L'émir de Qatar reçoit Wali Bank Al-Maghrib    Aéroport Mohammed V: Arrestation d'un Sénégalais faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international    Météo: les prévisions de ce mardi    Bolsonaro, roi Salmane, Mahmoud Abbas, ... félicitent le roi à l'occasion de l'indépendance du royaume    Coupe du Trône: Hay Mohammadi en ébullition après la victoire du TAS    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Coupe du Trône : sacre historique du TAS    Décès du journaliste et militant Mustapha Iznasni    Nouzha Bouchareb participe au Salon Al Omrane Expo MDM à Paris    Google fête l'indépendance du Maroc    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Le BCIJ arrête deux présumés terroristes à Rabat    23.000 candidats aux concours des enseignants-cadres à Tanger    Les participants au 12ème Forum MEDays adoptent la Déclaration de Tanger    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Le Onze national accroché par la Mauritanie    Coupe du Trône : Le HUSA et le TAS pour l'ultime acte    Euro 2020 : Allemagne et Pays-Bas décrochent leur qualification    Devoxx 2019 : Les développeurs en conlave à Agadir    Le Premier secrétaire s'entretient avec l'ambassadrice de l'UE au Maroc    Driss Lachguar reçoit une délégation du gouvernement de la jeunesse marocaine    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son appui au Plan d'autonomie    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Salon du livre de l'enfant et de la jeunesse    Le grand maître du cinéma européen, Costa Gavras, à la rencontre des étudiants marocains    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Le PPS et la Loi de Finances 2020    Lutte ouvrière!    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie : Arrestation du PDG du premier groupe privé et d'autres industriels
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 04 - 2019

La gendarmerie algérienne a arrêté lundi l'homme d'affaires Issad Rebrab, considéré comme la première fortune d'Algérie, pour « fausse déclaration concernant le mouvement de capitaux », a annoncé la télévision d'Etat.
M. Rebrab est le PDG du premier groupe privé d'Algérie, Cevital, un conglomérat actif dans l'électronique, la sidérurgie, l'électroménager et le BTP qui emploie 12.000 personnes et a racheté des entreprises en France (groupe électroménager Fagor Brandt entre autres).
L'arrestation du PDG de Cevital intervient quelques heures après celle, dimanche, de quatre frères, tous hommes d'affaires et membres de la famille Kouninef, à la tête d'un empire allant de l'agroalimentaire au génie civil pétrolier.
Si la famille Kouninef est réputée proche de Saïd Bouteflika, frère et puissant ex-conseiller de l'ancien chef de l'Etat, Cevital avait déclaré début mars soutenir le mouvement de contestation secouant l'Algérie pour protester contre la candidature à un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika. Son PDG s'était montré critique du gouvernement ces dernières années.
« La gendarmerie a arrêté ce matin Issad Rebrab, PDG du groupe Cevital. Il est soupçonné de fausse déclaration concernant le mouvement de capitaux de et vers l'étranger, surfacturation, importation de matériel usagé en dépit de l'octroi d'avantages bancaires, fiscaux et douaniers (destinés au matériel neuf) », a indiqué la TV d'Etat dans un bandeau.
Selon ce média officiel, M. Rebrab « sera déféré devant le procureur du tribunal de Sidi Mhamed à Alger immédiatement après la fin de son audition par le juge d'instruction ».
« Je me suis présenté de nouveau ce matin à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid (à Alger). Nous poursuivrons l'étude de l'affaire de nos équipements retenus au port d'Alger depuis juin 2018 », avait tweeté de son côté M. Rebrab plus tôt dans la matinée.
La télévision d'Etat a également annoncé l'arrestation dimanche soir de quatre des frères Kouninef.
Ils doivent être entendus dans le cadre d'une information judiciaire entre autres pour « non-respect des engagements contenus dans des contrats conclus avec l'Etat, trafic d'influence pour obtenir d'indus avantages » avant d'être présentés au parquet, selon cette source.
L'ex-Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia et l'actuel ministre des Finances Mohamed Loukal se sont vus remettre une convocation lundi pour être entendus par le parquet d'Alger dans le cadre d'une enquête pour « dilapidation de deniers publics », a par ailleurs révélé la télévision d'Etat.
L'Algérie est le théâtre depuis le 22 février de manifestations massives déclenchées par la candidature à un nouveau mandat de M. Bouteflika. qui se sont transformées en contestation de tout le régime. M. Bouteflika a démissionné le 2 avril, mais les manifestations se poursuivent pour exiger le départ de tous les hauts responsables du « système ».
Le chef d'état-major de l'armée, le général Gaïd Salah, avait appelé le 16 avril la justice à « accélérer la cadence » dans les enquêtes ouvertes pour corruption contre des hommes d'affaires liés à l'ancien clan présidentiel.
Début avril, l'ex-patron des patrons algériens, Ali Haddad, riche homme d'affaires, également proche de M. Bouteflika, avait été écroué après avoir été arrêté alors qu'il se rendait en Tunisie.
Au lendemain de son arrestation, la justice avait annoncé l'ouverture d'enquêtes sur des faits de corruption et de transferts illicites de capitaux.
Elle avait également interdit à un certain nombre de personnes de quitter l'Algérie, sans donner de noms, mais la presse avait révélé ceux d'une dizaine d'influents hommes d'affaires, tous liés à l'entourage du chef de l'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.