Crowdfunding: Le mode opératoire    arrestation d'un individu impliqué dans une grande opération d'escroquerie à Casablanca    CGEM : Le futur patron fait le point sur son programme    S.M le Roi lance la réalisation d'une Cité des arts et de la culture et inaugure un complexe intégré de l'artisanat    Les réformes politiques et la résilience du tourisme devraient stimuler la reprise de la croissance du Maroc    Un consortium maroco-français va construire une centrale solaire de 120 MWp à Gafsa en Tunisie    Des milliers de binationaux en plus    Le Maroc exprime son profond étonnement quant à son exclusion de la conférence sur la Libye    Liga : Le Real prend provisoirement les commandes    Premier League : City cale déjà, Chelsea surpris par Newcastle    Le Sept national se qualifie au deuxième tour de la CAN de handball    La prestation de Hakim Ziyech avant qu'il se blesse    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées    L'œuf n'est pas mauvais pour la santé    Masterclass sur "la VATS lobectomy" au profit de 12 spécialistes de la chirurgie thoracique    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Signature à Pékin de deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Mohamed Marouazi : Mes ambitions vont plus loin que d'être un acteurc    Forum stratégique maroco-égyptien : les participants saluent l'ouverture de consulats dans les provinces du sud    Entretien téléphonique entre le roi et le président français    Marrakech : 3 individus sous les verrous pour vente illégale de contraceptifs prohibés    L'ambassadeur Omar Hilale reçu par le président du Togo    Mise en échec d'une tentative d'assaut collectif de clandestins subsahariens contre le préside occupé de Sebta    La Vision Royale d'un développement durable et intégré du monde rural    Le grand rendez-vous!    Fonction publique : Plus de 240 000 postes créés en 10 ans    Le président du Togo reçoit l'ambassadeur Omar Hilale    Moscou à la veille de réformes constitutionnelles…    Abyaba promet la réhabilitation des sites historiques de Safi    Au Liban, les heurts entre manifestants et forces de l'ordre font près de 400 blessés    Le rallye "Africa Eco Race" arrive au Sénégal    Secousse tellurique de magnitude 3,0 dans la province de Nador    Bachikh, des rituels pour implorer la fertilité lors du début de la campagne agricole    Mon berbère à moi    Latifa Serghini livre le récit de vie Jilali Gharbaoui    Le Roi reçoit un appel téléphonique d'Emmanuel Macron    Yémen : au moins 70 soldats de l'armée tués dans une attaque attribuée aux houthistes    Le temps qu'il fera ce dimanche    Hamza mon bb : Soukaina Glamour comparaîtra devant le tribunal le 23 janvier    Voici les points du communiqué du ministère des Affaires étrangères au sujet de la conférence de Berlin sur la Libye    Le président du RAJA Jawad Ziyat: La Coupe Arabe est un grand objectif pour nous    Programme des principaux matchs du dimanche 19 janvier    Sabah Zidani fait son retour dans les bacs et dévoile sa nouvelle chanson    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    Sud du Maroc : Le Gabon et la Guinée ouvrent à leur tour un consulat    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel
Publié dans La Nouvelle Tribune le 13 - 12 - 2019

L'art Gnaoua a été inscrit, jeudi à Bogotá, par le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.
La candidature de l'art Gnaoua a été approuvée lors de la 14è session annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco qui tient ses travaux du 09 au 14 décembre dans la capitale colombienne en présence de plus de 124 pays, dont le Maroc.
Suite à la validation de la candidature marocaine, l'art Gnaoua vient s'ajouter à sept autres éléments du patrimoine national déjà inscrits sur cette liste, en l'occurrence « L'espace culturel de la place Jemaa el-Fna », « Le Moussem de Tan-Tan », « La diète méditerranéenne », « La fauconnerie », « Le festival des cerises de Sefrou », « Les pratiques et savoir-faire liés à l'arganier » et « La Taskiwin », danse martiale du Haut-Atlas occidental classée comme « nécessitant une sauvegarde urgente ».
La Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité qui compte à ce jour 429 éléments inscrits, vise à assurer une plus grande visibilité aux pratiques culturelles et aux savoir-faire portés par les communautés.
Dans une allocution de circonstance prononcée à cette occasion, l'ambassadeur du Maroc en Colombie, Mme Farida Loudaya, a exprimé la profonde gratitude du Royaume pour la décision de l'Unesco, ajoutant que l'entrée de cet art ancestral sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité est accueillie avec une immense joie au Maroc.
Cette consécration constitue une grande reconnaissance au Royaume du Maroc, ajoutant que la décision du Comité de l'Unesco est un hommage à la richesse du patrimoine culturel et à l'art Gnaoua, symbole de la diversité culturelle et ethnique du Royaume.
L'art Gnaoua, qui a conféré une véritable dynamique à la scène artistique nationale, a acquis une renommée internationale grâce aux fusions de cette musique spirituelle avec d'autres genres musicaux étrangers tels que le blues, le jazz et le reggae, s'est félicitée la diplomate marocaine, rappelant le rôle majeur que joue le Festival international de la musique Gnaoua et Musiques du monde d'Essaouira dans la promotion de cet art ancestral, populaire et mystique.
Quant au conservateur du patrimoine au ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Abdessalam Amarir, qui représente le Maroc à cette réunion, il a salué la décision de l'Unesco, qualifiant l'art Gnaoua de « pont artistique » entre le Maroc et son prolongement africain.
Pour sa part, Mme Neila Tazi, Productrice du Festival Gnaoua et Musiques du Monde et présidente déléguée de l'Association Yerma Gnaoua, s'est dite « profondément émue, heureuse et fière » suite à la décision favorable du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
« Cette journée est une grande victoire pour le Maroc, pour les Gnaoua et pour tous les amoureux de la Tagnaouite à travers le monde », a-t-elle indiqué dans une déclaration à la MAP, ajoutant : « Nous sommes aujourd'hui des centaines de milliers à avoir soutenu et défendu cette culture ancestrale, ouverte sur toutes les cultures du monde ».
Aux yeux de Mme Tazi, la décision du Comité de l'Unesco est une « consécration pour les Gnaoua et pour tous ceux qui ont œuvré afin de les mettre en lumière et leur restituer leur dignité ». « Aujourd'hui, nous inaugurons un nouveau chapitre de cette belle aventure. Notre défi porte désormais un nom : transmission et pérennité », a-t-elle dit.
Pour sa part, maâlem Abdeslam Alikan, en sa qualité de président de l'association Yerma Gnaoua pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine Gnaoui, a salué, dans une déclaration à la MAP, l'inscription de l'art Gnaoua sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, précisant que cette consécration vient couronner les efforts déployés depuis plusieurs années pour faire inscrire cet art séculaire sur la liste de l'Unesco.
La décision de l'Unesco d'inclure l'art Gnaoua dans sa liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité constitue un hommage et une reconnaissance au rôle que jouent les artistes gnaouis dans la préservation et l'enrichissement de ce patrimoine culturel et artistique marocain, a ajouté le directeur artistique du Festival Gnaoua et Musiques du Monde.
Pour célébrer l'inscription de l'art Gnaoua sur la liste de l'Unesco, la troupe de maâlem Abdeslam Alikane, venue spécialement d'Essaouira pour cet événement, a livré une belle prestation puisant dans le riche répertoire de la musique gnaouie, plongeant l'assistance dans une ambiance à la fois festive et mystique.
Aux sons des crotales, du guembri et du tambour, les membres de la troupe gnaouie ont exécuté des chants et des danses sublimes reflétant le charme et la magie de cet art ancestral qui fait la renommée du Royaume sur la scène artistique mondiale.
Les membres du comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et des délégués des pays participants à cette réunion ont été émerveillés par les sonorités sublimes et exaltantes de la troupe de maâlem Abdeslam Alikan qui a interprété des chants emblématiques de l'art gnaoui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.