411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump attaque ses partenaires et plante le décor d'un G20 tourmenté
Publié dans La Nouvelle Tribune le 27 - 06 - 2019

Voilà qui s'appelle planter le décor: en route pour le G20, Donald Trump s'en est pris aux grands interlocuteurs qu'il va retrouver au Japon pour un sommet tourmenté, sur fond de conflits commerciaux et tensions diplomatiques.
Le président américain, gonflé à bloc depuis qu'il est officiellement en campagne pour sa réélection, a vertement critiqué, en l'espace de deux jours, le Japon, l'Allemagne, l'Inde, sans oublier la Chine.
Autant de pays dont il retrouve les dirigeants vendredi et samedi à Osaka, ville de près de 3 millions d'habitants, deuxième poumon économique du Japon.
Alors que Pékin et Washington bataillent désormais ouvertement pour la domination économique et technologique du monde, la rencontre bilatérale prévue samedi entre Donald Trump et Xi Jinping, déjà arrivé à Osaka, fait figure de sommet dans le sommet.
Les Etats-Unis menacent d'imposer des droits de douane punitifs sur toutes leurs importations de Chine, de quoi faire dérailler une croissance mondiale déjà ralentie, et affoler des marchés financiers déjà fébriles.
« L'économie de la Chine s'effondre, ils veulent un accord », a asséné Donald Trump, dans un entretien mercredi avec la chaîne Fox Business News.
L'agence officielle chinoise a elle critiqué jeudi un « certain pays du G20 » qui cherche à « faire plier ses partenaires commerciaux face à des exigences déraisonnables. »
La majorité des experts tablent pourtant sur une trêve à Osaka dans le long conflit commercial des deux géants économiques.
– « Mini-accord » –
David Dollar, du centre de réflexion Brookings Institution, croit possible un « mini-accord », avec des taxes suspendues côté américain, et des achats accrus de matières premières agricoles américaines côté chinois.
Mais la reprise des discussions « pourrait finir en déception parce que les deux parties semblent bien éloignées l'une de l'autre », avertit-il néanmoins.
Donald Trump veut à toute force réduire le colossal déficit commercial américain envers la Chine. Cette dernière n'entend guère brider ses ambitions, notamment technologiques.
Le président américain a aussi attaqué presque méthodiquement ces dernières heures les alliés traditionnels des Etats-Unis.
Il a ainsi tourné en dérision la dépendance du Japon à l'égard de la protection militaire américaine. Donald Trump a assuré que Washington n'hésiterait pas à partir en guerre pour son allié, mais ajouté que si les Etats-Unis étaient attaqués, les Japonais se contenteraient de « regarder sur leur téléviseur Sony. »
Donald Trump a aussi qualifié mercredi l'Allemagne de « partenaire défaillant » profitant à bon compte de la puissance militaire américaine, l'un de ses thèmes de prédilection.
La chancelière Angela Merkel, au programme des tête-à-tête du président américain vendredi, appréciera.
Le Premier ministre indien Narendra Modi saura aussi à quoi s'en tenir pour sa rencontre bilatérale le même jour avec le président américain.
Depuis son avion Air Force One, Donald Trump s'en est pris jeudi aux taxes douanières « inacceptables » imposées par l'Inde, que les Etats-Unis veulent contraindre à ouvrir davantage son marché.
Iran et climat –
Pas de tweet ou de commentaire rageur jusqu'ici contre Vladimir Poutine, avec qui Donald Trump doit également s'entretenir à Osaka.
Washington et Moscou sont des protagonistes de premier plan dans les tensions autour de l'Iran.
Donald Trump multiplie les avertissements contre Téhéran et évoque désormais une guerre qui « ne durerait pas longtemps » contre l'Iran. La Russie cherche jusqu'ici, comme la Chine et les Européens, à calmer le jeu.
Dans ce climat chauffé à blanc, le Japon, pays hôte, s'efforce de rassembler toutes les signatures sous le communiqué final du sommet.
Une tâche qui s'annonce « difficile », en particulier sur la question du climat, a reconnu le président du Conseil européen Donald Tusk lors d'un entretien avec le Premier ministre Shinzo Abe, selon une source gouvernementale japonaise.
Rédiger un communiqué final du G20 est traditionnellement un casse-tête pour les diplomates, qui négocient chaque virgule. Mais la mission semble devenue impossible avec une administration Trump qui raye à tout va les formulations auparavant consensuelles, en faveur du libre échange ou de l'accord de Paris sur le Climat.
« Si, pour se mettre d'accord dans une salle à 20, on n'est pas capable de défendre l'ambition climatique, ce sera sans la France. C'est simple! », a déjà averti le président français Emmanuel Macron.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.