Les 4 priorités du PLF 2020    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Canada: Trudeau rattrapé par une vieille photo de « blackface »
Publié dans La Nouvelle Tribune le 19 - 09 - 2019

Justin Trudeau a présenté mercredi ses « profondes excuses » pour s'être maquillé le visage en noir lors d'une soirée déguisée en 2001, quelques heures après la publication d'une photo embarrassante qui pourrait brouiller l'image du Premier ministre sortant, à un mois des législatives.
« C'est quelque chose que je ne considérais pas comme raciste à l'époque, mais je reconnais aujourd'hui que c'était raciste, et j'en suis profondément désolé », a rapidement réagi, l'air contrit, le candidat libéral lors d'un point-presse impromptu en marge de sa campagne.
Quelques heures plus tôt, le magazine américain Time publiait une photo en noir et blanc qui a fait l'effet d'une bombe au Canada, une semaine après le début de la campagne électorale: on y voit un jeune Justin Trudeau, alors âgé de 29 ans, souriant, entouré de quatre femmes, portant un turban, le visage et les mains recouverts de maquillage foncé.
Cette pratique controversée, dite du « blackface » ou « brownface », est considérée comme raciste. La photo, tirée d'un album de fin d'année de l'école de Vancouver où M. Trudeau enseignait, a été prise lors d'une soirée de l'école privée sur le thème des Mille et une Nuits.
« Je suis déguisé avec un costume d'Aladdin et je me suis maquillé. Je n'aurais pas dû le faire », a-t-il expliqué, plaidant à plusieurs reprises l'erreur de jeunesse, et se confondant en excuses.
« C'était une erreur (…) Je regrette profondément. Je m'excuse profondément. Je suis vraiment désolé », a-t-il ajouté, tout en excluant de démissionner.
Interrogé pour savoir si cette photo allait modifier sa campagne, au moment où son parti libéral est au coude-à-coude avec les conservateurs, M. Trudeau a assuré qu'il « demandait aux Canadiens de le pardonner ». « Je suis déçu par moi-même. Je suis furieux de l'avoir fait. Je présente mes excuses. »
« Toute ma vie j'ai travaillé pour créer des opportunités pour les gens, pour lutter contre le racisme et l'intolérance », a souligné M. Trudeau, ardent multiculturaliste qui a nommé plusieurs ministres d'origine étrangère dans son gouvernement.
– « Troublant et insultant » –
Plusieurs célébrités ont été épinglées ces dernières années pour avoir arboré un « blackface », pratique qui remonte aux « minstrel shows » américains nés dans la première partie du 19ème siècle, des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour jouer des Noirs et se moquer d'eux.
Les principaux adversaires de Justin Trudeau pour les législatives du 21 octobre ont immédiatement réagi, mettant en doute la personnalité profonde du Premier ministre sortant, qui cultive une image d'ouverture et de tolérance.
« C'est troublant, c'est insultant », a réagi Jagmeet Singh, chef du Nouveau parti démocratique (NPD). M. Singh, de confession sikhe et portant un turban, est également le premier chef de parti fédéral issu d'une minorité visible. « Les blackfaces, c'est rire de quelqu'un pour ce qu'il vit, ce qu'il est ».
M. Singh a remis en question l'honnêteté du Premier ministre: « Il y a le M. Trudeau public, honnêtement il est très sympathique, chaleureux. Mais en coulisses, on dirait qu'il y a un différent M. Trudeau. »
Le chef des conservateurs Andrew Scheer, qui n'a cessé de questionner la sincérité de M. Trudeau, épinglé par un rapport officiel pour avoir fait pression sur son ancienne ministre de la Justice dans une procédure judiciaire, a immédiatement saisi l'occasion pour dénoncer le « manque de jugement » du Premier ministre.
« Je suis choqué et déçu », a-t-il déclaré lors d'une brève déclaration en fin de soirée. Pour lui, cette nouvelle affaire montre que M. Trudeau « n'est pas digne de gouverner ce pays ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.