Les 4 priorités du PLF 2020    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Liban: Le Hezbollah dit avoir abattu un « drone israélien » à la frontière
Publié dans La Nouvelle Tribune le 09 - 09 - 2019

Le Hezbollah libanais a annoncé lundi avoir abattu un « drone israélien » au moment où celui-ci traversait la frontière avec le Liban, une semaine après une confrontation entre le mouvement chiite et l'Etat hébreu.
Dans un contexte de tensions croissantes au Moyen-Orient, des frappes aériennes dans l'extrême est de la Syrie ont par ailleurs visé des positions de forces iraniennes et de milices alliées, tuant 18 combattants selon une ONG, qui n'a pas été en mesure d'identifier leurs auteurs.
L'armée israélienne a assuré de son côté que des roquettes avaient été tirées « sans succès », dans la nuit, depuis la Syrie vers l'Etat hébreu, ennemi juré de Téhéran et du Hezbollah, qui interviennent militairement au côté du régime syrien.
Au Liban, le Hezbollah a annoncé avoir utilisé « les armes appropriées » contre « un drone israélien au moment où il traversait la frontière » en direction de la localité de Ramieh (sud), selon un communiqué.
« Le drone a été abattu à l'extérieur de la localité et se trouve entre les mains » de combattants du mouvement chiite, selon le texte.
L'armée israélienne a rétorqué qu'un de ses drones était « tombé en territoire libanais » dimanche, sans autre précision sur l'origine de cet incident. Une porte-parole de l'armée a assuré qu'il n'y avait « pas de risque » que d'éventuelles informations du drone puissent être décryptées.
L'incident intervient après une poussée de fièvre il y a une semaine entre l'Etat hébreu et le Hezbollah, marquée par des échanges de tirs à la frontière.
L'organisation chiite avait annoncé le 1er septembre avoir tiré des missiles antichars sur un véhicule blindé dans le nord d'Israël. L'armée israélienne a riposté en bombardant le sud du Liban, provoquant des incendies limités dans des zones boisées.
– Drones explosifs –
Poids lourd de la vie politique au Liban, le Hezbollah est considéré comme un groupe « terroriste » par Israël et les Etats-Unis.
Il est militairement engagé au côté de Téhéran et du régime de Damas dans le conflit en Syrie, où leurs positions sont régulièrement la cible de bombardements israéliens.
L'escalade des dernières semaines a débuté après une frappe d'Israël en Syrie qui a tué deux combattants du Hezbollah, le 24 août.
Elle a été suivie, quelques heures plus tard, par l'envoi de deux drones chargés d'explosifs contre la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah. Le mouvement chiite a accusé Israël, qui n'a jamais commenté.
Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah avait promis une réponse et s'était engagé à abattre les drones israéliens qui entreraient au Liban.
Le mouvement avait indiqué que les tirs du 1er septembre étaient une riposte à la frappe en Syrie, tout en avertissant qu'il allait abattre un drone israélien dans l'espace aérien libanais en réponse à l'attaque sur son bastion de la banlieue sud.
La dernière grande confrontation en date entre Israël et le Hezbollah remonte à la guerre de 2006 qui avait dévasté le Liban et fait plus de 1.200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, en majorité des militaires.
Israël a récemment accusé le Hezbollah et son allié iranien de travailler sur le territoire libanais à convertir des roquettes en missiles de précision pouvant causer des dommages importants.
– Roquettes contre Israël –
Ces dernières années, l'hostilité persistante entre Israël et le Hezbollah s'est notamment manifestée en Syrie, où une guerre complexe impliquant de nombreux belligérants se poursuit.
Dans la nuit de dimanche à lundi, des roquettes ont été tirées « sans succès » depuis les environs de Damas vers Israël par des « milices chiites » opérant en Syrie sous le commandement de la force al-Qods des Gardiens de la Révolution iraniens, a annoncé l'armée israélienne sur son compte Twitter.
Sans qu'il ne soit possible de dire si ces raids sont liés, des frappes aériennes dans l'est syrien ont visé des positions de forces iraniennes et de milices alliées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
« Dix-huit combattants ont été tués, mais leur nationalité n'est pas encore déterminée », a précisé l'ONG.
L'attaque a eu lieu près de la frontière avec l'Irak, dans la région de Boukamal (province de Deir Ezzor).
En juin 2018, des frappes dans le secteur avaient tué 55 combattants des forces pro-régime –notamment syriens et irakiens, selon l'OSDH.
Un responsable américain s'exprimant à Washington sous couvert de l'anonymat avait imputé la frappe à Israël, mais l'armée israélienne avait refusé tout commentaire.
A Deir Ezzor, une alliance de combattants kurdes et arabes est également sur le terrain, soutenue par les avions de la coalition internationale emmenée par Washington, qui par le passé avait reconnu avoir bombardé des forces prorégime.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.