411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'AFD et la BAD accordent deux « gros » prêts à l'OCP, pour 4 MRDh
Publié dans La Nouvelle Tribune le 15 - 05 - 2012

Jeudi 10 mai, au siège casablancais de l'Office Chérifien des Phosphates, le PDG du Groupe, M. Mustapha Terrab a présidé deux cérémonies de signature de prêts consentis par deux grandes institutions financières, l'Agence française de Développement, AFD et la Banque Africaine de Développement, BAD.
Le premier prêt, d'un montant de 180 millions d'euros, d'une durée de dix ans, avec un différé de trois ans, sans garantie de l'Etat marocain, (ce qui témoigne de la qualité de la signature OCP), permettra au géant mondial de l'industrie phosphatière au taux d'intérêt de 3,5 % (autre preuve de cette qualité), de mettre en oeuvre sa « stratégie Eau » et notamment les installations de dessalement de Jorf lasfar et de Safi, les stations d'épuration des trois centres miniers, Youssoufia, Khouribga et Ben Guérir, mais aussi tout le dispositif décidé pour la distribution et l'adduction d'eau des installations de l'OCP dans le principal bassin d'extraction du phosphate marocain.
La cérémonie a eu lieu en présence de M. Charles Fries, nouvel ambassadeur de France au Maroc, Joël Daligault, directeur de l'AFD basé à Rabat et des proches collaborateurs du PDG de l'OCP, dont M. Ahmed El Hajjouji, Directeur du Pôle financier du Groupe, à qui M. Mustapha Terrab a rendu publiquement hommage pour la part déterminante qu'il a assumée dans l'octroi de ces prêts.
Signalons que l'AFD est fort engagée dans son partenariat financier avec l'OCP puisque le Groupe bénéficie déjà d'un crédit de 240 millions d'euros de l'Agence pour la construction du « minéroduc » entre Khouribga et Jorf, ce qui porte sa contribution totale à 420 millions d'euros, traduisant à la fois la qualité de ce partenariat, l'intérêt porté par la France au développement économique du Maroc, mais aussi la solidité financière du Groupe OCP, premier producteur et exportateur mondial de phosphates.
Plus tard dans la journée, c'est avec Madame Amani Abou-Zeid, Représentante Résidente de la Banque africaine de Développement (BAD), qu'a été signé un accord de prêt de 250 millions de dollars dans le cadre du programme d'investissement de l'OCP. Ce prêt est le premier financement non souverain de la BAD à une entreprise marocaine et constitue un repère important dans la vision de la Banque de promouvoir les entreprises africaines.
Le prêt permettra la construction de la plateforme industrielle de Jorf Lasfar — plate-forme qui accueillera à terme plusieurs complexes chimiques afin d'accroitre la capacité de transformation locale du phosphate en produits dérivés (acide phosphorique et engrais).
F.Y
_____________________________________________________________________
Un prêt AFD pour l'Optimisation de l'utilisation de la ressource en eau Dans les installations minières
Réduction de 20 % de la consommation d'eau par tonne de roche enrichie grâce à :
Une meilleure récupération des eaux de boues de lavage : mis au point par OCP, le procédé d'enrichissement par lavage-flottation utilisé dans l'ensemble des laveries du Groupe, est un système en continu où les eaux des boues de lavage sont récupérées à plus de 80% puis réinjectée dans le process ; une performance assurée grâce aux améliorations apportées au procédé d'enrichissement mais également aux systèmes de séparation, de décantation et d'épandage. L'énorme intérêt de cette technique est de permettre l'exploitation des phosphates des couches pauvres et très pauvres et donc de pérenniser, par une utilisation rationnelle des ressources, les mines du royaume.
Un meilleur drainage de l'humidité des stocks de phosphate lavé : le système de drainage du phosphate lavé permet de récupérer 50% de l'eau restante dans le produit stocké. Le procédé consiste à décharger le stock des phosphates humides sur une surface qui se compose de gravillon et d'un filtre géosynthétique pour filtrer et drainer l'eau et d'une géomembrane pour en assurer l'étanchéité. L'eau des phosphates et de pluie ainsi drainée, est récupérée via deux caniveaux de collecte en béton poreux.
Réduction de 25% à 30% de la consommation spécifique d'eau des unités de production d'acide phosphorique :
Adoption des dernières techniques permettant le recyclage de l'eau : en optant pour de l'eau douce, on peut recycler jusqu'à 100% des eaux utilisées pour le lavage des gaz des unités d'acide phosphorique ainsi que des eaux d'évaporation issues du procédé de concentration de cet acide.
Economie de près de 3 millions de m3 d'eau par an grâce au pipeline Khouribga-Jorf Lasfar :
Un nouveau mode de transport du phosphate issu des laveries par voie humide et non plus par train : l'acheminement du phosphate lavé sous forme de pulpe par pipeline permet des économies en eau et en énergie (le transport en train nécessite en effet de sécher le phosphate puis de le réhumidifier à son arrivée). Ce mode de transport hydraulique est écologique puisque la progression de la pulpe est favorisée par la gravité naturelle et l'intégralité de l'eau servant à son transport réutilisée pour sa transformation, au niveau des installations chimiques.
____________________________________________________________________
Un prêt BAD pour le JPH
Le projet JPH « Jorf Phosphate Hub » se trouve au cœur du programme de développement industriel du Groupe OCP.
JPH est un hub destiné à accueillir de nouvelles unités de fabrication de produits phosphatés à des coûts compétitifs.
Ce projet est basé sur une offre donnant accès à un pool de services et d'infrastructures industrielles mis en place par OCP pour accueillir ces nouvelles unités.
Pour alimenter en Phosphate les nouvelles unités, des investissements massifs ont été engagés dans le cadre de l'amélioration de l'outil de production actuel et du développement des capacités supplémentaires au niveau de la Région de Khouribga.
Le minerai sera transporté via un pipeline qui reliera directement le centre d'extraction de Khouribga aux unités de production d'acide phosphorique et d'engrais à Jorf Lasfar. Il s'agit d'un nouveau procédé de transport permettant d'alimenter la plate-forme Jorf, tout en optimisant l'utilisation des ressources hydriques et énergétiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.