Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    RDC : Moïse Katumbi accueilli en héros national après son retour au bercail    La scène politique en deuil : Tayeb Bencheikh n'est plus    7ème édition de l'opération Iftar Saem : P&G Maroc distribue plus de 250.000 ftours depuis 2013    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Des nuits colorées et lumineuses à savourer au MMVI…    Immobilier. Un faux départ en 2019    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Education : Le ministère annonce une version actualisée de la méthode d'enseignement pour le primaire    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Christchurch : L'auteur de l'attaque inculpé pour terrorisme    La réponse de Huawei à Google    Radioscopie des besoins prévisionnels d'emplois au Maroc    Les Etats-Unis donnent un sursis de 3 mois à Huawei    Marrakech: La ville que les stars adorent!    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Plus de 2,3 millions de passagers ont transité par les aéroports marocains en avril    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Baisse du résultat net du CIH    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    Madison Cox lauréat du prix de la Rosa d'Oro    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Vente illégale de boissons alcoolisées et immigration clandestine : Une ressortissante subsaharienne arrêtée à Rabat    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Divers    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilatet primée en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Amérique attend impatiente le premier débat présidentiel Trump-Clinton
Publié dans La Nouvelle Tribune le 26 - 09 - 2016

Les Américains attendaient lundi avec impatience le premier débat présidentiel entre Hillary Clinton et Donald Trump, choc de titans d'autant plus important qu'ils sont au coude à coude dans les sondages à six semaines du scrutin du 8 novembre.
La pression est énorme, et ce combat au sommet entre deux candidats à la Maison Blanche que la majorité des Américains n'aiment pas, promet des records d'audience, jusqu'à 100 millions de personnes.
Il commence à 21H00 (01H00 GMT mardi). Avec les réseaux sociaux, le verdict sera immédiat. Un geste, une phrase déplacée, le moindre dérapage, tout sera important.
« Il est prêt pour ce soir », a assuré lundi matin la directrice de campagne de Donald Trump Kellyanne Conway sur MSNBC. « C'est un débateur naturel. Il a des dons et compétences qui échappent parfois à des politiciens traditionnels ». « Mon père sera présidentiel, passionné, résistant », a promis son fils Eric Trump à ses supporteurs dans un email.
Le directeur de campagne d'Hillary Clinton, Robby Mook, s'est aussi voulu optimiste, estimant sur CBS que le format de 90 minutes était bon pour Mme Clinton. Mais il s'est inquiété du fait que Donald Trump « puisse mentir et faire de la désinformation, et Hillary devra passer tout son temps à essayer de corriger, plutôt que (de parler) des choses dont elle veut parler ».
Un sondage Quinnipiac donnait lundi les deux candidats dans la marge d'erreur, 44% pour Mme Clinton, 43% pour Donald Trump, 8% pour Gary Johnson, candidat du parti libertarien et 2% pour la candidate du parti des Verts Jill Stein. Sans les deux petits candidats, Mme Clinton est à 47%, Donald Trump à 46%.
Dans plusieurs Etats clés, dont la Pennsylvanie, le Colorado et la Virginie, l'écart s'est aussi réduit entre Mme Clinton et M. Trump, selon les sondages.
Le scénario d'une course aussi serrée était inimaginable il y a six mois, d'où l'énorme pression sur ce premier débat présidentiel.
Côté démocrate, Hillary Clinton, 68 ans, ancienne secrétaire d'Etat, ancienne sénatrice démocrate, ancienne First Lady, hyper-expérimentée qui connaît ses dossiers sur le bout des doigts. Elle devra réussir à connecter avec des électeurs qui manquent d'enthousiasme, et convaincre de son honnêteté. Elle s'est minutieusement préparée.
Côté républicain, Donald Trump, 70 ans, milliardaire ancienne star de télé-réalité, populiste excessif et impulsif qui n'a jamais eu de mandat électif. Beaucoup d'électeurs doutent qu'il ait l'étoffe d'un président. Il devra rester calme et courtois, et montrer une connaissance suffisante des dossiers. Il s'est préparé, mais sans excès, comptant sur son instinct.
– Double standard ? –
La campagne de Mme Clinton, qui aspire à devenir la première femme présidente de l'histoire américaine, s'est inquiétée d'un « double standard » lors de ce débat qui se tiendra près de New York, à l'université Hofstra. Selon de nombreux experts, la barre est plus haute pour elle.
« Tout ce que nous demandons, c'est que si Donald Trump ment – ce qu'il a fait souvent dans le passé – cela soit vérifié » a insisté lundi Robby Mook sur CBS.
Pour appuyer ses dires, la campagne a publié plusieurs pages de mensonges attribués à Donald Trump.
Mais le milliardaire républicain a déjà fait savoir que le modérateur Lester Holt, journaliste respecté qui présente le journal du soir sur NBC, n'était pas là pour ça.
« Il doit être un modérateur. Si elle fait une erreur ou je fais une erreur, nous nous en occuperons », avait-il déclaré jeudi, dénonçant des « pressions » sur Lester Holt.
La tension entre les deux camps est encore montée d'un cran ce week-end, autour du choix de leurs invités dans la salle.
Le camp Clinton a invité l'homme d'affaires Mark Cuban, propriétaire de l'équipe de basket des Dallas Mavericks, très critique envers le candidat républicain. M. Cuban s'est vanté sur Twitter d'avoir une place au premier rang.
Donald Trump a riposté, affirmant qu'il était prêt à inviter Gennifer Flowers, une ancienne maîtresse de Bill Clinton. L'intéressée s'y est dite prête.
Le colistier de M. Trump, Mike Pence, a ensuite calmé le jeu, affirmant que Gennifer Flowers n'avait pas été invitée par la campagne.
Donald Trump « a voulu rappeler aux gens qu'il savait rendre les coups », a expliqué Kellyanne Conway, s'amusant de ce que la campagne Clinton ait été « facilement appâtée ».
Le débat dure 90 minutes et est organisé autour de trois thèmes: la « direction de l'Amérique, atteindre la prospérité et assurer la sécurité », 30 minutes étant consacrées à chacun de ces thèmes.
Deux autres débats sont prévus les 9 et 19 octobre, animés par d'autres modérateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.