Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht
Publié dans La Nouvelle Tribune le 20 - 03 - 2019

Les électeurs néerlandais se rendent aux urnes mercredi pour des élections provinciales qui prennent des allures de référendum sur la politique du Premier ministre centriste Mark Rutte, dont la fin de la campagne électorale a été marquée par une fusillade sanglante à Utrecht.
Possible attaque terroriste, la fusillade dans un tramway lundi à Utrecht (centre des Pays-Bas), qui a fait trois morts, a encouragé des partis de droite à propulser le sujet de l'immigration au premier plan des derniers débats de la campagne électorale dans un pays sous le choc. Un suspect d'origine turque a été arrêté et la piste terroriste est étudiée « sérieusement ».
Le scrutin sera suivi avec intérêt au delà des frontières à l'approche des élections européennes en mai, qui pourraient voir une forte poussée des partis populistes.
Au lendemain de la fusillade d'Utrecht, tous les partis politiques ont interrompu leur campagne pour ces élections provinciales, qui servent à élire les membres de la chambre haute du parlement.
A l'exception du parti populiste et eurosceptique Forum voor Democratie (FvD) de Thierry Baudet qui a poursuivi ses activités avec un rassemblement lundi soir à Scheveningen, un quartier de La Haye, suscitant de vives critiques de la part des autres formations.
– « Dégoûtant » –
Lors de son meeting, le jeune et télégénique Thierry Baudet n'a pas hésité à accuser le gouvernement de M. Rutte de mener une politique d'immigration « naïve ». Il a déclaré qu'un « changement de cap s'imposait, sinon cela se produira plus souvent aux Pays-Bas », en référence à l'attaque d'Utrecht.
Le refus de M. Baudet d'interrompre sa campagne a suscité la réprobation de plusieurs députés et a été qualifié de « dégoûtant » par Rob Jetten, chef du parti progressiste de gauche D66, membre de la coalition gouvernementale.
M. Baudet est connu pour ses propos controversés. Il a notamment jugé que « les femmes en général excellent moins professionnellement et sont moins ambitieuses ». Il a justifié son choix de poursuivre ses meetings en estimant que « nombre de réactions (à la fusillade) semblaient un peu superficielles et pas sincères ».
D'après les sondages, la coalition gouvernementale de centre-droit, constituée de quatre partis, risque de perdre son infime majorité à la chambre haute.
Les observateurs et les médias néerlandais prédisent une victoire de GroenLinks, parti écologiste de gauche mené par Jesse Klaver, un jeune politicien connu à l'étranger pour sa ressemblance avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau.
– « Référendum sur Rutte » –
A l'autre extrémité, le parti de Thierry Baudet pourrait venir titiller la formation de Geert Wilders, député populiste anti-islam à la chevelure platine. S'ils joignent leurs forces, ces deux partis pourraient former le plus grand bloc d'opposition à la chambre haute.
Aux yeux du Parti socialiste (SP), ces élections sont clairement un « référendum sur Rutte », même si ce dernier a déjà déclaré qu'il ne se retirerait pas en cas de perte de la majorité gouvernementale. Dans ce cas, il sollicitera le soutien d'autres formations politiques pour faire voter les lois de la coalition, a-t-il précisé.
Mark Rutte est au pouvoir depuis huit ans. Après avoir joué un rôle-clé dans les négociations sur le Brexit entre l'Union européenne et Londres, un avenir lui est prédit à Bruxelles.
Le scrutin de mercredi permettra l'élection de quelque 570 représentants dans les 12 provinces du pays. Ces dernières désigneront à leur tour les délégués qui siègeront en leur nom à la chambre haute qui compte 75 sièges.
Le taux de participation aux élections provinciales est traditionnellement faible: 56% en 2011 et près de 48% en 2015. A titre de comparaison, en 2017, 82% des électeurs se sont rendus aux urnes pour les élections législatives qui permettent d'élire les députés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.