Inde. 43 morts suite à l'incendie d'une usine    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Le Polisario sur la sellette    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Damir appelle à l'interdiction de toute instrumentalisation politique de la religion    La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Le PPS au Parlement    SOS Littoral: La tête dans le sable    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HCP : Les Cahiers du plan publient une étude démographique du Maghreb
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 05 - 2019

La population du Maghreb est estimée à près de 100 millions d'habitants, soit environ 1,3% de la population mondiale et 7,8% de celle de l'Afrique, selon une étude publiée dans le 52ème numéro des Cahiers du plan.
Cette population est essentiellement concentrée en Algérie et au Maroc, avec respectivement 42,1% et 35,3%, la Tunisie vient loin derrière avec 11,7%, suivie de la Libye (6,5%) et de la Mauritanie (4,5%), indique l'étude intitulée « Démographique maghrébine: Situation et perspective ».
Les taux moyen d'accroissement démographique du Maroc, de la Tunisie, de la Libye et de l'Algérie, estimés respectivement à 1,06% , 1,10%, 1,4 % et 1,7 % pour l'année 2018, dénotent un alignement rapide du comportement reproductif des populations de ces pays sur celui des pays occidentaux et asiatiques plus développés, souligne la publication du HCP.
La Mauritanie affiche, de son côté, un taux de 2,8% en raison d'une fécondité encore assez élevée et de l'inertie démographique inscrite dans sa pyramide des âges.
Ces rythmes de l'évolution démographique, qui expriment une maîtrise relative de la croissance des populations dans les trois pays du Maghreb central, n'excluent pas la persistance d'une pression démographique, souligne la même source, notant que même avec un taux d'accroissement annuel moins fort de 1,06 %, le Maroc connaîtra annuellement la naissance d'une ville moyenne de plus de 300.000 habitants.
« Autrement dit, dans les années à venir, le Maghreb sera plus peuplé, et les besoins actuels, toutes choses égales par ailleurs en termes d'éducation, de santé, d'emploi, de logement, d'énergie, d'eau, d'infrastructures physiques et sociales, continueront à peser plus lourdement », relève l'étude qui analyse la dynamique démographique des pays du Maghreb et les divers changements l'ayant affectée de 1980 à 2018 ainsi que leur impact sur les situations économiques et sociales.
L'étude met également en exergue les effets de la transition démographique au Maghreb avec son corollaire la tendance à la baisse des effectifs de la population.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.