Un policier contraint de dégainer son arme pour arrêter deux individus à Fès    650 kg de chira saisies à Agadir    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Secteur industriel : L'indice des prix à la production en hausse    El Othmani loue l'action de l'AMMC    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Forum Maroc-France : La déclaration finale proclame un partenariat pour l'Afrique    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    Rabat: Huit accords de partenariat pour l'accompagnement des personnes en situation de handicap    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Météo: Le temps qu'il fera ce samedi    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Oriental: Le CRI en mode proximité    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Présidence de la CGEM: Le binôme Alj-Tazi confiant    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Les prémices d'un nouvel espoir    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Ce que la Turquie pense du Polisario    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Officiel ! RAM intègre le 31 mars 2020 Oneworld    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UE-Maroc, un arrimage décisif !
Publié dans La Nouvelle Tribune le 18 - 01 - 2019

La récente et massive approbation par le Parlement européen de l'accord agricole entre le Royaume du Maroc et l'Union européenne, mais également la signature à Bruxelles de l'accord sur la pêche, sont assurément des évolutions majeures dans la relation désormais cinquantenaire entre notre pays et l'ensemble communautaire européen.
Et le Roi Mohammed VI, en recevant à Rabat jeudi dernier Mme Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne, a clairement souligné ce tournant stratégique qui est aujourd'hui incontestable.
L'Union européenne, en effet, est le premier groupement régional et même continental au monde, avec plus de cinq cents millions d'habitants. C'est l'une des trois grandes puissances économiques mondiales, avec les Etats-Unis et la Chine, mais aussi, ce sont 27 Etats qui agissent de concert, liés par des législations, des objectifs, des institutions, des programmes et des intérêts communément partagés.
L'UE donc a clairement exprimé sa volonté d'étendre et de consolider son partenariat avec le Maroc et le vote explicite du Parlement européen de l'accord agricole avec le Maroc en est désormais l'expression la plus aboutie !
Car, ce texte, outre ses aspects directement liés à la définition d'un agrément portant sur les produits agricoles, enregistre, accepte et reconnaît, directement et sans ambages, la légitime souveraineté du Maroc sur ses Provinces du Sud.
Pour l'Union Européenne, tant au niveau de ses institutions exécutives, telle la Commission de Bruxelles, que représentatives, le Parlement, il est désormais acquis que la marocanité du Wadi Eddahab et de la Saquiat El Hamra n'est plus contestable, même si elle est contestée par un ramassis de séparatistes qu'abrite, finance et arme depuis près d'un demi-siècle, le pouvoir algérien.
C'est là une victoire éclatante pour notre cause d'unité nationale sacrée et elle marque sans conteste l'échec des manœuvres, des manigances et des prétentions du polisario qui s'est indûment autoproclamé « unique représentant du peuple sahraoui » à partir de ses campements de Tindouf, en territoire algérien.
Aujourd'hui, de toute évidence, l'Union européenne a plus besoin que jamais d'une relation exemplaire, « centrale », nodale, stratégique, avec le Maroc !
Pour des raisons sécuritaires, pour la lutte commune contre le terrorisme, pour la gestion ordonnée des flux migratoires, la centralité du Maroc est essentielle pour l'Europe ! Et c'est en ce sens que l'on doit remarquer sa volonté évidente de s'arrimer au Royaume.
Car c'est de cela qu'il s'agit.
L'UE est désormais indissociablement partenaire de notre pays, parce qu'il y va de ses intérêts stratégiques, les seuls qui comptent dans les relations interétatiques !
Certes, ce partenariat va également dans les sens des intérêts marocains, mais en cette relation, le Royaume n'a en rien renoncé à ses principes, convictions et positions, comme le prouve l'Accord agricole qui n'introduit aucune restriction sur la validité de ce texte de Tanger à Lagouira…
L'Union européenne, qui est à la veille d'élections cruciales, qui pourraient marquer l'arrivée en force au Parlement européen de forces politiques populistes et droitières, sera encore plus désireuse d'un partenariat stable et clair avec le Maroc, qui représente à plusieurs titres un verrou fort utile…
Cette vérité sera, très certainement comprise aussi bien à Alger qu'à New York où MM. Guterres et Köhler ne pourront minimiser l'impact diplomatique très fort de ce succès incontestable du Royaume.
Voilà ce qu'exprime, en quelques phrases, ce tournant décisif matérialisé par le vote du Parlement européen.
La Zilna fil Tarik !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.