ODD : La Cour des comptes recommande d'ajuster la stratégie de sensibilisation et de communication    Hydrocarbures : Le torchon brûle entre Lahcen Daoudi et Driss Guerraoui    Voitures d'époque : La fédération dévoile son programme sportif de 2019    Délais de paiement: Derrière les chiffres, la réalité    Secteur pharmaceutique. Doukkali et les industriels tracent un plan d'action    Affaire Benalla : Les conclusions du Sénat    Sahara marocain: Pretoria revient à la charge    Crédit du Maroc. A quoi ressemblera le projet "Les Arènes"?        Tanger : Deux faussaires de billets de banque condamnés à 10 ans de prison chacun    Laâyoune : En 24 h, 7 suspects recherchés tombent dans les filets de la police    Oulad Mogador Music Action : Trois jeunes groupes sélectionnés    «Le groupement artistique» honore Mohamed Belmou    «Ana nabghiha», nouveau single de Cheb Kadil    SM le Roi reçoit les nouveaux walis et gouverneurs    Sécurité routière: El Otmani appelle à accélérer la mise en œuvre de la stratégie nationale    Derby de l'Oriental : Une affaire entre voisins    MIFA Group: 70 ans d'expertise    Les profondes divergences entre Washington et les pays européens    Top 5 des meilleurs buteurs actuels d'Europa League    Commerce en Afrique. Le Maroc approuve l'accord sur la zone de libre-échange    Semences. La SONACOS poursuit la diversification de ses marchés    Venezuela : L'armée déterminée à empêcher l'entrée de l'aide    Bernie Sanders, candidat à la présidentielle 2020, veut croire à la victoire    Une justice propre aux mineurs au Maroc ?    Exploitation et abus sexuels : Une Marocaine dans le Comité consultatif de l'ONU    Brexit : May de retour à Bruxelles, face une UE inflexible    Le GBM approuve le cadre de partenariat 2019-2024 avec le Maroc    Said Ahmiddouch installé nouveau Wali de Casablanca-Settat    Première enquête sur les hépatites virales au Maroc    Edito : Du sang neuf    Institut français du Maroc, de la culture pour tous    Aziz Idamin : Le mouvement marocain des droits de l'Homme n'a pas été en mesure de suivre les mutations internationales    Habib El Malki s'entretient avec la ministre indienne des A.E    Wenger : Vieira et Henry ont tout pour devenir des entraîneurs remarquables    Disparition de Sala: Cardiff envisage un recours pour négligence contre Nantes    Divers    Au Cap, des blessés de la vie apprennent à "voler" sur les vagues    Les militants "5 Etoiles" évitent un procès à Matteo Salvini    Insolite : Député chômeur    Administration, établissements publics, collectivités territoriales et enseignement en grève    Les infos insolites des stars : Michael Jackson    Jean- François Girault : La France et le Maroc partagent beaucoup d'affinités dans le domaine de la culture et de l'art    Droits de l'Homme au Maroc : Des avancées indéniables sauf qu'il y a un "mais" tenace    Espagne. Un nouveau format pour la Supercoupe    Décès du célèbre couturier Karl Lagerfeld    Le régime algérien à bout de souffle: Le muthos… ne tue pas    Saddiki gène le Raja et Carteron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmani : Le Maroc « parie sur la transformation digitale »
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 01 - 2019

Le Maroc parie sur la transformation digitale afin de réaliser un saut qualitatif en matière de développement économique et social et ce en application des hautes orientations royales, a déclaré, vendredi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.
Le Roi Mohammed VI ne cesse d'insister dans Ses discours, notamment ceux du Trône de 2018 et du Sommet extraordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine (UA) tenu l'année dernière à Kigali, sur la nécessité de tirer profit des opportunités qu'offrent les technologies de l'information pour accélérer la réalisation des objectifs de développement, a souligné M. El Otmani qui présidait le deuxième conseil d'administration de l'Agence de développement du digital, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.
Le Chef du gouvernement a fait savoir que le Maroc a besoin, plus que jamais, d'une vision intégrée qui traduit la transformation digitale envisagée dans le Royaume, garantit l'utilisation maximale des technologies numériques, la création de nouveaux modèles offrant plus de confort aux citoyens dans leurs relations avec l'administration publique et créant un climat propice à l'amélioration de la compétitivité des entreprises marocaines, et facilite la concrétisation de l'ambition marocaine visant l'intégration économique africaine.
Lors de cette réunion consacrée à l'évaluation de l'action de l'Agence une année après son lancement et l'exploration des horizons de son travail pour contribuer au chantier de la mise en œuvre de la stratégie numérique dans le Royaume, M. El Otmani a mis l'accent sur les réalisations importantes de l'administration marocaine dans le domaine numérique et des technologies de l'information, notamment la déclaration électronique des impôts des grandes et moyennes entreprises et l'octroi de certaines autorisations.
Il s'agit également de la digitalisation des procédures douanières et des opérations export/import, l'adoption du paiement par téléphone mobile à travers un partenariat public-privé et l'émergence d'entreprises marocaines dans les domaines du paiement électronique et des applications informatiques, a-t-il ajouté.
El Otmani a, à cet égard, insisté sur la nécessité de disposer d'une stratégie numérique, actualisée et intégrée, à partir de laquelle sont basés tous les projets de développement numérique au Maroc, qui assure l'accélération de la réalisation et l'efficacité, tout en rappelant certains axes importants tels que le développement des infrastructures numériques et l'exploitation la plus appropriée des ressources et des services, l'élaboration d'un plan d'éducation et de formation clairement défini pour la réhabilitation du capital humain dans ce domaine et l'adéquation effective des textes légaux et réglementaires nécessaires pour suivre les développements attendus.
M. El Otmani a souligné que l'année précédente était celle de la mise en place des structures de gestion de l'Agence, précisant que le développement accéléré est la principale caractéristique de son champ d'action, ce qui nécessite une accélération de la cadence des réalisations.
Il a ainsi appelé l'Agence à redoubler les efforts en vue de se rattraper, appelant l'ensemble des intervenants à lui offrir l'appui nécessaire afin qu'elle puisse réaliser les objectifs escomptés.
Le Chef du gouvernement a également mis l'accent sur la nécessité d'activer les comités de gouvernance émanant du Conseil d'administration, appelant les membres dudit Conseil à fournir davantage d'efforts afin de faire de l'Agence une locomotive de transformation digitale au Maroc.
Pour leur part, les membres du Conseil ont exprimé leurs remerciements et encouragements à l'Agence, eu égard à la nature des projets exposés, appelant cet établissement à veiller à la coordination avec l'ensemble des secteurs et institutions concernés afin de garantir les conditions de convergence et d'efficience nécessaires à la réussite de ce chantier.
Lors de cette réunion, le Conseil a adopté le plan d'action de l'Agence et son budget 2019, ainsi que la composition du comité d'audit, d'innovation et d'investissement émanant du Conseil d'administration.
En outre, le Conseil a chargé l'Agence de présenter une étude de faisabilité sur le projet de création de son siège et de présenter une proposition dans un délai de trois mois au sujet des orientations générales en matière de développement numérique.
Ont notamment pris part à cette réunion, le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l'Administration de la Défense nationale, le ministre chargé de la Réforme de l'Administration et de la Fonction publique, le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, les secrétaires généraux des secteurs concernés, les directeurs des institutions et entreprises publiques et des représentants du secteur privé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.