Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UE-Maroc, un arrimage décisif !
Publié dans La Nouvelle Tribune le 18 - 01 - 2019

La récente et massive approbation par le Parlement européen de l'accord agricole entre le Royaume du Maroc et l'Union européenne, mais également la signature à Bruxelles de l'accord sur la pêche, sont assurément des évolutions majeures dans la relation désormais cinquantenaire entre notre pays et l'ensemble communautaire européen.
Et le Roi Mohammed VI, en recevant à Rabat jeudi dernier Mme Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne, a clairement souligné ce tournant stratégique qui est aujourd'hui incontestable.
L'Union européenne, en effet, est le premier groupement régional et même continental au monde, avec plus de cinq cents millions d'habitants. C'est l'une des trois grandes puissances économiques mondiales, avec les Etats-Unis et la Chine, mais aussi, ce sont 27 Etats qui agissent de concert, liés par des législations, des objectifs, des institutions, des programmes et des intérêts communément partagés.
L'UE donc a clairement exprimé sa volonté d'étendre et de consolider son partenariat avec le Maroc et le vote explicite du Parlement européen de l'accord agricole avec le Maroc en est désormais l'expression la plus aboutie !
Car, ce texte, outre ses aspects directement liés à la définition d'un agrément portant sur les produits agricoles, enregistre, accepte et reconnaît, directement et sans ambages, la légitime souveraineté du Maroc sur ses Provinces du Sud.
Pour l'Union Européenne, tant au niveau de ses institutions exécutives, telle la Commission de Bruxelles, que représentatives, le Parlement, il est désormais acquis que la marocanité du Wadi Eddahab et de la Saquiat El Hamra n'est plus contestable, même si elle est contestée par un ramassis de séparatistes qu'abrite, finance et arme depuis près d'un demi-siècle, le pouvoir algérien.
C'est là une victoire éclatante pour notre cause d'unité nationale sacrée et elle marque sans conteste l'échec des manœuvres, des manigances et des prétentions du polisario qui s'est indûment autoproclamé « unique représentant du peuple sahraoui » à partir de ses campements de Tindouf, en territoire algérien.
Aujourd'hui, de toute évidence, l'Union européenne a plus besoin que jamais d'une relation exemplaire, « centrale », nodale, stratégique, avec le Maroc !
Pour des raisons sécuritaires, pour la lutte commune contre le terrorisme, pour la gestion ordonnée des flux migratoires, la centralité du Maroc est essentielle pour l'Europe ! Et c'est en ce sens que l'on doit remarquer sa volonté évidente de s'arrimer au Royaume.
Car c'est de cela qu'il s'agit.
L'UE est désormais indissociablement partenaire de notre pays, parce qu'il y va de ses intérêts stratégiques, les seuls qui comptent dans les relations interétatiques !
Certes, ce partenariat va également dans les sens des intérêts marocains, mais en cette relation, le Royaume n'a en rien renoncé à ses principes, convictions et positions, comme le prouve l'Accord agricole qui n'introduit aucune restriction sur la validité de ce texte de Tanger à Lagouira…
L'Union européenne, qui est à la veille d'élections cruciales, qui pourraient marquer l'arrivée en force au Parlement européen de forces politiques populistes et droitières, sera encore plus désireuse d'un partenariat stable et clair avec le Maroc, qui représente à plusieurs titres un verrou fort utile…
Cette vérité sera, très certainement comprise aussi bien à Alger qu'à New York où MM. Guterres et Köhler ne pourront minimiser l'impact diplomatique très fort de ce succès incontestable du Royaume.
Voilà ce qu'exprime, en quelques phrases, ce tournant décisif matérialisé par le vote du Parlement européen.
La Zilna fil Tarik !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.