Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    PLF 2023. Quel impact de la mise en œuvre de la loi-cadre sur la fiscalité ?    La circulation fiduciaire progresse de 5,6% en 2021 (BAM)    Grève de Ryanair : dix vols annulés en Espagne    Covid-19 : Le ministère de la Santé annonce la fin de la deuxième vague "Omicron"    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Incendie de forêt : 700 hectares partis en fumée en France    Mer de Chine : Exercices militaires de Taipeh et prolongement des manœuvres chinoises    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    Palestine : Tel-Aviv poursuit l'élimination des cadres de la résistance    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Transfert : Isco rejoint le FC Séville    Mondiaux juniors : Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    La CAF lance une nouvelle plateforme en ligne de licences de clubs    Ukraine : Au 166è jour de guerre, Moscou et Kiev échangent les accusations    Les Etats-Unis mettent fin à des mesures migratoires de Donald Trump    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Casablanca : Cinq ans de prison ferme pour une mère de famille qui a tué sa voisine    Un ex-enseignant se jette dans le vide et une femme se suicide par pendaison    Insolite : une compagnie de matelas recrute des dormeurs professionnels    Eaux contestées : le Hezbollah libanais hausse le ton contre Israël    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Jidar Rabat Street-Art Festival: Neuf nouvelles oeuvres garnissent la capitale    SNRT: Journées portes ouvertes au profit des Marocains du monde    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Sports urbains : Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent au Mondial    Enseignement supérieur: Pourquoi nos Universités peinent-elles à monter en gamme ?    Région TTA : 206 projets approuvés pour 8,4 MMDH    Maroc : Manifestations de solidarité avec le peuple palestinien    Mercato de L'AS FAR : Derrag, Naji, Assout et Jouini et prolongement de Neffati    Botola Pro D1 et D2 : La feuille d'arbitrage digitalisée dès le début de la saison    Le mercato international du Raja : Un Libérien pour faire oublier Ben Malango !    Eté 2022, une opération Marhaba qui tranche avec les précédentes    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Bourse de Casablanca: l'essentiel de la séance du lundi 08 août    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    La revue de presse du mardi 9 août    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts du Roi en faveur de la Palestine    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Rabat: le patrimoine culturel populaire valorisé par la célébration de Baba Achour    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Revue de presse quotidienne de ce vendredi 18 mars 2022
Publié dans Hespress le 18 - 03 - 2022

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 18 mars 2022
Le Matin
Armée, police, gendarmerie... les institutions en qui les Marocains ont le plus confiance
Le rapport Trust Index 2022 de l'Institut marocain d'analyse des politiques (MIPA), fraîchement publié, fait état d'un regain de confiance des Marocains dans les institutions. Si l'institution militaire et les institutions sécuritaires ont toujours eu la confiance des citoyens, le gouvernement a rejoint la liste, notamment après la «bonne» gestion de la pandémie. L'une des grandes surprises de ce rapport, la confiance placée par les Marocains dans l'école publique : 80% d'entre eux y croient toujours. Ce rapport s'est basé sur un échantillon représentatif de 1.500 personnes, précisent ses élaborateurs.
Mustapha Baïtas : La régulation des prix passe par une réforme profonde des marchés de gros
Tant qu'on n'a pas réformé les marchés de gros de fond en comble, les intermédiaires et les spéculateurs continueront à dicter leur loi et les prix des denrées alimentaires ne baisseront pas. «Si un kilo de tomates est vendu au marché de gros d'Inezgane à 5 dirhams, il doit coûter entre 7 et 8 dirhams à Rabat, y compris les frais de transport et la marge bénéficiaire», a souligné hier à Rabat le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement. Mustapha Baïtas a ajouté dans le même ordre d'idées que c'est la spéculation et la multiplicité des intermédiaires qui font grimper les prix des fruits et légumes.
L'Economiste
Kamal Mokdad: « Le marché boursier a besoin d'encore plus de soutien »
La Bourse est une infrastructure et elle ne peut que promouvoir le marché. Aujourd'hui, "notre cheval de bataille est d'en faire une priorité nationale", a souligné Kamal Mokdad, président du conseil d'administration de la Bourse de Casablanca. "Nous avons décidé d'aller vers les entreprises des différentes régions du Maroc et de mobiliser autour de nous tout l'écosystème avec lequel nous avons déjà enclenché un dialogue", a affirmé, Mokdad dans une interview accordée au journal, ajoutant que certains dossiers sont concrétisés comme la création d'un marché alternatif dédié à la PME. Cela dit, le marché boursier a besoin d'encore plus de soutien, surtout dans le contexte actuel de relance économique, a-t-il insisté.
Marchés de gros: L'anarchie de la gestion
Plusieurs grandes villes du Royaume ne disposent pas de marchés de gros pour les légumes et fruits (MGFL). A peine 29 sur tout le territoire selon le dernier rapport de la Cour des comptes, et encore moins dans les villes de l'Oriental qui ne disposent ni de marchés de gros ni d'abattoirs aux normes requises. Selon Mohamed Sadiki, ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, le département qu'il préside envisage la réalisation d'une cinquantaine de marchés de gros modernes sur le plan national. Ainsi, rapportent les enquêteurs, les marchés de gros existants sont de tailles variables et ne couvrent pas toutes les régions du Maroc y compris certaines régions à vocation agricole.
Les Inspirations ÉCO
Gouvernance des entreprises: Dernière ligne droite pour la mise à jour
La Commission nationale de gouvernance d'entreprise (CNGE) lance, du 16 mars au 30 avril prochains, une consultation publique des projets de codes de bonne gouvernance d'entreprise. Objectif : recueillir les commentaires des entreprises et autres parties prenantes sur les projets de codes avant leur adoption finale, et en particulier sur les évolutions proposées par rapport aux codes existants. Les parties intéressées souhaitant donner leur avis sont invitées à remplir le formulaire de réponse directement sur le site web de la CNGE. La présente Consultation publique porte sur le Code général et les cinq Codes spécifiques dédiés, respectivement, aux sociétés faisant appel public à l'épargne, aux grandes sociétés ne faisant pas appel public à l'épargne, aux sociétés d'asSurances, aux établissements de crédit et aux petites et moyennes entreprises et entreprises familiales.
Cheptel: Lancement de la campagne nationale de vaccination
Dans le cadre du programme de lutte contre les maladies animales Contagieuses et afin de renforcer l'immunité du cheptel national, l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) donne, à partir du 18 mars 2022, le coup d'envoi de la campagne nationale de vaccination de rappel des bovins contre la fièvre aphteuse associée à la poursuite de l'opération d'identification des bovins sur l'ensemble du territoire. Parallèlement, l'office organise une campagne nationale de vaccination de rappel du cheptel ovin et caprin Contre la peste des petits ruminants (PPR) et du cheptel ovin contre la clavelée. Ces campagnes seront réalisées gratuitement au profit de tous les éleveurs par les services vétérinaires provinciaux de ONSSA et les vétérinaires sanitaires marn datés, en collaboration avec les autorités locales et l'Ordre national des vétérinaires.
Aujourd'hui Le Maroc
Des exportations marocaines de plus de 326 milliards DH en 2021
Les exportations ont augmenté d'environ 24% en 2021 par rapport à 2020. Le taux est précisé, jeudi à Rabat lors du Conseil de gouvernement, par la ministre de l'économie et des finances, Nadia Fettah. Une bonne performance due, tel qu'elle l'indique, «aux efforts fournis pour améliorer l'offre exploitable». Et ce n'est pas tout. Une amélioration est également enregistrée au niveau du «taux de couverture qui est passé de 56,8% en 2017 à 62% en 2021». Mieux encore, le conclave gouvernemental a fait le suivi, au niveau de différents secteurs, de «l'état des exportations jusqu'à fin 2021 et début 2022 à fin février dernier ainsi que leurs prévisions jusqu'à la fin d'année».
Prisons : La superficie consacrée à chaque détenu est passée de 1.67 m2 à 2 m2
La capacité d'accueil globale des prisons a atteint plus de 169.000 mètres carrés en 2021, contre 120.780 mètres carrés en 2013, soit une augmentation de 40%. La superficie consacrée à chaque détenu est ainsi passée de 1.67 m2 à 2 m2. Quant au budget alloué à l'alimentation de chaque détenu, celui-ci est passé de 12 à 23 dirhams, soit une augmentation de 92%. C'est ce qui ressort du rapport sur la situation des prisons au Maroc mené par le Centre d'études en droits humains et démocratie (CEDHD) et le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF). Concernant la surpopulation des prisons, le rapport mentionne que celle-ci peut atteindre 44 à 75% selon les établissements. Parmi les 77 établissements pénitentiaires que compte le Maroc, seulement 18 ne dépassent pas leur capacité d'accueil.
L'Opinion
Développement durable: Vers une reconstruction post-Covid de l'industrie halieutique
Éprouvée par la pandémie, l'industrie halieutique nationale se retrouve actuellement devant l'impératif de reconstruire ses filières en intégrant les enjeux de durabilité dont dépend sa viabilité. Organisée la semaine dernière par la Fédération Nationale des Industries de Transformation et de Valorisation des Produits de la Pêche (FENIP) en partenariat avec le Programme suisse de promotion des importations (SIPPO), la deuxième « Conférence sur les enjeux de la durabilité du secteur de la transformation des produits de la mer au Maroc» a permis de fédérer les diverses parties prenantes autour d'une vision de relance durable de la filière.
Rabat-Salé-Kénitra: Les opportunités du marché US au centre d'une rencontre de la CCIS
Les opportunités économiques du marché des États-Unis ont été, au menu d'une rencontre tenue par la Chambre de commerce, d'industrie et de services de la région de Rabat-Salé-Kénitra (CCIS-RSK), avec les membres de la chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham-Maroc). Cette rencontre, initiée dans le cadre du cycle de conférences dédié à la diplomatie économique, a permis de débattre des différentes opportunités commerciales et d'investissements offertes entre le Royaume du Maroc et les États-Unis. L'accent a été également mis sur la tenue de l'Investment Forum prévu au mois de juin à Washington avec la participation de plus de 3.000 investisseurs issus de 79 marchés mondiaux.
Al Massae
Rapport: 95% des Marocains pensent que la corruption est répandue
Malgré ses lacunes, les Marocains placent encore leur confiance dans l'école publique. Selon l'Institut marocain d'analyse des politiques, qui a dévoilé mercredi les résultats de la 3e édition de son rapport relatif à «l'indice de confiance», 80% des Marocains ont affirmé avoir confiance en l'école publique. Cette étude, qui s'est basée sur un échantillon représentatif de 1.500 personnes, montre également que l'école privée jouit de la confiance des Marocains avec un résultat de 76%. D'autre part, la corruption reste le principal problème dénoncé par les Marocains. Ainsi, 95% d'entre eux estiment que ce phénomène est très répandu au Maroc.
Carburants: nouvelles hausses des prix
Les citoyens marocains ont été surpris par les nouvelles hausses des prix des carburants, qui ont touché à la fois l'essence et le diesel. Le prix du gasoil a augmenté d'environ 0,70 centimes, tandis que la hausse du prix de l'essence a atteint environ 1,20 dirhams. Les hausses successives de ces produits vont sans doute se répercuter sur les prix des produits de première nécessité à cause du coût élevé des transports. Face à cette situation, le gouvernement a été contraint de se plier aux exigences des professionnels du transport en décidant de leur fournir du soutien afin de préserver le pouvoir d'achat des citoyens dans cette conjoncture marquée par le renchérissement des prix aux niveaux national et international.
Al Ittihad Al Ichtiraki
Afif: le respect des mesures préventives permettra un jeûne et un culte en toute sécurité pendant Ramadan
Saïd Afif, membre du Comité scientifique de vaccination anti-Covid, a indiqué que la pandémie est toujours présente au Maroc et à l'étranger, mettant en garde contre le relâchement, la négligence et le non respect des mesures de prévention, considérées comme le mécanisme efficace, avec la vaccination, pour faire face au virus et ses variants, afin d'éviter une recrudescence de l'épidémie. Dans une déclaration au journal, Afif a expliqué que le respect des mesures de précaution, en plus de la dose de rappel, sont les seuls moyens qui puissent permettre un jeûne et un culte en toute sécurité pendant le mois béni de Ramadan, notamment avec la fréquentation massive des mosquées, car un tel rassemblement, mais accompagné de mesures barrières, serait sans danger pour les citoyens.
Al Ahdath Al Maghribia
Maroc et Israël: une coopération économique sans précédent
A l'occasion de la rencontre entre les hommes d'affaires marocains et israéliens tenue à Tel-Aviv, le bureau central des statistiques israélien a révélé que le volume des échanges directs entre le Maroc et Israël en a connu un grand boom en 2021. Le volume des échanges entre les deux pays a augmenté d'environ 6 % en 2021 pour atteindre environ 90 millions de dollars. Le volume des exportations de marchandises d'Israël vers le Maroc a, quant à lui, augmenté de 214 % par rapport à 2020, où il s'élevait à environ 12 millions. L'Institut israélien des exportations s'attend à ce que les opportunités d'investissement avec le Maroc atteignent 250 millions par an.
Temps scolaire: les parents lancent un cri !
La Fédération Nationale Marocaine des Associations des parents d'élèves a exprimé sa ferme condamnation du mépris et de l'indifférence à l'égard du temps scolaire des élèves, ainsi que son rejet catégorique de la violation, sous quelque prétexte que ce soit, de leur droit à l'éducation. La fédération a dit avoir lancé ce cri à face à tous ceux qui font peu de cas du temps scolaire des élèves. Elle a appelé le ministère de l'Éducation nationale et la coordination des enseignants en grève à s'engager de manière responsable dans un dialogue sérieux et responsable pour mettre fin à la crise et aider les élèves à rattraper les cours manqués. Selon un communiqué de la fédération, la politique du contrat dans le secteur de l'enseignement a provoqué des grèves à répétition des cadres des académies régionales, engendrant ainsi une véritable crise ces cinq dernières années, dont les principales victimes ne sont que les élèves.
Bayane Al Yaoum
Un rapport confirme la persistance du phénomène de la surpopulation dans les prisons marocaines
Le Centre d'études en droits humains et démocratie (CEDHD), en partenariat avec le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité de Genève, a présenté un rapport sur l'évolution du secteur des prisons au Maroc, qui met en évidence les points forts et les lacunes de l'établissement pénitentiaire marocain. Ce rapport détaillé sur la situation des prisons au Maroc durant la période 2016-2020, présenté en présence de Mohamed Salah Tamek, délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion, indique que le problème de la surpopulation carcérale est étroitement lié au fonctionnement des systèmes nationaux de la justice pénale, allusion faite à la détention préventive en vigueur au Maroc. La proportion des détenus provisoires parmi la population carcérale en général a augmenté de 3% en 2019, et de plus de 45% en 2020. Pour remédier à cette problématique, les chercheurs et les experts, qui ont préparé ce rapport, ont estimé que la responsabilité de lutte contre ce phénomène incombe aux décideurs politiques et aux législateurs.
Lancement d'une consultation publique des projets de codes de bonne gouvernance d'entreprise
La Commission nationale de Gouvernance d'entreprise (CNGE) vient de lancer une consultation publique des projets de codes de bonne gouvernance d'entreprise, du 15 mars au 30 avril 2022. L'objectif de cette opération est de recueillir les commentaires des entreprises et autres parties prenantes sur les projets de codes avant leur adoption finale, indique un communiqué conjoint du ministère de l'Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des Politiques publiques et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Assahra Al Maghribia
Lutte contre le phénomène mondial de la drogue : L'ambassadeur du Maroc à Vienne souligne le rôle primordial de la Commission des stupéfiants
L'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Vienne, Azzeddine Farhane, a souligné le rôle primordial de la Commission des stupéfiants dans la création d'une synergie visant à renforcer la coopération de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et les autres entités des Nations unies dans le cadre de leurs mandats respectifs pour assister les Etats membres dans le combat mondial contre la drogue. Farhane qui présentait la déclaration du Maroc au titre du débat du Segment général de la 65ème Session de la Commission des Stupéfiants a fait observer que les documents adoptés par la Commission durant cette dernière décennie ont souligné que le problème mondial de la drogue est une responsabilité commune et partagée qui doit être assumée dans un cadre multilatéral.
Al Yaoum Al Maghribi
L'ONMT décroche un partenariat record avec Ryanair pour la saison été 2022
L'Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a annoncé, jeudi, avoir décroché un partenariat record avec Ryanair pour la saison été 2022. « Eddie Wilson, CEO de Ryanair s'est spécialement déplacé au Maroc pour la signature d'un partenariat stratégique avec Adel El fakir, directeur général de l'ONMT », indique l'Office dans un communiqué. Accompagné de Jason McGuinness, Directeur commercial de la compagnie, Wilson a tenu plusieurs réunions de travail avec les équipes avant de parapher l'accord de partenariat qui scelle les engagements de la compagnie sur le Maroc pour la prochaine saison estivale.
Rissalat Al Oumma
Toufiq met en exergue les réformes accomplies par le Maroc pour réhabiliter l'enseignement originel
Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a mis en exergue les réformes accomplies par le Maroc en matière de réhabilitation de l'enseignement originel, le temps d'un congrès international ouvert, mercredi à Rabat, sur les écoles religieuses traditionnelles au Maghreb et les contraintes de la transformation à l'ère de la mondialisation. « Le Royaume a veillé au cours des vingt dernières années à réhabiliter l'enseignement originel sur de nombreux aspects, notamment en termes d'encadrement juridique, d'augmentation du nombre des institutions qui s'élève aujourd'hui à près de 14.000 écoles coraniques et 222 établissements scolaires entre le primaire, le collégial, le secondaire et le supérieur, et d'intégration de mécanismes modernes de gestion et de soutien matériel aux institutions pédagogiques », a-t-il affirmé lors de ce conclave, initié par Dar El Hadith El Hassania en partenariat avec l'Institut des études épistémologiques-Europe (IESE).
Rissalat Al Oumma
Flambée des prix des carburants: le gouvernement accélère le « soutien direct » aux professionnels du transport
Alors que les prix des carburants à la pompe au Maroc continuent d'augmenter d'une manière inédite, le prix de l'essence ayant dépassé 14 DH le litre et celui diesel plus de 12 DH, le gouvernement a annoncé, mercredi, son intention de fournir un soutien financier direct aux professionnels du secteur du transport afin de préserver le pouvoir d'achat des citoyens. Cette décision a été annoncée, au siège du ministère de l'Economie et des Finances, au cours d'un point de presse auquel ont pris part Mohamed Abdeljalil, Mustafa Baitas et Faouzi Lekjaa, respectivement ministre du Transport et de la Logistique, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, et ministre délégué chargé du budget. Dans ce contexte, Mohamed Abdeljalil a indiqué qu'une commission interministérielle a été mise en place, qui se penchera sur les détails du soutien qui devrait être révélé au cours de la semaine prochaine.
Libération
La CGEM et IEBO signent un accord de partenariat stratégique
La CGEM et la Israeli Business and Employers Association (IEBO) ont signé à Tel Aviv, un accord de partenariat stratégique, en marge du Forum économique Israël-Maroc. En vertu de cet accord, conclu par Chakib Alj, président de la CGEM, Ron Tomer, président de IEBO et de Manufactures Association of Israël et Uriel Lynn, président de la Fédération des Chambres de commerce d'Israël (Federation of Israeli Chambers of Commerce – FICC), les parties prenantes (acteurs du milieu des affaires marocain et israélien représentés respectivement par la CGEM et IEBO) désignent l'un l'autre en tant que principal canal et partenaire dans le secteur privé de leurs pays respectifs et se concertent pour entreprendre un ensemble d'actions conjointes selon leurs ressources disponibles. Ainsi, ils vont poursuivre un dialogue ouvert entre la CGEM et IEBO pour explorer des sujets importants concernant les relations entre le Maroc et Israël, et contribuer à l'expansion réciproque du commerce, de l'investissement et du développement de la technologie.
AD Industries inaugure une nouvelle usine à Casablanca
Le Groupe AD Industries a inauguré à Casablanca, son deuxième site industriel au Maroc, spécialisé dans les activités de production de pièces métalliques aéronautiques. Situé dans la zone franche de Midparc, ce site, d'une superficie de 5.000 m2, est spécialisé dans les activités de chaudronnerie avec des moyens de découpe, de formage, pliage et de soudure de haute technologie. Il est la seule structure à réaliser du poinçonnage dans l'industrie aéronautique marocaine et dispose également d'un laser 5 axes de dernière génération unique au Maroc. Le site inclut également les activités d'usinage, fraisage, tournage, rectification sur des moyens numériques et conventionnels et les activités d'assemblage à travers une ligne dédiée permettant l'intégration des pièces fabriquées dans des ensembles complexes.
Al Bayane
M'hamed Grine: "L'approche adoptée par le Royaume lui a épargné deux vagues de la pandémie"
L'ambassadeur de Sa Majesté le Roi au Liban, M'hamed Grine, a affirmé que l'approche audacieuse adoptée par le Maroc dans la lutte contre la Covid-19 lui a épargné deux vagues de propagation de la pandémie. Dans une déclaration à la presse en marge des travaux du Forum arabe pour le développement durable, Grine a indiqué que le forum « était l'occasion de rappeler la démarche audacieuse prise par le Royaume, sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, face à la pandémie de coronavirus ». Il a expliqué que le Maroc « et grâce aux décisions qu'il a prises, que certains ont jugées strictes, n'a connu que trois vagues de la pandémie, alors que la plupart des pays ont connu cinq vagues, et ce, grâce aux décisions strictes, dont la dernière en date a été la fermeture de l'espace aérien jusqu'à la mi-février de cette année ».
Le Maroc a toujours soutenu l'intégrité territoriale des pays africains
Le Maroc a toujours soutenu l'intégrité territoriale des pays africains frères face aux défis et crises politiques, a affirmé, mercredi à Djibouti, le député Mohamed Ghayate, qui conduit la délégation marocaine à la 13è Conférence des présidents d'assemblée et de section de la région Afrique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). « Depuis le déclenchement des crises au Mali, au Tchad, au Burkina Faso et en Guinée Conakry, le Maroc a toujours soutenu l'intégrité territoriale de ces pays frères, en exhortant les protagonistes à la réconciliation, à la concorde et au dépassement des différends pour garantir la sécurité de ces pays incontournables pour la stabilité et le développement durable de l'Afrique et au-delà », a souligné le président du groupe du Rassemblement National des Indépendants (RNI) à la Chambre des représentants dans une allocution prononcée à l'ouverture de cette conférence de deux jours.
Maroc le Jour
Le Groupe ISCAE rejoint le programme DATA TIKA
La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et l'Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises (ISCAE) ont signé, à Rabat, une convention de partenariat d'adhésion au programme DATA TIKA. Paraphée par la directrice générale du groupe ISCAE Nada Biaz et le président de la CNDP Omar Seghrouchni, la convention formalise l'adhésion du Groupe ISCAE à ce programme mis en place par la CNDP, le 9 juillet 2020, dans le but d'accompagner la mise en conformité du Groupe et de son écosystème en matière de protection des données à caractère personnel. Ce partenariat, d'une durée de quatre ans, repose sur trois volets stratégiques, dont le premier a trait au renforcement de la conformité à la loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, notamment à travers l'organisation de sessions de formation au profit des formateurs ISCAE.
Une délégation espagnole s'informe des atouts de la province de Tarfaya
Une délégation espagnole, actuellement en visite à la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, s'est informée des différents atouts économiques, naturels et culturels dont regorge la province de Tarfaya. Initiée par le Centre Sakia El Hamra des études et des recherches et l'Association Murcie « Talh », la première étape de cette visite a porté sur la réserve de Naïla et les monuments et sites historiques de Tarfaya, dont Casa del Mar (Dar El Bahr) et le musée Antoine de Saint-Exupéry. Conduite par le Consul Général du Royaume du Maroc à Murcie, Mohamed Biadillah, cette délégation est composée de l'historien et professeur à l'Université de Murcie, Antonio Vicente Fray Sánchez, du photographe et graphiste, Gonzalo Sánchez Alvarez Castellanos, et du journaliste à la radio de Murcie, Paulino Ross.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.