Distribution automobile : Comicom rafle la carte Mahindra    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    Faits divers    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Artisanat à Fès. 42 MDH pour le développement des compétences    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Israël démolit des maisons palestiniennes près de Jérusalem    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    Accord de pêche. La flotte espagnole est de retour    Dakhla devient une référence nationale    Les prix des produits alimentaires en légère hausse, tirés par les légumes    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    Corée du Nord. Un taux de participation aux votes de 99.98%    Tanger. 20 blessés à cause de l'écroulement d'un manège    La traite humaine nargue la loi 27-14    Mobilisation exceptionnelle pour lutter contre un vaste incendie au Portugal    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    Les atouts touristiques de la région de Dakhla-Oued Eddahab mis en avant à Prague    Bounedjah Le réveil magique de la machine à buts des Fennecs    Les tops et les flops de l'édition égyptienne    Une approche qui n'est pas du goût de tous    C'est parti pour la 6ème édition du Festival Al Haouz    Show haut en couleur de Hamid Bouchnak et Hatim Ammor au Festival international du raï    Débat à Essaouira sur le rôle des jeunes dans la préservation du patrimoine gnaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine
Publié dans La Nouvelle Tribune le 14 - 06 - 2019

Un Donald Trump factice à frapper avec un marteau: si c'est certainement l'article le moins « high tech » présenté lors d'un salon de l'électronique à Shanghaï, il fait fureur auprès des visiteurs chinois en pleine guerre commerciale entre Pékin et Washington.
Un stand « anti-stress » installé au Consumer Electronics Show (CES) Asia — le pendant asiatique du célèbre salon technologique organisé à Las Vegas — livre en pâture une tête du président américain montée sur ressort.
« Ce serait encore mieux si je pouvais utiliser mes mains et mes pieds. Le marteau, ce n'est pas aussi jouissif », explique Wang Dongyue, un participant, après avoir donné un grand coup de maillet au faux Trump.
« Pour être honnête, je n'ai pas une bonne impression de lui, car il n'est pas vraiment amical envers la Chine en ce moment », déclare le jeune homme de 31 ans.
Cette fausse tête de Donald Trump a été installée par l'entreprise japonaise Soliton Systems, active notamment dans l'intelligence artificielle.
Le salon de Shanghaï, organisé par le syndicat professionnel américain de l'électronique (CTA), s'est ouvert mardi en pleine escalade de la guerre commerciale.
La Chine et les Etats-Unis s'imposent désormais des droits de douane sur des produits représentant plus de 360 milliards de dollars de commerce bilatéral annuel — un conflit qui ébranle l'économie et les marchés financiers mondiaux.
La technologie est devenue un enjeu crucial de ce bras de fer: Washington fait pression sur les gouvernements à travers le monde afin d'exclure le géant chinois des télécoms Huawei du développement de la 5G.
L'administration Trump soupçonne l'entreprise de pouvoir espionner pour le compte de Pékin, ce que le groupe privé dément catégoriquement.
Le responsable de la stratégie chez Huawei, Shao Yang, a concédé mardi que l'objectif de surpasser Samsung pour devenir le plus grand fabricant mondial de smartphones d'ici fin 2019 « pourrait prendre plus de temps » que prévu, en raison des mesures américaines.
Le conflit en cours ne semblait cependant pas avoir de répercussion visible sur le CES Asia, vitrine des dernières nouveautés du secteur de la technologie, des voitures autonomes, de la reconnaissance faciale et des produits électroniques.
Le président de la CTA, Gary Shapiro, s'est toutefois inquiété dans son discours d'ouverture des droits de douane que s'imposent Pékin et Washington.
« Une guerre commerciale est mauvaise pour toutes les parties concernées », a-t-il souligné au début du salon qui s'achève jeudi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.