Le pape Francois invite 1.500 démunis à sa table    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Karim Benzema répond à Noël Le Graët    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    Le PPS et la Loi de Finances 2020    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Lutte ouvrière!    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





“Good Morning Social Media” : Les réseaux sociaux, nouvel eldorado?
Publié dans La Nouvelle Tribune le 22 - 03 - 2012

Outsourcia a organisé récemment la deuxième édition du « Good Morning Social Media». «Comment tirer profit des effets de buzz sur les réseaux sociaux ?», c'est la question à laquelle ont tenté de répondre les invités du « Good Morning Social Media». Lors de cette seconde rencontre le Président du groupe Outsourcia, Youssef Chraibi, a expliqué le terme déjà galvaudé de «buzz».
Le buzz, est une technique marketing consistant, comme le terme l'indique, à faire du bruit autour d'un événement, un nouveau produit ou d'une offre. Le réseau reste le meilleur moyen d'interagir avec ses clients. Par exemple, l'arrestation du patron du FMI a été annoncée sur Twitter une heure avant d'être évoquée par la presse américaine. Quant à son audition du lundi suivant, elle pouvait être suivie en direct sur le réseau en fin d'après-midi.
A l'heure du consomme-acteur et des médias sociaux, préserver la réputation en ligne de son entreprise est devenu un enjeu capital. Des conversations, diffusées au plus grand nombre et en temps réel, influent aujourd'hui, directement sur la perception des clients et futurs clients ainsi que sur l'image même de la marque et par extension sur les résultats de l'entreprise.
Au-delà «d'écouter» et «de faire de la veille», il est donc nécessaire de savoir «comment» et «pourquoi» prendre la parole dans le cadre d'une gestion dynamique et pro-active de sa e-réputation. Les entreprises peuvent désormais interagir et reprendre le contrôle en profitant d'un bon buzz ou en anticipant un bad buzz.
Par ailleurs, « l'impact du bouche-à-oreille digital ne doit pas être négligé : il est nécessaire de donner aux consommateurs une raison de parler des produits de l'entreprise et d'entretenir la conversation à cet égard. En partageant son expérience avec une marque, un client intervient, développe et transforme la perception de cette dernière, et ce, gratuitement», a déclaré Emmanuelle Castillo, co-fondatrice d'Allias Community lors de cette rencontre. Les intervenants ont également relevé que près de 70% des internautes recherchent l'avis des «consommateurs» sur la toile avant d'acheter un produit.
D'autre part, les marques, dans leur engagement sur les réseaux sociaux, doivent prouver leur implication, leur écoute, leur transparence via un dialogue permanent avec leurs clients et prospects. Face à ces nouveaux usages, un métier a vu le jour : le Community Manager. Porte parole de la marque sur les médias sociaux, le gestionnaire de communauté est un nouveau métier qui a pour but d'animer et de fédérer pour une société ou une marque les échanges entre internautes utilisant les services web 2.0 tels que les réseaux sociaux et de faire respecter les règles de bonne conduite au sein de cette communauté. Son challenge au quotidien est de générer du contenu exclusif et intéressant mais aussi d'effectuer la veille des mentions de l'entreprise pour remonter les informations positives (good buzz) et négatives (bad buzz).
Deux concepts clés donc au coeur de cet événement, la gestion de l'e-reputation et le développement d'un métier spécifique, le Community Management, qui méritaient d'être décryptés dans un contexte de croissance sans précédent de l'Internet au Maroc. La prise en compte de ces évolutions par les entreprises est cruciale pour leur avenir, qui passera, d'une manière ou d'une autre, par la toile et ses réseaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.