Edito : Contractuels instrumentalisés    Les contractuels instrumentalisés par Al Adl wal Ihssane et Annahj Addimocrati    Séisme politico- économique    Accès à l'eau. Comment Lydec déploie son réseau    L'entrée au capital de CFC de la région de Casablanca-Settat est actée    La CGEM tient son Conseil d'administration    inwi, meilleur réseau internet mobile pour la 2ème année consécutive    Réunions de haut niveau pour Benchaaboun à Bruxelles    Chine: Une explosion massive dans une usine chimique fait 47 morts    Azemmour : Arrestation d'une Française faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international pour homicide involontaire    HPS Switch accompagne l'APEP avec son activité de switching mobile    Sahara marocain-Genève II : Kohler garde espoir    Un Monde Fou    Forum Crans Montana: L'Afrique doit bâtir l'avenir de sa jeunesse    Musiques sacrées: La 25e édition met Fès à la confluence des cultures    Première rencontre régionale sur le commerce à Agadir    fin de la première journée de la 2e table ronde de Genève    La lutte menée par le Maroc contre le trafic de migrants louée par le ministre espagnol de l'Intérieur    Participation marocaine à la Conférence de l'ONU sur la coopération Sud-Sud    Un carnage évité de justesse pour 51 collégiens pris en otage dans un bus à Milan    Journée mondiale de la météorologie    Driss Lachguar reçoit Nabil Chaath    Le match contre le Malawi, un sérieux test pour les prétendants à la liste définitive de Renard    Le RTCMA fin prêt pour accueillir la 35ème édition du GP Hassan II de tennis    Divers sportifs    Special Olympics 2019 47 médailles pour le Maroc dont 12 en or    Les industriels partagés à propos de l'évolution de leur production au premier trimestre    Ces célébrités ont touché le fond : Heather Locklear    Divers    L'aéroport Mohammed V considéré comme l'un des meilleurs en Afrique    "Indigo" de Salma Bargach, un film marocain de classe mondiale    Ouverture officielle à Rabat des Journées de la Francophonie    L'artiste peintre Afif Bennani expose ses oeuvres à Montréal    LdC : 20 000 euros d'amende pour Ronaldo    El Othmani : La gratuité de l'enseignement, maintenue et affirmée    Interpellée pour "intention de s'adonner à la prostitution"... Le cri de colère d'une Marocaine à Jakarta    Conférence-Débat: La place des femmes dans l'espace public    Colloque international de Rabat : Réflexions sur la pensée de Khatibi    «Sound of Berberia» : à la recherche de véritables sonorités amazighes    Tennis : Grand Prix Hassan II du 7 au 14 avril à Marrakech    Fusillade d'Utrecht : Le suspect va comparaître pour homicides « terroristes »    Motor Village et Marokoto, partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    Préscolaire    Les Lions sans Ziyech, Belhanda et Amrabet incertains, place aux Botolistes…    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Le Ministère de la Santé propose plusieurs mesures pour une meilleure gouvernance des CHU    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Voyages officiels chamboulés: Trump et Pelosi à couteaux tirés autour du « shutdown »
Publié dans La Nouvelle Tribune le 18 - 01 - 2019

Le « shutdown » vire au règlement de compte entre Donald Trump et Nancy Pelosi. Et les coups volent bas. Quitte à perturber un calendrier officiel bien huilé et un voyage jusqu'alors tenu secret.
Le président américain et la présidente démocrate de la Chambre des représentants sont engagés dans un bras de fer depuis plus de trois semaines autour de cette impasse budgétaire affectant quelque 800.000 employés fédéraux, qui ne touchent plus leur salaire.
« Par respect » pour ces employés, M. Trump a décidé d'annuler le voyage de sa délégation au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, a annoncé la Maison Blanche jeudi en fin de journée, une semaine après l'annulation par Donald Trump de sa propre participation.
Quelques heures plus tôt, le président américain avait stupéfié le Congrès en annonçant qu'il annulait un déplacement que Nancy Pelosi, troisième personnage de l'Etat, devait effectuer en Afghanistan à bord d'un avion militaire.
M. Trump soulignait dans un courrier chargé d'ironie qu'il serait préférable que la « Speaker » reste travailler à Washington, alors qu'aucune issue ne se dessine au 27e jour du « shutdown ».
Problème, ce voyage n'avait pas été encore révélé à la presse, pour des questions de sécurité.
Entre cocasserie et colère, sa brusque annulation a donné lieu à une curieuse scène devant le Capitole, où plusieurs parlementaires étaient déjà à bord d'un bus militaire, prêts à partir, lorsque la lettre a été rendue publique.
Plusieurs sont restés à bord pendant un long moment, sur le parvis du Capitole. Furieux, le démocrate Adam Schiff, chef de la puissante commission du Renseignement de la Chambre des représentants, a dénoncé le comportement « trop souvent (…) digne d'un écolier » de Donald Trump.
« La décision du président de dévoiler un voyage que la +Speaker+ fait dans une zone en guerre est complètement et totalement irresponsable », s'est-il indigné.
Fort caractère contre fort caractère, les deux dirigeants sont engagés dans un intense bras de fer depuis le 22 décembre autour de cette paralysie budgétaire partielle. Pour l'instant, aucun ne se montre prêt à céder, mais les évènements semblent s'accélérer depuis mercredi.
L'annulation ordonnée par Donald Trump fait en effet suite à la demande, formulée la veille par Mme Pelosi, de reporter le traditionnel discours sur l'état de l'Union du président, prévu le 29 janvier. Elle mettait en avant des raisons de sécurité pour cause de « shutdown ». M. Trump n'y a pas donné suite pour l'instant.
La tradition veut que ce soit le leader de la chambre basse qui invite le président à ce discours annuel devant la Chambre des représentants et le Sénat réunis.
Au coeur du conflit budgétaire les opposant figure le mur que veut ériger Donald Trump à la frontière avec le Mexique. Les démocrates ne veulent pas en entendre parler.
Dans le cadre des négociations de sortie de crise, le vice-président Mike Pence, accompagné du conseiller et gendre du président Jared Kushner, se sont rendus au Capitole jeudi pour s'entretenir avec le chef républicain du Sénat Mitch McConnell pendant plus de 45 minutes. Ils n'ont fait aucun commentaire à leur sortie.
– « Réponses puériles » –
« En raison du shutdown, je suis désolé de vous informer que votre voyage à Bruxelles, en Egypte et en Afghanistan a été repoussé », a écrit M. Trump à Mme Pelosi, qualifiant le voyage d'activité de « relations publiques ».
« Je pense aussi que, durant cette période, il serait préférable que vous soyez à Washington pour négocier avec moi », a-t-il ajouté.
« Naturellement, si vous voulez voyager par avion commercial, le choix vous appartient », a conclu M. Trump. Le pouvoir exécutif permet traditionnellement aux dirigeants du Congrès d'utiliser des avions militaires pour leurs déplacements.
Décrire ce voyage comme une mission de relations publiques « est une insulte faite aux courageux hommes et femmes qui se mettent en danger pour servir » leur pays, a réagi une nouvelle élue démocrate, Elaine Luria, ex-militaire qui devait elle-même être du voyage.
L'objet de ce voyage était « d'exprimer la gratitude envers les hommes et femmes en uniforme » et d'obtenir « des informations critiques en termes de sécurité nationale », a souligné le porte-parole de Nancy Pelosi, Drew Hammill.
Il a précisé que lors de l'étape de Bruxelles, la délégation d'élus devait rencontrer des hauts responsables de l'Otan et des alliés pour « réaffirmer la solidité de l'engagement des Etats-Unis au sein de l'Alliance ».
Aucun arrêt en Egypte n'était prévu lors de ce déplacement devant avoir lieu selon lui sur un week-end, a-t-il souligné.
« Une réponse puérile ne mérite pas une autre réponse du même ton », a de son côté réagi le sénateur républicain Lindsey Graham, renvoyant les deux responsables politiques dos à dos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.