Rhamna Innovation Lab désormais fonctionnel    «Agadir Souss-Massa Aménagement» tient son conseil d'administration    CIFP : Les administrations publiques face au défi de la culture digitale    Face au virus, Taïwan mise sur des mascottes et une communication apaisée    Affaire «Hamza monbb»: Saida Charaf répond aux rumeurs    Rémi Bonhomme, nouveau directeur artistique du FIFM    Rabat désignée capitale africaine de la culture    Résultats financiers : Une année 2019 au vert pour Mutandis    Syrie : le régime de Damas reprend le contrôle de « près de 30 villages et localités » entourant la ville d'Alep    L'OPM et le Yacobson Ballet s'accordent pour «Le Lac des Cygnes»    Festival du film d'animation de Meknès : Bruno Coulais présidera le jury    Météo: ce qui est prévu à partir du mardi au Maroc    Mais quelle mouche a piqué El Moutaraji    «Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»    Le prétendu «intergroupe» du PE et les balivernes de l'APS    16ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche, la RSB refuse le cadeau gadiri et le MCO continue de presser    Sport équestre : Le concours national de saut d'obstacles s'invite à Béni Mellal    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'OCS quitte la compétition la tête haute    Pros marocains d'Europe    Panique à bord d'un vol Oujda-Bruxelles (VIDEO)    Tramway de Rabat: le nombre de passagers depuis sa mise en service    La DTFE dévoile le classement 2019 des banques IVT les plus actives sur le marché des BDT    Maroc Telecom signe une bonne année 2019    Coupe Mohammed VI des clubs : le Raja s'incline en Egypte au match aller    Intelligence artificielle : l'UE va actualiser son logiciel    «Urgence climatique, les médias africains acteurs du changement»    Mohamed Benabdelkader inaugure le siège du tribunal de première instance de Tinghir    Etats-Unis: un « parrain de la désinformation » se joue des conservateurs    Le Burkina Faso décide d'ouvrir un consulat général à Dakhla    Le coronavirus pourrait avoir un impact négatif sur la croissance en 2020, selon le FMI    Huawei représente une menace pour l'Otan, selon Washington    SIEL 2020 : Près de 500 000 visiteurs, selon Abyaba    Le livre d'art n'a pas le vent en poupe!    L'Agence Bayt Mal Alqods Acharif sensibilise les élèves aux "Couleurs d'Al Aqsa" au SIEL    Al Jayl Al Akhdar projette l'agriculture marocaine en 2030    Le Maroc dans l'opinion publique espagnole : Imaginaire, préjugés et stéréotypes    La province de Midelt, ébranlée par deux secousses sismiques    De retour en Afrique du Sud, Miss Univers "inspire" les jeunes Noires    Deux romans de Loubna Serraj et Valérie Morales-Attias font escale au Salon du livre    Cameroun : 22 civils tués dans une nouvelle attaque    La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues    Point de vue : Campagne «Sois jeune, sois civique !»    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Clôture de la 6ème édition du raid solidaire "Sahraouiya"    Aéroport Mohammed V : 4,75 kg de drogues extraits des intestins de six ressortissants ivoiriens    L'AS FAR sanctionnée de quatre matchs à huis clos    La police d'Agadir fait tomber un trafiquant de Chira    Un chauffe-eau défectueux fait 3 victimes à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Feux en Australie: Les enquêteurs sur le site du crash qui a tué trois pompiers américains
Publié dans La Nouvelle Tribune le 24 - 01 - 2020

Des enquêteurs ont commencé vendredi à passer au peigne fin le site où trois pompiers américains ont été tués la veille dans le crash de leur avion bombardier d'eau participant à la lutte contre les feux en Australie.
Ces décès portent à 32 le nombre de personnes tuées en Australie depuis le début en septembre de la crise des incendies.
Le crash s'est produit peu après un larguage de retardant par le Lockheed C-130 Hercules sur un brasier dans la région des Snowy Mountains en Nouvelle-Galles du Sud.
L'appareil s'est écrasé dans une boule de feu et les débris sont disséminés sur une zone d'un kilomètre de long, a indiqué un haut responsable de la police de l'Etat, Paul Condon, lors d'une conférence près du site.
Les corps des trois Américains, âgés de 42, 43 et 44 ans, ont été retrouvés et devaient être évacués vendredi du site.
Greg Hood, chef du bureau australien d'enquête sur les accidents aériens (Australian Transport Safety Bureau, ATSB), a jugé « prématuré » de spéculer sur les causes du crash, pointant toutefois les vents qui balayaient jeudi les zones du sud-est en proie aux incendies.
« Rien ne suggère qu'il s'est agi d'un problème systémique » du C-130, loué par la société canadienne Coulson Aviation, a-t-il dit. L'enquête va évaluer les conditions météorologiques. Plusieurs témoins du crash seront aussi interrogés et des dirigeants de Coulson Aviation sont attendus samedi en Australie.
Les enquêteurs n'ont pas encore retrouvé la boîte noire contenant l'enregistrement des conversations dans le cockpit.
Actuellement, 243 pompiers américains participent à la lutte contre les incendies en Australie avec des déploiements de 30 jours en général.
Six pompiers volontaires australiens ont été blessés jeudi soir dans un accident de leur camion près de Batemans Bay (Nouvelle-Galles du Sud).
La crise saisonnière des incendies, catastrophique cette année, a connu ces derniers jours un répit grâce aux précipitations et à la baisse des températures. La bataille contre les flammes a repris de plus belle jeudi avec la remontée du mercure et des vents soutenus.
Les conditions étaient meilleures vendredi mais une nouvelle vague de chaleur est attendue la semaine prochaine.
Depuis septembre, une surface de plus de 100.000 km2, plus grande que le Portugal, a été réduite en cendres et plus de 2.000 habitations détruites.
Des chercheurs estiment que plus d'un milliard d'animaux ont été tués. La faune doit maintenant se nourrir dans des forêts ravagées et des experts ont averti vendredi d'un risque de « seconde vague » d'hécatombe animale sur l'île Kangourou (Australie-méridionale) célèbre pour sa biodiversité, lançant un appel aux volontaires pour aider à nourrir les animaux.
« De vastes zones d'habitat sauvage sur l'île Kangourou ont été détruites par les feux catastrophiques de janvier », a dit Paul Stevenson, responsable en Australie-méridionale de l'ONG de protection des animaux RSPCA. « La faune qui a survécu aux incendies risque désormais la famine et la déshydratation ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.