Coronavirus : Kia Maroc se mobilise pour sa clientèle    Othman Ferdaous nommé ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Les universités diffusent des cours à la radio    Un appel à projets R&D national contre le Covid-19    Decathlon: La vente des masques Easybreath bloquée au Maroc aussi    Covid19: Tétouan passe aux services en ligne    S.M le ROI reçoit Amzazi et El Firdaouss    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    SM le Roi exonère des droits de bail les locataires des locaux des Habous    Amrani appelle à une solidarité africaine renouvelée    Lévinas, le visage, l'humanité    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    La croissance nationale devrait enregistrer une régression de 1,8% au deuxième trimestre    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    Baisse de la croissance et de 11,6 points du taux de couverture    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    Les marchés calent, inquiets face au coronavirus et à son impact économique    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    5 millions de masques produits par jour dès mardi prochain    Entreprises en difficulté : Le report des cotisations CNSS du 1er mars au 30 juin activé    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Droits de l'homme au Maroc La perfection n'est pas de ce monde…
Publié dans La Gazette du Maroc le 06 - 03 - 2009

Le rapport du Département d'Etat américain rendu public le mercredi 25 février 2009 sur l'état des droits de l'homme dans le monde et incluant un chapitre « Maroc et Sahara occidental », a suscité des réactions globalement positives dans les réseaux diplomatiques du pays de l'oncle Sam accrédités au Maroc.
Robert Jackson, faisant fonction d'ambassadeur par intérim à Rabat a clairement fait savoir «nous croyons fermement que le Maroc est sur la voie de la réforme et du respect des droits de l'homme. Le rapport 2008 décrit les avancées dans le domaine des droits de l'homme». La réaction du ministre marocain de la Justice est plutôt nuancée en faisant la part entre les observations «constructives» et les «exagérations» contenues dans le document du département d'Etat coiffé par Hillary Clinton. En effet, s'exprimant en marge de la 10ème session du Conseil des droits de l'homme de lundi dernier à Genève, Abdelwahad Radi a relevé que «le dernier rapport du département d'Etat américain sur les droits de l'Homme au Maroc comporte des observations dont on peut tenir compte, mais aussi des exagérations». Au volet de ces affabulations, certaines sorties s'acharnant contre notre pays ne peuvent émaner que d'organisations à la Transparency International réaffirmant, pour la énième fois, les mêmes clichés éculés contrairement au Département d'Etat américain qui suit et apprécie l'évolution des acquis dans le Royaume. Notamment lorsque son Directeur des programmes pour MENA croit détenir la science infuse en affirmant que la liberté d'expression dans nos provinces du Sud est «moindre» que dans les autres régions et que la loi anti-terrorisme aurait marqué un recul dans la voie du respect des droits humains dans le pays. Il devrait savoir que ce sont les grandes démocraties mondiales, USA en tête, qui se sont dotées les premières de lois de ce type et que Guantanamo ne se trouve pas au Maroc. Quant au Sahara marocain, il faut se rendre à l'évidence que les perspectives offertes par le plan d'autonomie est, au bas mot, le plus avancé et le plus décentralisé dans l'ensemble du Royaume. Le Garde des sceaux s'est montré plus offensif en s'essayant à un «benchmarking» entre formations émergentes et pays développés pour se risquer, non sans à propos, au constat «qu'aucun pays ne peut prétendre à la perfection en matière des droits de l'Homme… Nous considérons cela comme un fait normal pour tous les pays», sans manquer de faire remarquer que des rapports sont aussi publiés concernant les droits de l'homme dans les démocraties développées, Europe et Etats-Unis d'Amérique compris. Cela étant, il faut rappeler que le Maroc a réalisé d'importantes avancées en la matière en continuant d'adhérer à toutes les initiatives internationales et à signer les conventions ayant trait aux droits de l'Homme. En interne, la marche de l'élargissement des espaces de libertés se poursuit avec un CCDH qui vient de boucler le week-end dernier, sa 32ème session ordinaire pour l'examen du rapport 2008 sur la situation des droits de l'homme au Maroc, en faisant le point sur la mise en œuvre des recommandations de l'IER et en déclinant un projet de guide des visites des lieux de détention rendus célèbres par la répression des années de plomb. Cette même année a vu le lancement de chantiers importants ciblant la Plate-forme Citoyenne pour la Promotion de la Culture des Droits de l'Homme, le Plan d'Action National pour la Démocratie et Droits de l'Homme ainsi que la Charte nationale des Droits et Devoirs du Citoyen. Auparavant, le Comité de pilotage du Plan d'action national dont la présidence est confiée au ministre de la Justice, avait défini, dans sa session du 23 février dernier les structures et agenda d'interventions et envisage d'organiser les 3 et 4 avril prochains, un séminaire national dans lequel plus de 200 participants en provenance des diverses institutions publiques et organisations de la société civile, tenteront de s'accorder sur les axes et thématiques prioritaires du Plan d'Action.
Il faut aussi rappeler l'engagement total du Royaume, Souverain en tête, dans la consolidation des droits humains tels qu'ils sont universellement reconnus, substrat du message fort de l'Etat marocain à l'occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l'homme (10 décembre 1948).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.