Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Elections européennes: Les réformes passées au crible    Zéro mika: La réforme relancée    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Insolite : Trahi par Facebook    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars
Publié dans La Nouvelle Tribune le 25 - 04 - 2019

Facebook s'attend à payer trois à cinq milliards de dollars d'amende aux Etats-Unis en raison de sa gestion très controversée des données personnelles. Mais malgré les scandales, le réseau social engrange toujours plus de chiffre d'affaires et d'usagers.
Rassurés sur ces indicateurs, les investisseurs se sont rués sur le titre, qui prenait 7,6% vers 23H00 GMT dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street.
Le réseau, qui a quand même affiché 2,43 milliards de dollars de bénéfice net, a inscrit dans ses comptes 3 milliards de dollars en prévision d'une probable amende de l'agence fédérale de régulation du commerce, la FTC, un chiffre qui pourrait même atteindre au final 5 milliards de dollars.
Le groupe pourrait être sanctionné pour avoir enfreint un accord datant de 2011, aux termes duquel il s'engageait au respect des données personnelles et à la transparence quant à leur utilisation à des fins publicitaires. La FTC avait ouvert des investigations après l'éclatement en mars 2018 du scandale des fuites de données vers Cambridge Analytica.
« Nous estimons que la fourchette de perte dans ce dossier se situe entre 3 et 5 milliards de dollars. Le dossier reste en cours et il n'y a aucune certitude quant à la date et aux termes définitifs », a précisé le réseau social.
Ses responsables se sont contentés, pendant une conférence téléphonique avec des analystes, de confirmer des discussions avec la FTC. Un accord négocié, pratique courante aux Etats-Unis, permet d'éviter un procès, potentiellement fort dommageable pour la société.
– Répercussions –
Même si le groupe a financièrement montré sa solidité au premier trimestre, l'analyste Debra Aho Williamson (eMarketer) a toutefois conseillé aux annonceurs publicitaires –qui fournissent au groupe la quasi-totalité de ses revenus grâce justement aux données personnelles qui permettent de cibler les pubs– de « prendre note » des 3 milliards provisionnés pour la FTC.
« C'est une nouvelle importante et tout accord avec la FTC pourrait avoir des répercussions sur les façons dont les annonceurs pourront utiliser la plateforme à l'avenir », a-t-elle ajouté.
En effet, ce type d'accord comprend en général des engagements de la part de l'entreprise sanctionnée. En l'espèce, Facebook pourrait par exemple devoir promettre une utilisation plus limitée des données personnelles.
Pour autant, les ennuis de Facebook ne cesseront pas après un éventuel accord avec la FTC: le gendarme boursier, la SEC, ainsi que le ministère de la Justice enquêtent aussi sur les pratiques de Facebook, qui font également l'objet de plaintes venant d'Etats américains ou d'actionnaires, sans compter les poursuites dans d'autres pays.
Le patron Mark Zuckerberg n'a pas évoqué la FTC mercredi et a essentiellement répété son projet annoncé en mars d'amorcer un virage fondamental vers une plateforme plus intime et plus soucieuse de la vie privée, faisant la part belle aux formats éphémères (comme les petits montages « Stories ») et messageries privées, par opposition au traditionnel « fil d'actualités ».
Ce changement de stratégie prendra « cinq ans, voire plus », a redit le jeune multimilliardaire.
– Toujours plus –
Coté finances et popularité, Facebook a une nouvelle fois montré sur le premier trimestre qu'il était toujours solide.
« Nous avons fait des investissements importants dans la sûreté et la sécurité tout en continuant à faire croître nos utilisateurs et notre activité. Ce trimestre a une nouvelle fois montré que nous pouvons faire les deux », s'est félicité la numéro deux Sheryl Sandberg.
A 15,1 milliards (+26%), le chiffre d'affaires est un peu au-dessus des attentes. Le nombre d'utilisateurs mensuels actifs est de 2,38 milliards (+8%), comme attendu. Le groupe estime en outre que 2,7 milliards de personnes utilisent Facebook, Instagram, Messenger, ou WhatsApp chaque mois.
Ces chiffres confirment toutefois le ralentissement de la croissance du groupe, qui va perdurer. A titre de comparaison, l'an dernier à la même époque, le chiffre d'affaires avait augmenté de 49% par rapport à l'année précédente, tandis que le nombre d'usagers mensuels croissait de 13%.
Facebook a encore beaucoup embauché (+36% à 37.773 employés), des recrutements destinés en particulier à mieux contrôler les contenus qui circulent sur la plateforme, l'autre sujet qui vaut à Facebook de violentes critiques à travers le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.