Agence de développement social : le syndicat met en garde El Moussali contre le retour des protestations    11ème édition des Bâtisseurs de l'Economie Africaine : Hassan Sentissi El Idrissi primé à Abidjan    Enfin, les retrouvailles!    Réunion entre Benchaâboun et le président du Groupe de la BAD    Euro 2020 : 15 pays des 16 qualifiés dans le Top 25 du classement Mondial    L'ex académicien, Abdelwahed Wahib prolonge au Havre AC    Beach-Volley (JO) : Les Lions de l'Atlas dominent les Aigles de Carthage    Pass vaccinal: les précisions de la RAM    Pacte national pour le développement : Les consultations avec les partis politiques vont bon train    Interview avec Emmanuel Dupuy: « La reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara est en stand-by »    Journée mondiale des Réfugiés: Le Maroc, pays référent en matière d'asile    Algérie : La liste des détenus politiques s'allonge    Cryptomonnaie. Abdellatif Jouahri s'exprime sur l'état d'avancement au Maroc [Vidéo]    Benchaâboun reçoit le trophée du "Ministre des Finances de l'année"    La fédération marocaine des professionnels du sport vient de voir le jour    Les aéroports du Maroc accueillent 195.547 passagers à travers 1.857 vols du 15 au 21 juin    Les tartarinades du président Tebboune    Sahel: Qu'essaie de manigancer la junte algérienne?    Sahara Marocain: Biden continue de doucher les espoirs d'Alger    Services publics : comment la nouvelle Charte sera appliquée    La CGEM élue membre du conseil d'administration de l'OIT    Violations des droits de l'Homme de la population sahraouie et des migrants : l'Algérie doublement coupable    Etalé sur une durée de 5 ans : Narsa scelle un partenariat avec l'Université Mohammed VI des sciences de la santé    36% des migrants au Maroc sont en situation irrégulière    Mehdia : L'afflux massif sur la plage inquiète !    LE RETOUR À LA NORMALE    Résistance aux antimicrobiens : le Maroc prépare son Plan d'action national    Maroc: Nouvelle condition pour les voyageurs en provenance d'un pays de la liste B    Philanthropie : Aawatif Hayar accueille le Lions Club Unité ENCG Casablanca    Rabat : Lancement du projet « Nouzhati »    Prix du Maroc du livre 2021 : L'appel à candidatures est lancé    Brésil: le ministre de l'Environnement annonce sa démission    Dossier Hakimi: l'Inter Milan rejette les offres de Chelsea et du PSG    Hakan Calhanoglu s'engage avec l'Inter Milan    Les Suns s'imposent sur un dunk à la dernière seconde    L'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz écroué    Washington demande le retrait des forces étrangères    Commémoration du 80ème anniversaire de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS.    L'Angleterre bat la République tchèque et s'adjuge la 1re place    Ouverture des candidatures pour l'édition 2021    Oujda : première exposition individuelle de l'artiste peintre Fatiha Rabhi    Le 42e moussem d'Asilah, une manifestation pluridisciplinaire d'envergure    Paysage après le Covid...    Netflix : Steven Spielberg signe un contrat réaliser une série de films    Les Marines chantent la Marocanité du Sahara    Maroc. Les greniers de Souss-Massa pourraient être les premières banques au monde    Trafic des armes à feu : l'administration Biden instaure des unités spécialisées dans certaines villes    Le rallye-raid aura son championnat du monde en 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Oriental : Oujda dope son offshoring
Publié dans La Gazette du Maroc le 27 - 03 - 2009

Considéré comme l'un des principaux enjeux de la mondialisation/globalisation, l'offshoring se développe à un rythme accéléré au Maroc, notamment à Casablanca, Rabat, Tanger. La région de l'oriental n'est pas en reste.
Devenu un vaste chantier, l'oriental attire de plus en plus d'investisseurs étrangers surtout des français et commence à occuper une place de choix pour ce marché concurrentiel de l'offshoring. Au fait, si le Maroc attire de plus en plus d'investisseurs grâce à des infrastructures adaptées à la délocalisation de l'activité de production de services (offshoring) à la réduction des différentes charges, à sa stabilité politique, à la tolérance de ses populations et à leur ouverture sur l'autre, la région de l'oriental se distingue, en plus, par d'autres avantages comparatifs comme le témoigne Rachelle Ferrand, directrice du centre d'appel Oujda. En effet, dans l'oriental et plus particulièrement sa capitale Oujda, l'offre des opportunités de recrutement de main d'œuvre est pléthorique, déclare Rachelle à La Gazette Du Maroc. En terme de réduction des coûts de production, les salaires, souligne-t-elle, sont moins élevés comparés à l'Europe et aux autres régions du royaume. Quant au turn over, il est beaucoup moins élevé qu'ailleurs, confirme la directrice; et ce, grâce à l'assiduité des téléconseillers qui, selon Rachelle, manifestent une grande passion pour améliorer leurs compétences et s'investissent totalement dans leur travail pour que soient atteints les objectifs de la société. Par ailleurs, poursuit-elle, le Centre Régional d'Investissement Oujda, interlocuteur unique, facilite beaucoup les procédures administratives et de recrutement à travers l'ANAPEC.
Un atout majeur : la proximité de l'Europe
Cette confiance des investisseurs dans la région à fort potentiel peut être aussi justifiée par la proximité géographique et culturelle avec l'Europe (les orientaux sont connus pour leur maîtrise du français). D'ailleurs, c'est pour ces raisons, entre autres, que le call center, ADM Value Oujda qui emploie à ce jour près de 100 salariés et vise à l'horizon 2010, 500 Télévendeurs ainsi que la société française SQLI qui, elle aussi, vise le recrutement de 500 ingénieurs. Ces deux structures se sont implantées à Oujda avant même le lancement des travaux de la technopole qui sera dotée d'une importante zone dédiée à l'offshoring. Par ailleurs, le passage récent des «Régionales Marocaines de la Relation Clients » pour la promotion du développement des centres d'appel et de l'offshoring dans la région, est assez significatif. David Chasson, directeur de développement de VIVACTION a présenté, à cette occasion, un exposé très intéressant sur les modalités technologiques de développement des centres d'offshoring. De son côté, Farid Chourak, directeur du CRI a saisi l'occasion pour mettre en exergue le potentiel et les opportunités de la région favorables à l'ascension de l'offshoring et à la création même d'un Oujda nearshore. Le séminaire organisé par la filière Génie Informatique de l'Ecole National des Sciences Appliquées Oujda- ENSA-O a permis aussi d'évoquer tous les atouts et atours de la région et rappelé d'autres avantages tel que la moyenne d'âge de la population (57 % de la population de l'oriental a moins de 25 ans) ou l'expansion quantitative et qualitative qu'enregistrent d'année en année les établissements à accès régulé de l'université Mohammed Premier d'Oujda, en l'occurrence ENSA, EST, ENCG….. En somme, tout porte à croire que l'oriental est en phase de devenir une destination convoitée par des investisseurs en offshoring.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.