La Bourse de Casablanca ouvre en baisse    Hausse des cas de covid-19 au Maroc: les professionnels du mariage s'inquiètent    Melilla : Le CNDH crée une mission d'information à Nador et environs    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    African Lion 2022: une haute délégation maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Colombie : Des morts dans l'effondrement d'une tribune d'arène de corrida    Journée internationale contre la torture : Un fléau toujours présent    Affaire Fadel Breica contre Brahim Ghali : Le juge de l'Audience nationale rejette la demande loufoque de Ghali concernant ce qu'il nomme « un plan marocain pour « faire pression » sur l'Espagne », car sans preuve judiciaire    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Voici le prix de la dernière tenue de Saad Lamjarred (PHOTO)    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Allemagne/aéroports: des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de mains-d'œuvre    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Le CFCM 20 ans après : l'institution ressemble davantage à une vitrine qu'à une réalité    Contrôle de l'immigration illégale : Sanchez salue les efforts déployés par le Maroc    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Oran. Des boxeurs croates victimes d'intoxication alimentaire    HealthTech: Southbridge A&I lancent I3, en faveur des startups africaines    Maroc : Mise en échec d'une opération collective d'immigration près de la clôture de Ceuta    L'ANRE et la PUA d'Israël jettent les bases d'une forte coopération dans le domaine de la régulation de l'électricité    Melilla : Des associations marocaines se mobilisent pour le respect de la dignité humaine    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Le cri d'alerte de la société civile    Rapport : La baignade déconseillée sur 23 plages au Maroc    Centre national de l'arganier: Sadiki donne le premier coup de pioche    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    Marathon de pétanque de Casablanca: Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    Baccalauréat : 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude (DGSN)    Botola: résultats complets et classement (28ème journée)    Classement mondial futsal : le Maroc se hisse à la 10e place (VIDEO)    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 s'incline devant la France (1-0)    JM Oran 2022 : Les Lionceaux de l'Atlas battus par les Bleuets (vidéo)    À quoi s'attendre du sommet de l'OTAN à Madrid    RNI : les membres du parti de la colombe réitérent leur soutien à Aziz Akhannouch    Des députés marocains arrivent en Afrique du Sud pour une session du Parlement panafricain    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    TPME: Plus de 2.500 projets appuyés par Maroc PME en 2021    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les députés d'opposition critiquent le gouvernement sur la hausse des prix du carburant
Publié dans Hespress le 18 - 04 - 2022

L'opposition a critiqué le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, en raison des hausses de la hausse des prix des carburants et d'un certain nombre de matières premières, lundi 18 avril 2022, lors de la séance mensuelle consacrée à la politique de gouvernement relative à la crise.
Abderrahim Chahid, chef du groupe parlementaire socialiste à la Chambre des représentants, a déclaré lors d'une séance d'interrogation du Premier ministre, ce lundi, que le gouvernement adopte « la politique de l'autruche et ne prend pas de mesures sérieuses et proactives pour réduire la charge sociale pesant sur les familles marocaines, et de faire face aux prix élevés des matières premières et du carburant ».
Le parlementaire de l'opposition a appelé le gouvernement à « résoudre les problèmes, et non pas les justifier. Ainsi qu'à tenir les promesses électorales et à placer l'intérêt de la nation au-dessus de toute considération ».
Chahid a souligné que « la pratique politique honnête exige que l'acteur gouvernemental soit au service du citoyen et non au service des clients », et a estimé que « la communication et l'interaction avec l'opinion publique sont une nécessité fondamentale ».
Le chef de l'équipe parlementaire socialiste interroge le gouvernement sur « la faisabilité de la politique des barrages et le Plan Maroc Vert après un demi-siècle du lancement de ces stratégies. Et si ces programmes ont pu fournir le stock national nécessaire relative à l'eau et l'alimentation ».
Dans ce sens, Chahid a également averti le gouvernement, « de remédier aux failles dans la méthodologie de son travail, et de tenir compte des attentes et des recommandations des institutions nationales ».
Mohammed Ouzzine, parlementaire du groupe Haraki, a déclaré que les mesures du gouvernement sont inutiles et sans effet. « Pourquoi hésitez-vous à plafonner les prix après avoir couvert les âges, ou au moins réviser la tarification des carburants en examinant les marges bénéficiaires dans le but de les réduire temporairement ? », demande-t-il à Aziz Akhannouch.
Ouzzine a ajouté que « la crise des prix du carburant est de la responsabilité des gouvernements précédents et actuels », et a souligné que ne pas exploiter les réservoirs de Samir pendant la crise sanitaire alors qu'un baril de pétrole était de l'ordre de 20 dollars. C'est ce qui a gâché l'opportunité d'une économie de 7 milliards de dirhams ».
Le parlementaire du groupe Haraki a critiqué un certain nombre de programmes lancés par le gouvernement ; parmi eux, « Awrach », qui ont considéré qu'il s'agissait d'une réexpérience du programme de la « Promotion nationale ». Il a remis en question les résultats qui pourraient découler de ces programmes.
Le porte-parole a critiqué le gouvernement pour son recours aux influenceurs virtuels, et a ajouté : « Cela signifie que nous sommes en face d'un gouvernement hypothétique qui a choisi de remplacer le Maroc institutionnel par un Maroc virtuel, puisqu'il a alloué un quart des 1,25 milliard de dirhams du programme "Forsa" pour la publicité en pleine crise »
De son côté, Abdellah Bouanou, du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement à la Chambre des représentants, a déclaré dans sa réponse au chef du gouvernement que « la hausse des prix du carburant est injustifiée », ajoutant que cela a un impact sur le transport, le coût de production et des services, l'inflation, le chômage, la criminalité et le vol.
Bouanou a également appelé à plafonner les marges bénéficiaires des compagnies pétrolières et à plafonner progressivement les prix, à l'horizon d'achever la libéralisation institutionnelle et juridique de leurs prix après avoir surmonté la situation économique actuelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.