La 1ère partie du PLF 2020 adoptée en première commission par la Chambre des représentants    Dakhla : Akhannouch préside l'ouverture d'un salon sur l'aquaculture    Comment Donald Trump s'est embourbé dans l'affaire ukrainienne    Nouveau Mitsubishi L200. La robustesse pour devise    CNDH : Aucune trace de torture sur les détenus du hirak du Rif    La justice américaine se prononce sur les fouilles d'ordinateurs et appareils aux frontières    Halilhodžić s'exprime sur le cas Hamdallah    Vivo Energy Maroc et Myher Holding co-actionnaires dans la société Sopétrole    Othman Benjelloun et Leila Mezian, primés «Personnalités visionnaires» à Washington    Coupe de la CAF: Groupes équilibrés pour la RSB et le HUSA    Le Raja et le Wydad s'inclinent    L'autre facette de l'Homme des temps modernes    L'international espagnol David Villa annonce sa retraite    Les jeunes du PPS et de l'Istiqlal montrent la voie du changement    Mustapha Bakkoury désigné président du comité de pilotage de l'initiative «Desert to Power»    Couverture sanitaire universelle : Rabat accueille une session de formation sur l'expérience marocaine    Casablanca : Arrestation d'un Algérien pour vol par effraction dans un établissement hôtelier    L'ancien président Lula quitte la prison…    Marrakech accueille la 3ème Conférence de la Femme Africaine    Hommages et rayonnement    FIESAD2019: «Men Po» de la Chine remporte le Grand prix    Les nouveautés du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders    Wafa Assurance. L'acquisition de Pro Assur finalisée au Cameroun    Un mal pour un bien    Une délégation de Bayt Al Hikma reçue au siège du Parti à Rabat    Le groupement parlementaire du PPS scandalisé par une «mesure discriminatoire»    Tournoi Omnium VI: Banco pour Maha Haddioui !    Boeing espère la fin de l'immobilisation au sol du 737 Max avant fin décembre    Lancement du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders à Essaouira    Forum MEDays : le président sénégalais arrive à Tanger    Radio Sol, une nouvelle radio axée « musique et divertissement »    Lancement du Fonds de l'eau de Sebou, un projet pionnier !    Alsa en situation d'oligopole ?    Nouvelle arrestation pour le BCIJ à Guelmim    Une forte délégation marocaine à Johannesburg pour présenter les atouts du Royaume    Le marocain SGTM entame la réalisation d'une embouchure aux environs d'Abidjan    Trois artistes blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle à Ryad    Insolite : Voler une voiture de gendarmerie    Comment cultiver le stress positif    La pneumonie, tueuse d'enfants    Dernière rentrée de 2019 pour les Bleus    Sterling écarté de l'équipe d'Angleterre    La Supercoupe d'Espagne s'installe en Arabie Saoudite pour trois ans    Lors de l'émission «Décryptage» de MFM Radio    Guerre des chefs à la tête du Polisario    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville    "Lire Casablanca", une invitation à comprendre le développement urbain de la métropole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sortie à Londres du « 007 Spectre »
Publié dans La Nouvelle Tribune le 26 - 10 - 2015

Le plus célèbre espion de sa Majesté, James Bond, revient sur les écrans avec « 007 Spectre », sa 24e mission au cinéma, à l'occasion d'une somptueuse avant-première lundi soir à Londres, en présence de membres de la famille royale britannique.
Le prince William, deuxième dans l'ordre de succession au trône britannique, son épouse Kate et son frère le prince Harry étaient présents pour le lancement mondial des dernières aventures de l'agent britannique, dans le cadre majestueux du Royal Albert Hall.
Largement acclamé par la critique, le film est dirigé par le réalisateur Sam Mendes tandis que le légendaire 007 est interprété pour la quatrième fois par le Britannique Daniel Craig, après « Casino Royale » (2006), « Quantum of Solace » (2008) et « Skyfall » (2012).
« Faire un film après +Skyfall+ fut un énorme défi », a confié l'acteur âgé de 47 ans. Cet opus fut en effet le plus lucratif de toute la saga, rapportant plus d'un milliard de dollars au box-office.
Le titre de la 24e édition des aventures cinématographiques de Bond fait référence à l'organisation criminelle « Special Executive for Counter-intelligence, Terrorism Revenge and Extortion » (SPECTRE).
Apparue dès le premier James Bond sur grand écran en 1962, cette organisation avait disparu des films de 007 dès 1971 (« Les diamants sont éternels »), en raison d'un différend sur les droits, réglé il y a seulement deux ans.
« Un des aspects les plus excitants de ce film est que nous avons eu la chance d'utiliser cette organisation et tout ce qui va avec », a déclaré Daniel Craig, dans un entretien avec le site internet ScreenSlam.
Tourné en Angleterre, en Italie, en Autriche, au Mexique et au Maroc, « 007 Spectre » rassemble tous les ingrédients traditionnels des films de Bond : des scènes de chasse, un méchant mégalomane, des James Bond girls sensuelles, de passionnants gadgets et des dialogues plein d'humour.
« Je suis venu pour te tuer », fanfaronne Bond devant le nouveau méchant, Franz Oberhauser, dans la bande annonce en anglais.
« Et moi qui croyais que tu venais pour mourir », lui répond Oberhauser, joué par l'acteur autrichien deux fois oscarisé Christoph Waltz.
« Tout est question de perspective », lui réplique 007 avec un petit sourire suffisant.
– ‘J'ai eu ma dose' –
=====================
Le film commence par une scène recréant la Fête des morts au Mexique. Tournée avec 1.500 figurants portant des costumes macabres, c'est la plus grande scène d'ouverture d'un film de James Bond, a assuré l'un des producteurs historiques de la série, Michael Wilson, au magazine Empire.
Le rôle de « M », à la tête du MI6, est repris par l'acteur britannique Ralph Fiennes après la mort dans « Skyfall » de l'emblématique patronne de 007, incarnée par l'actrice anglaise Judi Dench dans les sept derniers films.
L'actrice et mannequin italienne Monica Bellucci, 51 ans, joue Lucie Sciarra, veuve d'un célèbre criminel, interprétant la James Bond girl la plus âgée de la saga.
Quant à la principale James Bond girl, elle est incarnée par la comédienne française Léa Seydoux, dans le rôle de Madeleine Swann, psychologue et fille de M. White, ennemi de Bond dans « Casino Royale » et « Quantum of Solace ».
« Nous avons le même sens de l'humour. Il y avait une réelle complicité. Même quand nous filmions des scènes sérieuses, nous plaisantions », a confié l'actrice de 30 ans à propos de Craig, au Mail on Sunday. « J'espère que le public le sentira. »
Y aura-t-il un cinquième Bond-Craig ? Le sixième acteur à incarner l'espion imaginé par Ian Fleming, tenu par contrat, semble plus que blasé.
« Je préfèrerais casser ce verre et me trancher les veines avec. (…) J'ai eu ma dose. Tout ce que je veux, c'est passer à autre chose », a-t-il lâché début octobre au magazine Time Out. « Mais si je fais un jour un autre Bond, ce ne sera que pour l'argent. »
Portrait de Daniel Craig
Alors que tout l'opposait au légendaire James Bond, l'acteur britannique Daniel Craig, qui endosse le costume du célèbre espion de Sa Majesté pour la quatrième – et peut-être dernière – fois dans « 007 Spectre », a largement gagné ses galons auprès des fans de 007.
Lorsqu'il est sélectionné, il y a dix ans, pour prendre la suite de Pierce Brosnan, ce blond aux yeux bleus d'un mètre 78 à l'époque peu connu du grand public, semble bien éloigné du personnage inventé par l'écrivain Ian Fleming.
Le réalisateur de « Spectre », Sam Mendes, a lui-même récemment admis qu'il pensait à l'époque que ce serait une « très mauvaise idée ».
« Je pensais que Bond était devenu l'opposé de ce qu'est Daniel – désinvolte, un comique affable et courtois, une sorte de parodie en quelque sorte – et je pensais que ça ne collerait pas avec la passion et l'honnêteté de Daniel en tant qu'acteur », a-t-il confié à la BBC.
Il admet volontiers que Daniel Craig, qui a donné de la profondeur au rôle, constitue finalement un « fantastique » Bond. Selon Roger Moore, l'un des célèbres interprètes de l'espion, Daniel Craig est même le « meilleur » des 007.
« J'ai fait de mon mieux », a modestement déclaré l'intéressé, aujourd'hui âgé de 47 ans, au magazine Esquire, tandis que les conjectures vont bon train sur son avenir en tant qu'agent secret de Sa Majesté.
« J'ai eu ma dose. Tout ce que je veux, c'est passer à autre chose », a-t-il lâché début octobre au magazine Time Out, bien qu'il soit tenu par contrat à faire un cinquième film.
– Très discret sur sa vie privée –
===================================
Bien que fan depuis son enfance des aventures de l'espion britannique, Daniel Craig n'a pas accepté à la légère ce rôle, dont il craignait l'impact sur sa vie personnelle.
« J'étais conscient de la perte de vie privée que ça allait entraîner et je suis resté aussi discret que possible. C'est le plus important pour moi », a-t-il avoué.
De fait, sa vie privée reste relativement secrète. On lui prête de courtes aventures avec le top model Kate Moss et l'actrice Sienna Miller avant qu'il n'épouse en secondes noces l'actrice Rachel Weisz, le 22 juin 2011 à New York.
Né le 2 mars 1968 à Chester (nord-ouest de l'Angleterre) d'un père dans la marine marchande puis tenancier de pub et d'une mère professeur d'art, il passe une partie de son enfance à Liverpool, où il déménage avec sa mère et sa soeur à la suite du divorce de ses parents.
Il commence à jouer dans des pièces de théâtre à l'école dès l'âge de six ans, encouragé dans son intérêt pour l'art dramatique par sa mère, qui l'emmène au théâtre à Liverpool. Continuant à jouer au collège et au lycée, il quitte l'école à l'âge de 16 ans pour intégrer le National Youth Theatre à Londres.
Le jeune Craig alterne alors les rôles et les emplois de serveur dans la capitale britannique pour joindre les deux bouts. Après plusieurs tentatives, il parvient à entrer à la prestigieuse Guildhall School of Music and Drama, dont il sort diplômé en 1991.
Il se marie en 1992 avec la comédienne écossaise Fiona Loudon, une union brève de laquelle il aura une fille, Ella.
– ‘Je ne suis pas James Bond' –
================================
Ses débuts sur le grand écran remontent à 1992 dans « La Puissance de l'Ange ». Il a notamment incarné l'écrivain français Saint-Exupéry dans « Saint-Ex » (1997), l'amant du peintre Francis Bacon dans « Love is the Devil » (1998) et a joué au côté de Tom Hanks dans « Les sentiers de la perdition » (2002) de Sam Mendes.
Daniel Craig est aussi connu pour avoir donné la réplique à Angelina Jolie en 2001 dans « Lara Croft Tomb Raider » et pour son rôle de dealer de cocaïne dans « Layer Cake » de Matthew Vaughn en 2005 avant de signer pour les James Bond.
Côté caractère aussi, tout semble l'opposer à l'espion élégant et amateur de voitures de sport.
« Je ne suis pas James Bond. Je ne suis pas particulièrement courageux, je n'ai pas particulièrement la tête froide », a confié à Esquire l'acteur, plus à l'aise en jeans et en T-shirt à boire quelques bières dans un pub que sirotant des Vesper Martini en smoking.
« Le jour où je pourrai entrer dans un pub et que quelqu'un dise +Tiens, voilà Daniel Craig !+ puis me laisse tranquille, ce sera génial », a-t-il dit.
Encadré : 24 éditions de James Bond
« 007 Spectre », présenté lundi en avant-première mondiale à Londres, est la 24e mission officielle au cinéma de James Bond, incarné par cinq acteurs avant que Daniel Craig n'endosse à son tour le rôle de l'agent secret en 2006.
Des films toujours marqués par la présence d'une ou plusieurs James Bond girls séduisant l'espion britannique.
SEAN CONNERY
– 1962 « James Bond contre Dr No » (Dr. No), de Terence Young avec Ursula Andress
– 1963 « Bons baisers de Russie » (From Russia with love), de Terence Young, avec Daniela Bianchi
– 1964 « Goldfinger » (Goldfinger), de Guy Hamilton, avec Honor Blackman
– 1965 « Opération tonnerre » (Thunderball), de Terence Young, avec Claudine Auger
– 1967 « On ne vit que deux fois » (You only live twice), de Lewis Gilbert, avec Mie Hama
– 1971 « Les diamants sont éternels » (Diamonds are forever), de Guy Hamilton, avec Jill Saint John
L'acteur reprendra son rôle en 1983 dans « Jamais plus jamais » (Never say never again), épisode « non officiel » de la série (d'Irvin Kershner avec Kim Basinger).
GEORGE LAZENBY
– 1969 « Au service de sa majesté » (On her majesty's secret service), de Peter Roger Hunt, avec Diana Rigg
ROGER MOORE
– 1973 « Vivre et laisser mourir » (Live and let die), de Guy Hamilton, avec Jane Seymour
– 1974 « L'homme au pistolet d'or » (The man with the golden gun), de Guy Hamilton, avec Britt Ekland
– 1977 « L'espion qui m'aimait » (The spy who loved me), de Lewis Gilbert, avec Barbara Bach
– 1979 « Moonraker » (Moonraker), de Lewis Gilbert, avec Lois Chiles et Corinne Cléry
– 1981 « Rien que pour vos yeux » (For your eyes only), de John Glen, avec Carole Bouquet
– 1983 « Octopussy » (Octopussy), de John Glen, avec Maud Adams
– 1985 « Dangereusement vôtre » (A view to a kill), de John Glen, avec Tanya Roberts et Grace Jones
TIMOTHY DALTON
– 1987 « Tuer n'est pas jouer » (The living daylights), de John Glen, avec Mariam d'Abo
– 1989 « Permis de tuer » (Licence to kill), de John Glen, avec Carey Lowell
PIERCE BROSNAN
– 1995 « Goldeneye », de Martin Campbell, avec Izabella Scorupco et Famke Janssen
– 1997 « Demain ne meurt jamais » (Tomorrow never dies), de Roger Spottiswoode, avec Michelle Yeoh et Teri Hatcher
– 1999 « Le monde ne suffit pas » (The world is not enough), de Michael Apted, avec Sophie Marceau
– 2002 « Meurs un autre jour » (Die another day), de Lee Tamahori, avec Halle Berry
DANIEL CRAIG
– 2006 « Casino Royale », de Martin Campbell, avec Eva Green
– 2008 « Quantum of Solace », de Marc Forster, avec Olga Kurylenko
– 2012 « Skyfall », de Sam Mendes, avec Bérénice Marlohe et Naomie Harris
– 2015 « 007 Spectre » (« Spectre »), de Sam Mendes, avec Léa Seydoux et Monica Bellucci
Les acteurs Barry Nelson et David Niven ont également été des James Bond, en 1954 et 1967, pour des aventures « non officielles ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.