandémie de Covid-19. Dans un article publié lundi dans le journal londonien « Al-Arab » sous le titre « Maroc 2021: Une success story », le journaliste libanais a expliqué que l'importance de cette réussite réside dans le fait qu'elle n'a pas été isolée, liée à une année particulière ou à un événement unique autant qu'elle est de nature cumulative étalée sur toute la carte du Royaume, y compris les provinces du Sud.
Expo Dubaï 2020: La participation du Maroc reflète son engagement en faveur d'un avenir plus prospère pour tous. La participation du Maroc à l' »Expo Dubaï 2020′′ traduit l'engagement du Royaume, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à contribuer activement à l'enrichissement d'un dialogue sérieux sur les plans régional et international, en faveur d'un avenir plus sûr et plus prospère pour tous, a affirmé le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. S'exprimant à l'occasion des célébrations officielles de la Journée nationale du Royaume du Maroc à l'Expo 2020 Dubaï, qui ont eu lieu dimanche, Akhannouch s'est dit honoré, en compagnie de la délégation qui l'accompagne, de donner le coup d'envoi, sur Hautes instructions de SM le Roi, de ces célébrations historiques, ajoutant que « nous vivons aujourd'hui, des moments exceptionnels marqués par un honneur particulier accordé à notre pays ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.