Les positions des séparatistes concernant le Rallye Africa Eco Race: des délires pathétiques (M.Bourita)    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Chefchaoun : un incendie ravageur se déclare dans la forêt Sidi Abdelhamid    L'entraîneur Julen Lopetegui: Youssef En-Nesyri doit continuer à progresser    King Cup : Le but d'Abderrazak Hamdellah    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    WEF: Que faut-il surveiller en 2020?    Brèves Internationales    Liban: L'impasse politique se poursuit    BCP veut déverrouiller le foncier aux TPME    Partenariat public-privé: Le projet de loi adopté en plénière    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Apebi: Election du binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui    Adel El Fakir : « Casablanca-Pékin aura un impact positif sur le tourisme marocain »    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    Maroc-Chine. De la culture pour faire du business    Une rupture épistémologique?    La Grèce qualifie le Plan d'autonomie d'approche sérieuse et crédible pour parvenir à une solution au Sahara    Entretiens maroco-onusiens sur la lutte contre le terrorisme    Nouveau coup dur pour le Polisario : Le Gabon et la Guinée-Conakry ouvrent ce vendredi leurs consulats généraux à Laâyoune et Dakhla    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    Destitution: Trump compte sur des républicains au garde-à-vous    Inauguration à Rabat de l'ambassade du Rwanda    Nasser Bourita : Les ingérences étrangères risquent d'impacter négativement le rétablissement de la stabilité en Libye    Clôture de la session parlementaire d'automne : le compte à rebours est lancé, le bilan s'annonce maigre    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décrets relatifs aux indemnités des magistrats    Le PAM accuse le PJD d'avoir utilisé de l'argent public pour organiser une soirée en l'honneur de l'épouse d'El Othmani    Botola J-13: Avec le choc de haut de tableau RSB-RAJA    L'OCS force un précieux nul à Jeddah    Zemamra cartonne Berkane, le Raja corrige à Tanger    La CAN remet son manteau d'hiver pour 2021    Stress, confiance et communication, l'art d'être co-pilote    Rapprochement entre Bank Al-Maghrib et le Conseil de la Concurrence    Essaouira : SM le roi inaugure des projets hydrauliques    Al Karama. 35 MDH pour l'unité d'embouteillage de Kénitra    Des vidéos mises en ligne mènent à l'arrestation d'un chauffard…    Distinctions royales aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme    Destruction de drogue et de produits de contrebande estimés à 190 millions de dirhams    Marrakech : Des voleurs de palmiers arrêtés en flagrant délit    Incendies en Australie: le secteur du tourisme va perdre des milliards de dollars    S.M le Roi visite "Bayt Dakira"    A Bangkok, les jeunes défient le pouvoir…    Dans la banlieue parisienne, la fierté de voir "Les Misérables" aux Oscars    Appel à la valorisation du patrimoine juif du Sud du Maroc    Kaws expose pour la première fois au Moyen-Orient    #LesYeuxOuVerts, l'expo écolo pensée pour reconstruire des écoles    Les Moroccan cultural Days démarrent à Londres    Des œuvres d'arts disparaissent du Parlement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brexit : Juncker n'attend pas de progrès suffisants en octobre «sauf miracle»
Publié dans La Nouvelle Tribune le 29 - 09 - 2017

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré vendredi ne pas s'attendre, «sauf miracle», à des «progrès suffisants» d'ici la fin du mois d'octobre dans les négociations du Brexit pour commencer à discuter des futures relations commerciales.
«D'ici à la fin d'octobre, nous n'aurons pas de progrès suffisants (…) sauf miracle», a dit M. Juncker, en arrivant à un sommet des dirigants européens à Tallinn.
Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a également exprimé ses réserves. «Il y a clairement une meilleure ambiance venant des négociations», mais «je pense qu'il est évident que plus de travail doit être fait. Nous ne sommes pas à un moment où nous pouvons dire qu'il y a eu suffisamment de progrès, ce qui nous autoriserait à parler de la relation future, du commerce», a-t-il insisté.
Quelques instants, plus tard, la Première ministre britannique Theresa May s'est voulue plus optimiste. «De très bons progrès ont été faits, cela a été clairement établi dans les déclarations faites hier par David Davis et Michel Barnier», respectivement négociateurs en chef du Royaume-Uni et de l'UE.
Elle faisait référence en particulier au dossier des droits après le Brexit des citoyens européens vivant au Royaume-Uni et des Britanniques qui continueront à vivre dans un pays de l'UE.
Ces commentaires ont été faits au lendemain de la clôture d'un quatrième cycle de négociations entre Londres et Bruxelles sur les modalités du divorce, prévu fin mars 2019.
Les négociateurs en chef des deux parties avaient tous deux souligné la «nouvelle dynamique» impulsée à leurs tractations depuis un discours prononcé il y a une semaine par Mme May, dans lequel elle avait présenté de nouvelles propositions.
«Mais nous sommes loin encore d'atteindre le moment – il faudra plusieurs semaines ou plusieurs mois – où nous pourrons constater des progrès suffisants sur le principe de ce retrait ordonné», avait déjà nuancé M. Barnier.
Les Britanniques pressent leurs homologues européens d'accéder à la deuxième phase des négociations, au cours de laquelle pourra être abordée la question de la future relation entre les deux parties, notamment sur le plan commercial.
Les 27 ont lié le passage à cette nouvelle étape, prévue dans un calendrier initial pour l'automne 2017, au constat de «progrès suffisants» dans trois domaines qualifiés de prioritaires : la garantie des droits des citoyens, les conséquences du Brexit pour l'Irlande et le «solde des comptes» entre Londres et l'UE.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.