Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Addictest, une association qui aide les jeunes Marocains à obtenir des bourses aux Etats-Unis
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 04 - 2018

Plus de 250 jeunes Marocains ont obtenu des bourses pour continuer leurs études dans les prestigieuses universités américaines. Ces bourses d'études financent souvent la totalité des frais de scolarité, allant jusqu'à couvrir les billets d'avions, le logement et la pension des élèves.
Grâce à un quota qualifié d'avantageux, il existe des centaines de bourses d'études spécialement réservées aux étudiants de nationalité marocaine. Néanmoins, il est important de noter que ces bourses restent méconnues du grand public, ce qui rend la situation encore plus favorable au peu de Marocains qui soumettent leur candidature.
En 2015, des étudiants Marocains aux Etats-Unis, bénéficiaires eux aussi de bourses d'études, décident de combler ce vide et lancent une association qui vise à partager l'information avec leurs concitoyens. "Il y a tellement de bourses d'études, mais par manque d'information, personne au Maroc ne postule !", explique Ziyad El Mouniri, fondateur de l'association. Et de poursuivre que cette année par exemple, Ali Jebari, jeune élève du Lycée Descartes à Rabat, a été accepté à Harvard University, classée première université au monde avec une bourse complète, ainsi qu'à d'autres universités prestigieuses, notamment Stanford University, Yale University et Columbia University, toutes dans le top 10 mondial des établissements.
Pour notre interlocuteur, "le processus n'est pas difficile, et grâce au quota marocain, des centaines d'élèves peuvent bénéficier de ces bourses chaque année". Il s'agit, d'après El Mouniri, ‘‘d'un concours d'admission intitulé le Standardized Aptitude Test dont le résultat détermine le pourcentage de bourse octroyé à chaque étudiant. L'avantage est que le score demandé pour les Marocains n'est toujours pas très haut. Ainsi, des bacheliers avec des notes moyennes réussissent quand même à obtenir des bourses de 80 et 90%''.
Depuis sa création, ‘‘Addictest'' a aidé plus de 250 Marocains à obtenir ces bourses. L'association s'est transformée en centre d'accompagnement avec des bureaux à Rabat, Casablanca, Marrakech et Kinshasa (au Congo), tout en préservant sa vision sociale permettant à tous les étudiants nationaux, indépendamment de leur situation financière, de bénéficier du soutien et l'orinetation de l'association.
Ibtihal Aboussad, une jeune Marocaine acceptée à Harvard University, témoigne de son expérience: ‘‘Sans Addictest, je n'aurais jamais su comment postuler aux universités Américaines. Ce centre m'a aidée à obtenir un bon score aux tests d'admission, à constituer un dossier intéressant, et à savoir choisir les écoles où postuler. Je leur dois une fière chandelle car c'est grâce à leurs efforts et conseils que j'ai pu être admise à Harvard. Tout élève rêvant de finir ses études à l'étranger devrait rejoindre Addictest à mon avis puisqu'elle saura bien le guider."
Concrètement, les élèves d'Addictest bénéficient d'une préparation optimale aux différents concours et jouissent d'un accompagnement à la mesure de leurs ambitions. Il s'agit de leur offrir l'opportunité de s'épanouir dans un environnement académiquement prospère. A travers ses programmes intensifs, Addictest envisage cet été d'encadrer plus de 400 élèves à Tanger, Marrakech, Rabat et Casablanca. Pour cela, Addictest a fait appel à des enseignants américains venant des meilleures universités de renom, notamment celles de Princeton, Harvard et Stanford.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.